Le voisin

1 09 2013

Le voisin

Un mari souvent absent. Un métier qui ne l’épanouit guère. Un quotidien banal. Colombe Barou est une femme sans histoires. Comment imaginer ce qui l’attend dans le charmant appartement où elle vient d’emménager. A l’étage supérieur, un inconnu lui a déclaré la guerre. Seule l’épaisseur d’un plancher la sépare désormais de son pire ennemi… Quel prix est-elle prête à payer pour retrouver sommeil et sérénité.

Grâce à un scénario implacable, Tatiana de Rosnay installe une tension psychologique extrême.

En situant le danger à notre porte, elle réveille nos terreurs intimes.

 

C’est l’histoire d’une femme, Colombe, « nègre » pour des célébrités plus superficielles les unes que les autres, dont le mari est sans arrêt absent tandis qu’elle s’occupe de leurs deux enfants, piégée dans la spirale infernale de la routine, mais qui voit sa vie bouleversée quand elle déménage dans un spacieux appartement de l’avenue de La Jostellerie…

C’est aussi l’histoire d’un homme, Léonard, médecin… mais qui est-il?

Leurs deux histoires se mêlent, s’entremêlent, se rapprochent et les éloignent, eux, ces deux êtres que tout oppose. Au rythme de la musique rock’n’roll du Docteur Léonard Faucleroy, son voisin du dessus, Colombe sombre dans une insomnie chronique : comment supporter cela plus longtemps ? Il faut agir… Face à l’impuissance de son mari, c’est à elle, la « femme-tapisserie » de prendre les choses en main.

Entre passion et folie, amour et haine, existence et survie, il n’y a qu’un pas

Tatiana de Rosnay nous emporte dans le cercle vicieux de la peur. L’attente… elle prend le lecteur aux tripes. Comment cela va-t-il se finir? Colombe est-elle folle? Non impossible… et pourtant… serait-il possible que…? La tension croit à chaque page tournée, le lecteur se trouve dans un état de confusion et d’impatience. Les pages défilent, les mots s’enchaînent, les émotions s’intensifient. 

La descente aux Enfers, puis la Chute, la Libération.

Enfin, le lecteur ferme « Le voisin », un sourire aux lèvres, un pincement au coeur, un seul mot en tête : « encore…« . Magique Tatiana de Rosnay.

 


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire