Climat: Le taux de CO2 (dioxyde de carbone) ne cesse d’augmenter…

Le taux de CO2 (dioxyde de carbone) ne cesse d’augmenter : au cours des dix dernières années, l’augmentation est devenue de plus en plus importante …

Le dioxyde de carbone est le le principal gaz à effet de serre (GES): il est issu de la  combustion des énergies  fossiles, des  activités humaines…. il contribue aux changements climatiques .

http://www.dailymotion.com/video/x5uj5q

Une fois émis, le dioxyde de carbone  ajouté à l’atmosphère et aux  océans persiste  pendant des milliers d’années. Ainsi, les changements climatiques provoquées par le CO2 dépendent principalement des émissions cumulées, il est donc de plus en plus difficile d’éviter un changement du climat . 

Charles David Keeling de la Scripps Institution of Oceanography , UC San Diego, a commencé à mesurer le dioxyde de carbone à Mauna Loa en 1958, initiant maintenant ce qui est connu comme la «courbe de Keeling». Son fils, Ralph Keeling, géochimiste au Scripps, a poursuivi les mesures depuis la mort de son père en 2005.

Mauna Loa Observatory (MLO) est un centre de recherche sur l’atmosphère . L’observatoire fait partie de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA)Laboratoire de recherche sur le système terrestre (ESRL)Division de la surveillance mondiale (GMD) .

source:http://www.esrl.noaa.gov/gmd/obop/mlo/

Image de prévisualisation YouTube

Le 9 mai, la concentration moyenne quotidienne de dioxyde de carbone dans l’atmosphère de Mauna Loa, à Hawaï, a dépassé 400 parties par million (ppm) pour la première fois depuis le début des mesures en 1958.

source: http://keelingcurve.ucsd.edu/

En 2012, l’augmentation a été de 2,56 ppm. Elle était de l’ordre de 1 ppm par an durant les années 1960.

NB: Les données sont présentées sous forme de fraction molaire de l’air sec : nombre de molécules de dioxyde de carbone divisées par le nombre de toutes les molécules dans l’air, dont le CO 2 lui-même, sans vapeur d’eau . La fraction molaire est exprimée en parties par million (ppm). Exemple: 0.000400 est exprimée comme 400 ppm.
« Cette augmentation n’est pas une surprise pour les scientifiques », a déclaré Pieter Tans ( NOAA ) « La preuve est concluante que la forte croissance des émissions mondiales de CO2 provenant de la combustion du charbon, du pétrole et du gaz naturel est le moteur de l’accélération. » 

NOAA's Mauna Loa Observatory after a snowstorm. Courtesy of Mary Miller, Exploratorium.Mauna Loa Observatory de la NOAA après une tempête de neige. Courtesy of Mary Miller, Exploratorium

Cette augmentation continue et de plus en plus grande  du taux de CO2 est inquiétante ….

A la Conférence de Doha  (COP-18),  les gouvernements ont réitéré leur engagement  pour veiller à ce que le réchauffement climatique ne dépasse pas 2 degrés Celsius avant l’entrée en vigueur du nouvel accord ..

Les États parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) se sont réunis lundi à Bonn le 9 Avril 2013, en Allemagne, pour des négociations sur les mesures de lutte à adopter contre les changements climatiques, dans un contexte où les émissions de gaz à effet de serre sont de nouveau en hausse .

Des politiques internationales rapides et très énergiques doivent diminuer les émissions des gaz à effet de serre …
Si rien n’est fait, certaines modifications pourraient devenir irréversibles au-delà de la deuxième moitié du XXIe siècle.

Plus que jamais l’Homme tient dans ses mains l’avenir de sa Planète, la Terre .

A suivre …..

source  partielle de l’article   http://researchmatters.noaa.gov/news/Pages/CarbonDioxideatMaunaLoareaches400ppm.aspx