mars

16

Journal de con, finement

Le jeu de mots est mauvais. Très mauvais.

Je n’aime pas le mot « conne », va savoir pourquoi ?

Jour 1

Très bizarre aujourd’hui, une journée calme et survoltée à la fois. J’ai tout bien préparé hier : des trucs à faire, simples, reprenant ce qui a été déjà abordé en classe. Pour les 6ème, j’ai même des documents fournissant quelques pistes, quelques aides.

Très fière de moi : j’ai anticipé avec eux et leurs 12 ans tout mouillés. On a passé la semaine (on se calme ! Ça fait deux heures…) à apprendre à se connecter sur l’ENT, à y trouver un document et à un déposer un. On s’y est mise à deux, merci la collègue documentaliste. Évidemment, on ne voit pas le document que j’ai déposé avec les consignes et moi je ne trouve pas les 66 documents qu’ils m’ont envoyés. C’est au moment où, désespérée, je m’apprête à détruire mon casier de collecte que je les trouve ! Avec deux adultes, ou plutôt bien que nous fussions deux, les p’tits loulous ont déposé des documents en pdf, en pages, en openoffice, en rtf et en word… Au bout du compte, tout le monde arrive à déposer quelque chose. Je suis contente d’eux. Vendredi, je vais leur dire qu’ils vont me manquer. On se quitte contents. Arrivée à la maison je trouve le message de J sur Pronote : « alors, ça veut dire qu’on ne se verra pas lundi ? » Non Cocotte, ni lundi ni les jours suivants, et pour longtemps.

Aujourd’hui, je m’installe confiante dans mon bureau. Je dois récupérer d’une manière ou d’une autre (photo du travail, traitement de texte dans le casier de collecte, message sur un de mes mails) ce qui était à faire pour aujourd’hui (les devoirs quoi, comme d’habitude, qu’ils auraient faits sauf Toto, Lulu, Xyz, Riri, Fifi et Loulou). Et puis, dans un second temps, j’espère le boulot que j’ai demandé de faire pendant le créneau « normal » du cours. C’était pourtant clair. Et je l’avais dit de vive voix. Répéter de vif clavier.

Ben non, toute la journée, je ne reçois quasiment que le travail perso. Personne ou presque (merci A !) n’a vu qu’il y avait quelque chose d’autre à faire.

Toute la journée, l’ordi m’envoie des notifications. Le matin, normal, j’ai cours, c’est donc prévu dans ma tête. L’après-midi, j’attaque un truc que j’ai promis pour les Cahiers pédagogiques. Toutes les 10 minutes, gling, je dois lever le nez.

« Madaame, j’ai paaas compris ». « Madaame, je vous envoie ma carte des espaces agricoles de faibles densités ». Commencée en classe, il ne « restait plus » qu’à y placer la riziculture, l’agriculture intensive. « Ouvrez le manuel p … et placez les informations au bon endroit ». Au 3ème essai, L envoie un magnifique planisphère. Le riz pousse en Sibérie et on pratique l’agriculture intensive dans toute la péninsule arabique. Je laisse tomber et j’accuse réception de la carte. Voilà pour les 6èmes.

En 4ème, ah, en 4ème… seule la moitié de la classe a l’air connectée. Ici pourtant,pas de problème de manque d’ordinateur. Enfin pas trop. Moins qu’ailleurs.

En 3ème, j’ai posté ce matin le corrigé du QCM sur la « guerre froide » qui était à faire pendant le week-end. Las ! Les gamins font ce quizz aujourd’hui, sans même remarquer que la correction est à disposition. On n’a pas fini de rigoler sur la continuité des apprentissages.

 

Et encore, ici, une fée de l’informatique doit veiller sur le secteur. Pronote fonctionne. L’ENT n’est pas saturé et ma messagerie accepte tous les messages : gling ! A part ça, on ne doit utiliser que des outils académiques. Quand le premier outil venu et gratuit est plus performant.

 

Je sens que le confinement va être long, éventuellement très con et peut-être pas très fin.

 

La ville autour de moi est bien silencieuse. Les oiseaux en profitent. Moi aussi, entre les glings. Elle me rappelle pourquoi on est coincé là. A midi je fais une grosse panique. Contaminée moi aussi. ? A part la clope, je n’ai pas cas de comorbidité mais quand même. Fausse alerte. Enfin, j’espère. Une amie m’appelle : son entreprise envoie tout le monde en télétravail. J’appelle mon conjoint : « et toi ? ». Et lui ? Ben rien, il reste au bureau et y retourne demain.

 

Je vais voir si je n’ai pas quelques messages qui m’attendent….

Bonjour,

pour ceux que ça agace de taper les messages chiffrés lettre par lettre, voici le carnet de mission.

Cliquez là:

carnet de mission

Bonne chasse aux « Thuriféraires de Thucydide »!

Madame Krôn

 

février

14

Un nouveau livre, un nouveau blog

Bonjour,

ce blog reste actif bien que très endormi.

En ce moment mon énergie est tournée, absorbée par ceci:

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=61702

flyer FAIREPROGRESSERTOUSLESELEVESAUCOLLEGE

Ce livre est complété par un (autre) blog. vous y trouverez tous les compléments de l’ouvrage :

https://lewebpedagogique.com/annemarieetannie/category/faire-progresser-tous-les-eleves

 

Claude Lelièvre a eu la gentillesse d’en faire un article sur son blog:

http://blog.educpros.fr/claudelelievre/2019/02/01/faire-progresser-tous-les-eleves-au-college/

 

Bonne lecture!

Di M

 

Des devoirs hors la classe, à choisir en fonction de son degré d’autonomie auto estimé.

En 6ème, l’étude du judaisme

Degré 1 (je fais ce que le professeur demande)

Lire § C p 50.

voc: les Juifs, la diaspora

repère « début de l’écriture de la Bible: VIIIème siècle A.C. »

Apprendre la leçon dans le cahier

 

Degré 2 (je choisis ce que je veux faire dans une liste établie par la prof)

devoirs degré 2

 

Degré 3: A vous de jouer, je veux dire… d’apprendre par vos propres moyens.

 

En 4ème, Géographie « Les pays les moins avancés »

Degré 1: je fais ce que le professeur demande

Lire leçon p 322

voc: Dans notre manuel : I.D.E., Croissance économique,P.I.B./habitant, Développement

Dans le livrescolaire.fr : pauvreté, inégalités

ex sur cahier: consignes 1 à 6 p 319

 

Degré 2 (je choisis dans une liste préparée par la prof)

Faire son travail personnel selon le degré 2

 

Degré 3: je me débrouille!

 

En 3ème: Histoire « Effondrement et refondation de la République »

Degré 1: je fais ce que le professeur demande

Lire Effondrement: leçon p 182 + Refondation: p 190

voc: Effondrement la milice, le STO, Refondation : le maquis+ Les FFL, la résistance intérieure

Refondation: ex sur cahier: consignes 1 à 5 p 187

 

Degré 2: je choisis mes activités à partir du ducment de la prof

travail personnel degré 2

 

Degré 3: à moi de choisir ce que je vais travailler!

 

 

 

 

 

juin

28

Réactiver le site?

Un article pour ne pas laisser tomber ce site en décapillotade. Décidément, je ne sais écrire ni déserrance ni décapillotade….

Un site, ça peut toujours servir.

 

Bonnes vacances,

Di M

 » Rushes hour », épisode 8

https://youtu.be/R7DYf4HVENk

https://youtu.be/91iKY9vFxUk

https://youtu.be/zBhb4mdrFtM

Dans cet épisode les protagonistes s’interrogent pour savoir comment bien réussir un récit en Histoire. Où on constatera que les opinions divergent.  Trois petits films à visionner aujourd’hui.

Dans le 1er, Paul T, Titouan et Mathieu C s’accordent à dire qu’un bon récit d’Histoire est situé dans l’espace et dans le Temps et qu’il faut nommer les acteurs. Mathieu C précise qu’il faut préciser mais on saura pas ce qu’il faut préciser….

Dans le 2ème, Romane, Marine S et Guillaume prennent les choses plus en amont. pour bien réussir, il faut bien se préparer: bien apprendre son chapitre, comprendre les mots importants et refaire les exercices.

Dans le dernier, Guillaume s’insurge: on ne va tout de même pas refaire tous les exercices! Kylian lui affirme qu’ainsi il s’entraîne.

 

« Rushes hour » , une heure pour que les élèves de Neo Alta évaluent leurs productions

 » Rushes hour », épisode 9

https://youtu.be/o_eCkcRRwgE

Dans ledit épisode, on constate qu’il n’y a pas que les profs en stage qui discutent pour savoir s’il vaut mieux apprendre ou comprendre!

Guillaume, Romane et Kylian arriveront-ils à se mettre d’accord?

Guillaume rendra-t-il son « blanco » à Marine?

Guillaume, le héros du jour, explique la différence entre un récit et une activité de mémorisation. Ce à quoi Kylian lui redit qu’il faut s’entraîner pour l’évaluation. Guillaume jette l’éponge.

 

 

« Rushes hour » , une heure pour que les élèves de Neo Alta évaluent leurs productions

 » Rushes hour », épisode 10

Rushes hour, c’est bientôt terminé. Voici le dernier épisode stricto sensu concernant des pratiques d’évaluation en classe Neo Altiste. Deux autres épisodes sont encore sous presse mais concernent un autre sujet. Vous les verrez, ou pas!

 

Ici, Sofia Nogueira de la DGESCO échappe à une interro-surprise. Sauvée par Guillaume, décidemment héros de ce feuilleton pédagogique, Romane et Marine S.

Comment mobiliser ses ressources pour réussir une tâche complexe? Par exemple en faisant un inventaire collectif, écrit au tableau et classé par la professeure. Ensuite, chacun construit son développement d’Histoire en s’inspirant et en s’appuyant sur ce qui est affiché. Simple, peu coûteux en temps et en photocopie. Efficace pour les élèves. Que les esprits chagrins n’aillent pas s’imaginer que tous les élèves ont alors de bonnes notes. La pratique répétée montre que ce n’est pas vrai. Pour celui ou celle qui n’a rien compris/écouté/appris de son cours, avec ou sans les indices de récupération, cela ne change pas grand’ chose.

Marine B, Paul R et Eloïse évaluent des affiches d’EMC produites après un temps de travail en classe sur la lutte contre les discriminations. Paul et Marine s’interrogent certainement très bien mais on les entend peu (quel dommage que les professionnels n’aient pas pu venir jusqu’au collège..). Eloïse analyse l’affiche, trouve les axes de conception et le « message ».

C’est ici:

Et pour voter, c’est là:

https://edu-sondage.ac-versailles.fr/index.php/437827?lang=fr

Copiez le lien puis collez-le dans votre navigateur, merci pour les élèves!

mars

7

Encore un épisode de Rush hour!

http://www.viaeduc.fr/publication/135420

Il faut copier-coller le lien.

1 minute 53 secondes pour que Damien, Hugo, Dorian et Evans réussissent à expliquer ce qu’ils ont à faire dans leur atelier et ce que cela peut leur apporter. Ils croient avoir à corriger une copie d’un élève imaginaire. Cependant, ils finissent bien par dire que ça peut leur apporter des informations sur ce que la professeure attend de voir dans une copie d’Histoire: des informations sur où, quand et qui, en d’autres termes situer dans le Temps et dans l’espace et au moins nommer les acteurs. Ce qui peut être utile et « rapporter des points » selon un des élèves.

Le bruit de fond est important, il ne s’agit pourtant pas d’un atelier « lancer de chaises ».

Contre toute attente de ma part, l’expérimentation Neo Alta a été retenue dans le top 30 des innovations de l’année et dans le top 5 pour les pratiques d’évaluation.

Merci d’encourager les élèves et les adultes en votant pour ce projet.

Pour voter , c’est ici:

http://respire.eduscol.education.fr/eduinov/index.php?post/2017/02/20/Le-Top-30-et-%2C-pour-la-journée-nationale-de-l-innovation%2C-29-mars-2017

 

Merci!

« Rushs hour », épisode 3

http://www.viaeduc.fr/publication/134910

Marine B évalue des affiches créées en tâche finale du chapitre d’EMC sur les discriminations. En 54 secondes, elle explique bien à Sofia Nogueira de la Dgesco ce qu’elle a à faire. Elle est seule pour l’instant car ses coéquipiers terminent leur 2ème chance de géographie.

Ames sensibles, s’abstenir. L’orthographe de l’affiche que Mme Nogueira s’obstine à filmer en gros plan est une manifestation de la créativité orthographique de certains élèves…

25 secondes supplémentaires et Erine rejoint Marine B et s’occupe d’une autre affiche. Dont l’orthographe est beaucoup plus raisonnable! Paul R arrive lui aussi pour cette coévaluation.