Recette de pains d’épices (Lebkuchen)

50 g de chocolat noir
100 g de beurre
200 g de miel brun de forêt
150 g de sucre brun
1 c. à café de zeste d’orange non traitée
3 c. à soupe d’eau
500 g de farine
2 c. à café d’épices à pain d’épices (Lebkuchengewürz*)
1 c. à café rase de bicarbonate de soude
1 c. à café de levure chimique

Dans une casserole, faire fondre ensemble, à feu doux et sans les faire bouillir, chocolat noir, beurre, miel, sucre, zeste d’orange et eau.
Peser et tamiser la farine, y ajouter les épices, le bicarbonate et la levure chimique et faire un puits.
Y verser le mélange liquide tiède et le mélanger à la farine à l’aide d’un batteur électrique (fouets pétrisseurs). Pétrir la pâte pendant quelques minutes.
Laisser reposer, à température ambiante, la pâte recouverte d’un tissu ou placée dans une boîte, pendant au moins une nuit, et si possible pendant 24 heures. S’il y a des (petits) gourmands dans la maison, ranger la pâte en lieu sûr, elle risquerait sinon de disparaître mystérieusement…

Préchauffer le four à 175°C.
Étaler la pâte au fur et à mesure. Elle est très élastique et en principe, il n’est pas nécessaire de fariner le plan de travail. La pâte étalée doit avoir une épaisseur de 0,5 cm, pas moins.
Y découper des formes à l’emporte-pièce et les cuire de 15 à 20 minutes. La pâte gonfle légèrement et ne doit pas foncer à la cuisson.

lebkuchen

Laisser refroidir les pains d’épices sur une grille, les décorer de glaçage à base de sucre glace et jus de citron ou d’orange, de chocolat fondu, de perles en chocolat ou en sucre…

Mettre les pains d’épices dans une boîte en fer et – si vous y arrivez – les y laisser une bonne semaine avant de les manger ; ils seront alors tendres à souhait.

hexenhauslebkuchen

NB : il est assez difficile de faire une maison en pain d’épices avec cette recette de pâte, qui n’est pas assez dure.

* Lebkuchengewürz : mélange d’épices que l’on trouve tout préparé en Allemagne à la période de l’Avent et qui est composé essentiellement de cannelle, avec de l’anis étoilé, de l’anis, du clou de girofle, de la cardamone, du fenouil, du coriandre, du gingembre, du macis (« fleur de muscade ») ou de la noix de muscade, du piment…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *