« L’Écolier » par Raymond Queneau

L’Écolier

J’écrirai le jeudi j’écrirai le dimanche
       quand je n’irai pas à l’école
j’écrirai des nouvelles j’écrirai des romans
       et même des paraboles
je parlerai de mon village je parlerai de mes parents
       de mes aïeux de mes aïeules
je décrirai les prés je décrirai les champs
       les broutilles et les bestioles
puis je voyagerai j’irai jusqu’en Iran
       au Tibet ou bien au Népal
et ce qui est beaucoup plus intéressant
       du côté de Sirius ou d’Algol
où tout me paraîtra tellement étonnant
       que revenu dans mon école
je mettrai l’orthographe mélancoliquement

Raymond Queneau, Battre la campagne (1968)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *