la fonte de la banquise rendrait- elle les hivers plus rigoureux ?

la fonte de la banquise, conséquence du réchauffement climatique  rendrait- elle les hivers plus rigoureux ? expliquons ce paradoxe

En Arctique, depuis une dizaine d’années la glace de la banquise  fond, elle devient plus mince et plus jeune…

En analysant  les données transmises par le satellite Cryosat,  des chercheurs viennent de montrer  que le volume de glace de la banquise arctique stockée près du pôle Nord a chuté de 36 % en automne et de 9 % en hiver, entre 2003 et 2012….

 


Sea ice ridge at one of the CryoSat-2 validation sights.
Ce bloc de glace est l’un des sites de validation de CryoSat-2. Credit: NERC/UCL/Seymour Laxon source 

 – Nous savons que cette fonte entraîne des variations sur les conditions de vie de la faune et de la  flore ( à voir ici )….

Etangs  de fonte de la banquise en Arctique , Photo: Stefan Hendricks,Alfred Wegener Institute

Image de prévisualisation YouTube

– La fonte de la banquise en Arctique rendrait-elle  les hivers plus rigoureux en Europe et aux  USA ?

Le réchauffement climatique provoque la fonte  de la banquise Arctique en été et donc modifie les conditions atmosphériques qui influencent le temps en hiver aux États-Unis et en Europe :

Cette diminution de la glace de mer fait évoluer l’effet  » d’ albédo « : la banquise / Schéma. Photo M. Nicolaus: Alfred Wegener Institute

L’océan se réchauffe : des échanges de chaleur  se produisent et l’ air polaire se réchauffe .

– Un important flux d’air chaud  remonte donc  vers l’atmosphère, elle  devient alors moins stable  …

Ces nouvelles conditions régnant dans l’Arctique modifient  les régimes de circulation et de pression atmosphérique…

« Cela va contribuer à réduire les différences de pression entre les zones polaires et les régions des latitudes moyennes, comme l’Europe par exemple…. D’où un ralentissement de la circulation liée aux vents d’ouest, qui amène de l’air doux venant de l’Atlantique…. Les échanges Nord-Sud seront donc facilités. » Jean-Claude Gascard, chercheur au Laboratoire d’océanographie et du climat (CNRS, université Paris-VI)

Des  masses d’air polaire arrivent donc  sur l’Europe, et les  vagues de froid hivernales sont  plus probables dans les zones de latitudes moyennes….

sources partielles :greene.pdf , .pourlascience , .nasa