„Rette mich (vor mir selber)“ par Element of Crime

Une chanson du groupe Element of Crime

Rette mich (vor mir selber)

 

© Sven Regener (paroles)
© Sven Regener, Richard Pappik,
Jakob Friderichs, David Young (musique)
Album : Lieblingsfarben und Tiere – Element of Crime, 2014

 

Sauve-moi (de moi-même)

Jamais auparavant, je n’ai vu un sourire
Comme le tien, si sauvage et si beau
Comme une plage de la mer du Nord, quand la marée haute
S’empare de la terre et frappe la côte en grondant
Et malgré cela la plage ne bouge pas d’un pouce
Mais au contraire persévère vaillamment, jusqu’à ce qu’elle sombre peu à peu

Ce sont les images qui naissent chez celui qui ne comprend plus rien

Sans feu ni lieu et beaucoup à la maison
Désœuvré et bien trop à faire
Sauve-moi de moi-même
L’important, c’est l’amour, et l’important, c’est toi

Vois-tu le soleil levant, aussi rouge
Qu’une tartine de pain à la confiture de fraises
Donnée à l’enfant pour l’école et qui, aussitôt
À l’aller sur le chemin, barbouille déjà tous les livres
Jusqu’à ce que l’enfant, qui se fie à des bonnes notes
Mange tout et mastique comme un tamia

Ce sont des histoires que raconte celui qui ne croit plus en rien

Sans feu ni lieu et beaucoup à la maison…

Sens-tu aussi comme commence une journée qui
Pour quiconque débloque, ne serait-ce qu’un peu
Recèle en soi la promesse de quelque chose de grand
Une journée où personne ne devrait être tout seul
Et où la réserve ne mène à rien de bon
Et où un aveu gênant ne dérange plus personne

Ce sont les mots que trouve celui que plus personne n’écoute

 Sans feu ni lieu et beaucoup à la maison…

© Sven Regener
traduction : Céline Navarro (2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *