ATV 4 Albert Einstein : amarrage réussi !!!

L’ ATV 4 Albert Einstein :ce 4e vaisseau européen de ravitaillement de l’ISS s’est amarré au module russe Zvezda de la station, samedi 15 juin, peu après 16h (Paris). Les astronautes vont maintenant pouvoir transférer le matériel, les vivres et l’oxygène qu’il transporte…

http://www.dailymotion.com/video/x10xclg

« Un tel contact doux entre un vaisseau spatial de la taille d’un autobus à deux étages et d’une station de 20 fois plus grande est une réussite incroyable, mettant en évidence le niveau impressionnant de maîtrise atteint par ce système spatial européen développé par notre industrie sous la direction de l’ESA», a déclaré Thomas Reiter, Directeur des Vols habités et Opérations de l’ESA.( extrait du site ESA )

L'amarrage de l'ATV-4 a eu lieu samedi 15 juin à 16h07 (Paris). Crédits : NASA.L’amarrage de l’ATV-4 a eu lieu samedi 15 juin à 16h07 (Paris). Crédits : NASA.

 

Quelques rappels:
Guyanne française : le quatrième cargo automatique européen, l’ATV 4 Albert Einstein, s’est envolé à bord d’une fusée Ariane 5 vers la Station spatiale internationale à 21:52:11 GMT (23:52:11 CEST, 18:52:11 heure locale)

Image de prévisualisation YouTube

l’ATV-4 Albert Einstein ?

  • 10 mètres de long
  • plus de 20 tonnes

C’est le plus lourd vaisseau spatial lancé par Ariane.

« Avec ce nouveau lancement réussi de l’ATV 4 et ce nouveau record en termes de capacité d’emport, l’industrie européenne apporte la preuve qu’elle est capable de produire des vaisseaux spatiaux exceptionnels. Elle permet donc à l’ESA de jouer une rôle majeur dans l’exploitation conjointe de la Station Spatiale Internationale , » a souligné Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA.

L’ATV contient 6,6 tonnes de fret (nourriture, eau, matériel …) destiné aux six astronautes à bord de la Station spatiale internationale ( ISS : International Space Station à environ 400 km au dessus de la Terre ), habitée depuis les années 2000 .

Voir la brochure détaillée de l’ESA: http://esamultimedia.esa.int/HSO/Publications/ATV4-FR/

Une fois sa mission accomplie au mois d’octobre 2013, l’ATV-4, rempli des déchets de la station, sera guidé par les opérateurs du centre de contrôle du CNES, à Toulouse, pour aller brûler dans l’atmosphère, au-dessus d’une zone inhabitée du Pacifique sud.