« Im Märchenland » de Rose Ausländer

Un poème de Rose Ausländer (1901-1988)

Im Märchenland blüht die Poesie
ich suche sie
Am Traumpfad der mich führt

Rose Ausländer (1983) : Ich zähl die Sterne meiner Worte. Fischer

 

Au pays des contes de fées fleurit la poésie
je la cherche
Sur le layon du songe qui me guide

traduction Céline Navarro (2017)

 

photo © Mathieu Cumbrera 2017

 

Écrire était vivre, et par les mots écrits, elle l’exilée perpétuelle, la femme toujours entre deux trains, se créera une deuxième patrie : « Ma patrie est morte, ils l’ont enterrée dans le feu, je vis dans ma terre maternelle, le mot ».
Gil Pressnitzer, article sur Rose Ausländer sur le site Esprits nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *