Nouvelle révélation: l’espèce « Australopithecus sediba », hominidé du site de Malapa (Afrique du Sud)….

D’où venons nous?…..

Une nouvelle révélation sur l’histoire de l’Homme: l’espèce « Australopithecus sediba », hominidé du site de Malapa…..

Deux articles  liés à cette découverte, rédigés par le professeur Lee Berger et le Professeur Paul Dirks, ont été  publiés dans la revue Science du vendredi 9 avril 2010.

Quelques précisions……

Août 2008, grotte Malapa, « berceau de l’humanité, voir ici », (site du patrimoine mondial) à 40 kilomètres de Johannesburg (Afrique du Sud)….

La grotte de Malapa(Province du Gauteng) est près des  des sites de Sterkfontein, Swartkrans et Kromdrai, qui ont déjà livré   un nombre important de fossiles humains:

sans titre2

Gauteng, South Africa Auteur : Htonl

Une équipe dirigée par le professeur Lee Berger, un paléoanthropologue de l’Université de Witwatersrand  découvre des ossements d’hominidés parmi les squelettes articulés d’un tigre à dents de sabre, d’antilopes…..

Lee_Berger_image_2006Lee Berger

Auteur : Bronwyn Watkins Licence de Documentation Libre GN]Version courte

Version longue

Ces ossements sont conservés dans  des sédiments  durs probablement  formés  au fond d’une étendue d’eau  peu profonde, il y a environ 1,9 millions d’années.

Ils appartiennent à deux squelettes, celui d’une femme et celui d’un jeune enfant ….

«La taille de la Femme est estimée à 1,27 mètres (de même que celle de l’enfant à l’âge adulte). … la femme pesait 33 kilogrammes environ et l’enfant  27 ….» ajoute le professeur Berger.

Les squelettes de l’espèce « Australopithecus sediba » présentent un mélange de caractéristiques proches des premiers représentants de la lignée Homo mais également des australopithèques (Voir les photos : http://science.compulenta.ru/upload/iblock/17c/skeleton.jpg) :

« Leurs bras sont longs,comme les Grands Singes,  leurs mains courtes et puissantes…ils  possèdent un bassin avancé et de longues jambes capables de faire de grandes enjambées et, éventuellement, de courir comme les  êtres humains.[…]Le volume du cerveau de l’adolescent se situe entre 420 et 450 centimètres cubes, (1200 à 1600 centimètres cubes pour l’Homme), mais sa forme paraît être plus avancée que celui des australopithèques »(http://web.wits.ac.za/).

Remarque: les espèces fossiles de la lignée humaine sont réparties en deux genres : Australopithecus et Homo.

-Les australopithèques ont acquis une bipédie permanente; ils ont été retrouvés en Afrique.

-Le genre Homo, très diversifié, est caractérisé par une augmentation progressive de la capacité crânienne et une régression de la face. .. les fossiles identifiés avec certitude sont tous africains.

-voir ci dessous la  » lignée humaine « :

new_denisova-545x496

Un grand merci à Alain Gallien (Professeur de SVT au lycée du Clos Maire à Beaune ) pour ce document mis en ligne le 5 Avril 2010: http://svt.ac-dijon.fr/schemassvt/article.php3?id_article=2159

L’équipe de Lee Berger  identifie ces fossiles comme étant ceux d’une nouvelle espèce qu’ils nomment:  «   Australopithecus sediba »

« Sediba, ce qui signifie  source naturelle, fontaine ou source en sotho, l’une des 11 langues officielles de l’Afrique du Sud, a été considéré comme un nom approprié pour une espèce qui pourrait être le point de départ du genre Homo  » commente Berger.

Des débats suivent sur la classification de cette nouvelle espèce…..

Le  Professeur Colin Groves (Australian National University) est d’accord avec la notion de nouvelle espèce concernant l’hominidé de Malapa. Par contre, il précise que c’est une nouvelle espèce d’Homo, mais pas un australopithèque.

Francis Thackeray, directeur de l’Institute for Human Evolution à l’Université de Witwatersrand dit « Le nouveau fossile a une suite de caractères qui confirment qu’il n’y a pas de frontière claire entre Australopithecus africanus et Homo »

le professeur Lee Berger défend la classification d’Autralipithecus sediba comme une nouvelle espèce :

« Les bras des fossiles sont longs, comme celles de Australipithecus africanus, mais les bassins sont étonnamment semblables à celles de Homo erectus » […] Il ajoute… «Le site que nous avons trouvé est tout simplement un point dans le temps et ne représente en aucune façon la première apparition de cette espèce, ni la dernière. »

Cliquez ici pour voir la photo du crâne d’A.sediba

Cliquez ici pour voir le crâne d’A. africanus

Cliquez ici pour voir le crâne d’H. erectus

Depuis  qu’il a fait part de sa découverte,  Lee berger a trouvé  deux autres  squelettes d’hominidés de plus dans la grotte… il a réuni une équipe d’environ 60 experts afin  d’analyser tous les fossiles  du site en détail. ..à la recherche de traces de protéines et d’ADN exploitables qui permettraient  d’en savoir davantage…..

-Faut-il revoir les classifications des fossiles  dans la lignée humaine?

A-t-on classé trop vite certains fossiles dans le genre « Homo » plutôt que dans les australopithèques?

« A. sediba pourrait contribuer à de telles révisions »: Pascal Picq, du Collège de France.

Les découvertes se multiplient…. la Science est en marche…

« Ad veritatem, per scientam »…(Vers la vérité, par la Science),Camille Flammarion (astronome).

Sources :

http://web.wits.ac.za/

http://www.hominides.com/index.php

http://www.nature.com/

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page