Le retour

mai 27th, 2010

Bonsoir à tous,

Il y a deux ans (déjà !), j’ai créé ce blog. J’étais alors une jeune prof stagiaire utopiste et pleine de bonne volonté. Je parcourais 300kms par jour pour aller enseigner 2h à des sixièmes dans l’Yonne. J’avais créé ce blog pour partager mon expérience et écrire quelques chroniques littéraires pour « rester cultivée ». Une des rubriques du blog s’appelle d’ailleurs « rester cultivé quand on est prof: le pari ». Comme vous pouvez le constater ce premier pari est perdu puisque je n’ai pas poursuivi mes articles aussi excellents fussent-ils…

Mais je n’ai pas dit mon dernier mot…

Me revoilà deux ans plus tard. Je suis titularisée, j’ai un poste fixe à 20minutes de chez moi, je suis mariée, et je viens d’avoir un bébé. Le pari va donc être encore plus difficile à relever car il devrait maintenant s’intituler : « comment rester cultivé quand on est prof et mère de famille » 🙂

Conclusion: petit stagiaire ne te décourage pas. Deux ans plus tard j’aime toujours autant mon métier, voire davantage. j’aime donner mes cours, j’aime me retrouver face à mes petits gaminous. j’aime créer ce qui pourrait les intéresser (quel challenge !). Je vais donc tenter de poursuivre mon petit chemin de blogchroniqueuse littéraire et de vous faire partager mes états d’âme de jeune-prof-maman (enfin d’ici septembre :)…).

L’écume des jours, Boris Vian

février 5th, 2008

écume des joursJe n’ai jamais pu lire jusqu’au bout ce roman. Je me suis toujours arrrêtée à la patinoire (avec le ramasse cadavres…). Aujourd’hui , j’ai réussi à finir ce livre étrange, insolite qu’est L’écume des jours. Boris Vian nous narre une histoire d’amour dans un monde surréaliste.

Cette oeuvre est un renversement du roman réaliste traditionnel (Maupassant , Zola…) Un anti-Flaubert. L’histoire commence bien, Colin est riche, il rencontre une belle femme, ils s’aiment, ils se marient. Jusque ici tout va bien. Mais, tout bascule. Read the rest of this entry »

En attendant Godot, Beckett

janvier 18th, 2008

J’avais lu ce livre il y a quelques années maintenant. J’étais alors un peu perplexe. Je l’ai relu. J’ai compris.

Cette pièce est profonde ; inhumainement humaine. Les personnages ne sont que le reflet de nous-même, attendant. Attendant quoi ? La mort ? L’amour ? Dieu (God/Godot, ont l’a suffisamment rabaché…) ? Je pense qu’on attend tous quelque chose ou quelqu’un. Qu’on est tous dans la position d’un de ces quatre personnages (Estragon, Vladimir, Lucky, Pozzo). On est tous bourreau, victime, ami, amant. On échange tous nos chapeaux une fois dans notre vie. Cette pièce n’est pas absurde. Elle est profondément juste. Read the rest of this entry »

La France qui se lève tôt

janvier 18th, 2008

Pour aller à Dijon, à l’IUFM, je prends le TGV à 6h58. Le train de banlieue qui m’emmène de chez moi à Paris part à 6h12 et arrive à la gare de l’Est 10 minutes plus tard. Je pensais, naïve étudiante, qu’il n’y aurait que très peu de monde… Quelle fut ma surprise quand je découvris le train quasiment plein. Les français ne sont-ils point des paresseux ? Tous ces sondages paraissant quinze fois par jour seraient-ils trompeurs ?

Read the rest of this entry »

Aurélien d’Aragon, le meilleur des romans de la littérature française

janvier 17th, 2008

aurélienWebpédagoblogueur, bonsoir 🙂

Je prends de l’avance sur ma bonne résolution. Je n’ai pas attendu samedi pour laisser un nouvel article mais je triche : ce livre, je l’ai déjà lu. Et relu. Et rerelu… étudié, adoré, jamais quitté. Ce livre est un roman de Louis Aragon : Aurélien. C’est un chef d’oeuvre trop méconnu de la littérature française. Ce livre me hante. Il est une partie de moi. Read the rest of this entry »

Coup de coeur: Christian Bobin

janvier 13th, 2008

©bobinJ’ai lu dans le TGV en rentrant à Paris un petit roman qu’on m’avait prété à l’iufm : La plus que vive de Christian Bobin. Je n’avais pas eu de coup de coeur littéraire tel depuis Aurélien d’Aragon il y a trois ans. C’est court, c’est beau, c’est poétique, ça ferait presque pleurer… La plume de Christian Bobin est fluide, on a l’impression qu’il écrit sans s’arrêter, sans respirer, d’un seul souffle, de peur que le temps ne s’arrête, que la mort ne vienne le foudroyer.

Peu de ponctuation, de très belles images, une musicalité font de ce petit bijou un de mes livres favoris. Synopsis : un homme vient de perdre la femme qu’il aimait d’un anévrisme. Ce livre est l’hommage d’un homme amoureux à son amour morte trop tôt, trop vite. A lire d’urgence, à découvrir, à dévorer…

Comment rester cultivé quand on est prof ?

janvier 12th, 2008

©aurelienJe suis professeur de français, enfin de « lettres » comme on dit aujourd’hui (ça fait plus classe, on se sent moins dévalorisé, nous, pauvres professeurs de collège…). Enfin, pas encore, je suis en stage, je ne suis pas titularisée… Je n’ai qu’une classe, 22 élèves, de sixième, à Migennes, dans l’Yonne. De primabord, pas de problème.

Sauf que j’habite à Chelles, dans le 77, à 170 kms de Migennes (pour une fois que quelqu’un voulait rester dans l’académie de Créteil… Que fait le rectorat…). Je ne suis jamais en retard (même une demi-heure en avance), je ne me plains pas, mais je me demande tout de même comment les profs de français font pour se cultiver… Read the rest of this entry »

VIVE HARRY POTTER :)

novembre 10th, 2007

harry potter 1Adepte d’Harry Potter depuis cet été (après l’agrégation de lettres modernes, quel plaisir !), j’ai découvert le dernier tome, Harry Potter et les reliques de la mort, avec délectation…

J’ai fait participer ma classe au grand concours Harry Potter de Gallimard, et cela leur a beaucoup plu (« Merci madame ! » avec un grand sourire… ça fait toujours plaisir 🙂 ).

Les enfants aiment Harry Potter, ils ont envie de lire ses aventures. Je pense que c’est un bon moyen de les amener à la lecture. Je me base sur mon expérience personnelle… En septembre, alors qu’il ne me restait que quelques minutes de cours, je leur ai lu l’incipit du tome 1, Harry Potter à l’école des sorciers. Read the rest of this entry »

Qu’est-ce que l’éducation ? (A méditer…)

novembre 9th, 2007

Citation : qu’est-ce que l’éducation ?

« Former les esprits sans les conformer, les enrichir sans les endoctriner, les armer sans les enrôler, leur communiquer une force, les séduire au vrai pour les amener à leur propre vérité, leur donner le meilleur de soi sans attendre ce salaire qu’est la ressemblance. » J. Rostand
A méditer…