forêt amazonienne: premier inventaire complet

 L’inventaire de cette forêt présente un intérêt scientifique majeur: l’Amazonie est le plus grand réservoir de biodiversité de la planète.

Elle est menacée par la déforestation massive, et il devenait urgent  de mieux la connaître pour mieux la protéger.

Amazon_rainforest

« Le plus grand puits tropical de dioxyde de carbone de la planète était un trou noir pour les écologistes et les conservateurs qui ne pouvaient pas savoir quelles espèces d’arbres risquaient le plus de disparaître. »précise  Nigel Pitman, scientifique au Field Museum de Chicago et un des auteurs de l’étude

Une équipe internationale de scientifiques ( lRD, INRA,CNRS…) vient de réaliser un véritable exploit: cartographier et inventorier en détail  la totalité de la forêt amazonienne !!!

Plus vaste aire terrestre de forêt tropicale humide au monde, l’Amazonie s’étend sur près de 6 millions de km2 et sur 9 pays (Brésil, Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie, Venezuela, Guyana, Suriname et Guyane française).

Amazon_57.53278W_2.71207SLe fleuve Amazone à travers la forêt, source NASA

 Les  principaux résultats:

  • près de 390 milliards d’arbres (environ 16 000 espèces différentes)
  • 227 espèces  hyper dominantes ( elles représentent plus de la moitié des arbres de l’Amazonie)
  • les 11 000 essences rares décomptées représentent seulement 0,12 % des spécimens

« On a cartographié chaque parcelle, étudié le sol, mesuré la hauteur et la circonférence de chaque arbre et prélevé des échantillons de bois pour les analyser en laboratoire …C’est un travail colossal. Aucune équipe seule n’aurait été capable d’appréhender l’Amazonie dans son ensemble » précise  Daniel Sabatier, chercheur spécialiste de la forêt amazonienne à l’IRD(Les données ont été regroupées dans le réseau international Amazon Tree Diversity Network.)

NB:  6 millions d’hectares situé au coeur de la forêt sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.C’est le  « Complexe de conservation de l’Amazonie centrale ».

forêt amazonienne

Ce site  forme la plus grande zone protégée du bassin amazonien et l’une des régions les plus riches de la planète sur le plan de la biodiversité.

Image de prévisualisation YouTube

On y trouve notamment un exemple significatif d’écosystèmes de varzea, des forêts d’igapó, des lacs et des cours d’eau qui forment une mosaïque aquatique où évolue la plus grande diversité de poissons électriques du monde. Le site abrite des espèces menacées d’une importance cruciale, notamment l’arapaima géant, le lamantin de l’Amazone, le caïman noir et deux espèces de dauphins d’eau douce…. à voir ici

Les recherches doivent continuer pour préserver cette forêt amazonienne:

  • Des études complémentaires restent à mener pour déterminer les causes de cette hyper dominance des ces 227 espèces.
  • Les scientifiques précise qu’il est nécessaire d’intensifier l’inventaire des 11 0000 espèces rares : du fait de leur répartition très limitée, ces espèces sont extrêmement menacées par la déforestation et risquent de disparaître avant même d’avoir été observées et décrites.

Documents  :