Acrostiches

Magnifiques poèmes composés par les étudiants à partir des lettres de leurs prénoms (niveau B1)

Je suis une fleur
Avant tout
Soleil  m’aime
Ma fleur est blanche et tu écoutes
Il n’y a pas beaucoup de bruit
Ni en avril ni en août

 

Grenouilles sont mes animaux préférés
Il y a beaucoup d’amphibiens dans les forêts de ma ville
Nous travaillons dur pour conserver la biodiversité
Aide-nous à réaliser notre projet !

 

Je souris
Un jour comme aujourd’hui, je ne l’attendais pas
La vie a de ces surprises !
Il me donne un air entendu
Au revoir à tous mes doutes

 

Aujourd’hui
Nouvelle journée
Dans le jardin
Rien ne fleurit car c’est l’hiver
Et nous avons froid
Après la neige
S’installe le printemps

 

Peut-être qu’à l’avenir on pourra
Acheter des sentiments comme des
Tubes de comprimés pour les suçoter et alors les ressentir
Réellement au lieu de sentir sa vraie vie
Intérieure
C’est ça, l’avenir :
Il faudra des comprimés pour nous rappeler
À tous de sentir

Bandes-annonces

Bandes-annonces des films vus par les étudiants, qui ont ensuite rédigé des résumés et critiques

Sur le chemin de l’école de Pascal Plisson (FR 2013)

 

Entre les murs de Laurent Cantet (FR 2008), adapté du roman de François Bégaudeau

 

Cette deuxième bande-annonce d'Entre les murs, sous-titrée en anglais, est différente de la bande-annonce en VF

 

Le fabuleux destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet (FR 2001)

 

On connaît la chanson d'Alain Resnais (FR/UK/CH 1997)

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x22jywn_bande-annonce-on-connait-la-chanson-vf_shortfilms[/dailymotion]

 

Ensemble, c'est tout de Claude Berri (FR 2007), (un peu trop) librement adapté du roman d'Anna Gavalda

 

Intouchables d'Éric Toledano et Olivier Nakache (FR 2011)

 

Le crime est notre affaire de Pascal Thomas (FR 2008), librement adapté d'un roman d'Agatha Christie

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xpy634_le-crime-est-notre-affaire-bande-annonce-vf_shortfilms[/dailymotion]

 

Un air de famille de Cédric Klapisch (FR 1996), d'après la pièce de théâtre d'Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri

 

Les Choristes de Christophe Barratier (FR 2004), adapté du film La Cage aux rossignols de Jean Dréville

 

voir aussi La Cage aux rossignols de Jean Dréville (FR 1945)

 

La Famille Bélier d'Éric Lartigau (FR 2014)

 

voir aussi Jenseits der Stille de Caroline Link (DE 1996)

 

Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy (FR 1967)

 

voir aussi La La Land de Damien Chazelle (USA 2016)

#klangberlins – Les sons de Berlin par le Konzerthausorchester

Une série musicale époustouflante : les musiciens de l’Orchestre de la Konzerthaus « jouent » sur leurs instruments les sons de Berlin
Compositeurs : Michael Edwards et Christian Tschuggnall
Réalisation des clips : Boris Seewald

La Currywurst

 

La S-Bahn et la U-Bahn

 

Le jardin zoologique

 

Le terrain de jeux

 

Le Christopher Street Day

 

La Trabi

 

L'artisanat berlinois

 

Tempelhofer Feld

 

Le photomaton

 

La nature berlinoise

 

La vie nocturne berlinoise

 

Kreuzberg

 

La valise à roulettes

 

Le making-of de la série #klangberlins

Recette de la galette des rois à la crème d’amandes

Le jour de l’Épiphanie, mais en fait pendant tout le mois de janvier si l’on veut, on mange en France une galette des rois. Il est difficile pour ceux qui vivent à l’étranger d’en trouver, ou alors parfois seulement à des kilomètres de distance, et toujours à des prix astronomiques. Comme il est aussi très difficile de s’en passer, et que c’est un plaisir de la partager avec les amis locaux, que la tradition souvent amuse, le plus simple est de la faire soi-même.
Voici une recette de crème d’amandes que j’ai mise au point après quelques essais… À la recette classique de la crème d’amandes, j’ajoute de la pâte d’amandes et le beurre est remplacé par du mascarpone, ce qui rend la crème plus onctueuse, mais reste moins riche que la crème frangipane (pour rappel, la crème frangipane est composée de 2/3 de crème d’amandes et de 1/3 de crème pâtissière, c’est-à-dire une crème contenant des œufs, du lait et de la farine). Les amandes hachées donnent un peu plus de consistance à la crème, mais on peut tout simplement utiliser uniquement de la poudre d’amandes si l’on préfère une texture plus moelleuse.

Préparation : 15 minutes
Cuisson : 30 à 40 minutes

Ingrédients pour une galette de 22 cm de diamètre :

1 pâte feuilletée, divisée en 2 et découpée en rond
(pour une galette de plus grande taille, utiliser 2 rouleaux de pâte feuilletée et doubler les proportions pour la crème d’amandes données ci-dessous, sauf pour l’œuf s’il est assez gros)
80 g de mascarpone (environ 3 bonnes cuillères à soupe)
50 g de sucre glace
1 pincée de vanille en poudre
1 œuf
70 g de poudre d’amandes
30 g d’amandes hachées (et non effilées)
1 cuillère à café de miel brun liquide
50 g de pâte d’amandes (Marzipan)
1 goutte d’extrait d’amandes amères
1/2 cuillère à café d’eau de fleur d’oranger
1 cuillère à café de rhum si l’on veut
1 fève en porcelaine à mettre dans la galette, à la périphérie, avant la cuisson – ou bien, pour éviter les pépins s’il y a de jeunes enfants, une petite friandise à cacher dans une part après la cuisson, juste avant de servir…
un peu de lait
un peu de sirop d’érable


Préparation :

  • Préchauffer le four, température moyenne.
  • Faire la crème en mélangeant au batteur électrique le sucre glace, la vanille, l’œuf et le mascarpone. Ajouter les amandes, la pâte d’amandes râpée (mise au frigo avant, elle sera plus facile à râper), le miel et les parfums.
  • Mettre un disque de pâte feuilletée sur une feuille de cuisson sur la plaque, la piquer de coups de fourchette et enduire le bord d’eau froide à l’aide d’un pinceau.
  • Déposer au centre la crème d’amandes, tout en laissant un assez grand espace sur le pourtour. Recouvrir avec le deuxième rond de pâte, « festonner » les bords, c’est-à-dire les souder en les pinçant, et appuyer légèrement du plat de la main sur le dessus de la galette pour étaler un peu la crème, qui s’étalera encore davantage à la cuisson.
  • Badigeonner au  pinceau le dessus de la galette de lait et tracer des lignes ou un motif grillagé à l’aide d’un couteau tranchant. Faire de petits trous dans la pâte avec une pique à brochette (invisibles après la cuisson, ils évitent à la pâte de trop gonfler).
  • Enfourner et cuire 30 à 40 minutes à four moyen ; surveiller la couleur.
  • Sortir la galette du four, la badigeonner au pinceau de sirop d’érable pour la rendre bien brillante.
    La galette se mange tiède ou froide.

On peut profiter du temps de la cuisson pour fabriquer des couronnes, avec par exemple du papier récupéré des emballages de Noël…

  • Sur la façon dont on distribue les parts de galette, voir la vidéo de Karambolage sur la Galette des rois :

« Toutes les nuits » par Les Calamités

Les Calamités était un groupe des années quatre-vingts, composé de Caroline Augier (basse, chant), Isabelle Petit (guitare, chant), Odile Repolt (guitare, chant) et Mike Stephens (batterie)

Toutes les nuits – Les Calamités (1984, New Rose)

Tous deux égarés dans ce cauchemar
Nous cherchions en vain à sortir du trou noir
Soudain sous nos pieds le sol s’est dérobé
Alors j’ai crié je me suis réveillée
Ne serrant dans mes bras qu’un oreiller
À la place de mon fiancé

J’ai beau secouer le gros édredon
Soulever le matelas je ne te trouve pas
Soudain je comprends : tu as recommencé
Car j’entends des pas là-haut sur les toits

Tu marches la nuit mais tu ne le sais pas
Tu te promènes sans savoir où tu vas
Chaque fois poussé par un je ne sais quoi
Tel un zombi tu vas hanter les toits

(refrain)
Oh non
Je n’ai plus envie
D’aller toutes les nuits
Courir après toi
Là-haut sur les toits
Et risquer ma vie
Pour un endormi
Qui le lendemain
Ne se souvient de rien

Mon cœur se serre, est-ce à la pensée
De te savoir aveugle au milieu des cheminées ?
Parce que ce soir il me faudra encore
Quitter mon lit douillet pour te chercher dehors

(refrain)

Que vais-je devenir ? ça ne peut plus durer
Quand je ferme les yeux je te vois tomber
Un jour je sais je ne me réveillerai pas
Je te retrouverai trois étages plus bas

(refrain)