Tous les 15 jours, des astéroïdes frappent l’atmosphère terrestre

La NASA traque les  » géocroiseurs » qui pourraient, un jour, entrer en collision avec notre planète .

Elle vient de publier une carte des impacts des astéroïdes ….

Toutes les deux semaines, de petits astéroïdes proches de la Terre ( taille d’environ un mètre) frappent son atmosphère et se désintègrent.

Une carte de ces impacts vient d’être publiée par la NASA : depuis 20 ans(1994 à 2013), il y a eu 556 événements de « bolides » de différentes énergies.

bolide_events_s

L’énergie libérée est énorme

Sur cette carte du monde, la taille des points ( orange pour les événements diurnes et bleu pour les événements nocturnes) est proportionnelle à l’énergie rayonnée dans le visible ( elle est mesurée en milliards de joules / GJ.

Le plus petit point sur la carte (1 milliard de joules ou 1 GJ d’énergie rayonante) correspond à 5 tonnes d’explosifs TNT.

De même, les points représentant 100, 10 000 et 1,000,000 gigajoules correspondent à 300 tonnes, 18 000 tonnes et un million de tonnes d’explosifs TNT .

La plus grande énergie d’un impact enregistré au cours de cet intervalle de 20 ans est celle de  Chelyabinsk (440 000 – 500 000 tonnes de TNT enregistrés à travers le centre de la Russie, le 15 Février, 2013).

Ce petit astéroïde qui a explosé dans l’atmosphère près de Chelyabinsk avait une taille d’environ 20 mètres mais les scientifiques de l’espace savent depuis longtemps que de tels événements ne sont qu’une partie de l’histoire géologique de la Terre.

Image de prévisualisation YouTube

« Nous savons maintenant que l’atmosphère de la Terre fait un excellent travail de protection de la Terre pour les petits astéroïdes », a déclaré Observations NASA NEO Executive Program Lindley Johnson.

Les nouvelles données recueillies seront extrapolées pour estimer plus précisément la fréquence des impacts par des gros astéroïdes pouvant causer des dommages au sol.

Le risque d’impacts futurs n’est pas à négliger …

Alors que les nouvelles données soulignent que les impacts de petits astéroïdes avec la Terre ne sont pas rares, le risque d’impacts futurs ne doit pas être pris à la légère.

«Le but est de trouver des astéroïdes potentiellement dangereux avant qu’ils nous trouvent », a déclaré Donald Yeomans, directeur du Bureau du programme NEO de la NASA au Jet Propulsion Laboratory.

 

Les observations du programme NEO ont déjà identifié plus de 96 % des astéroïdes proches.  L’objectif actuel du programme est d’identifier 90 % ou plus des géocroiseurs de grande taille (supérieure à 140 mètres de diamètre) ...

  • Chaque jour, la Terre est bombardée avec plus de 100 tonnes de poussière et de particules de la taille du sable .
  • Environ une fois par an, un astéroïde de la taille d’une automobile frappe l’atmosphère de la Terre, crée une boule de feu impressionnante  et brûle avant d atteindre le sol.
  • Les études de l’histoire de la Terre indiquent qu’environ une fois tous les 5000 ans ou plus un objet de la taille d’un terrain de football frappe la Terre et cause des dommages importants
  • Une fois seulement tous les quelques millions d’années, un objet entre en collision avec la Terre. Des cratères d’impact sur la Terre, la Lune et les autres corps planétaires sont la preuve de ces importants événements de collision. Ces évènements sont séparés de quelques millions d’années et ont causé des catastrophes régionales ou mondiales .

NB: NEO en anglais : Near Earth Objects : objets s’approchant de la terre ou géocroiseurs en français.  Ces astéroïdes proviennent pour la plupart de ce que l’on a coutume d’appeler la ceinture des astéroïdes, vaste champ de pierres situé entre Mars et Jupiter.

 

ex: Meteor Crater ( diamètre 1,2 km) près de Winslow, Arizona, est la preuve de l’impact avec la surface de la Terre d’un astéroïde de 50 mètres, il y a environ 50.000 ans.

barringer_rowell / astéroïdeInside Barringer Meteor Crater
Credit & Copyright: Tony Rowell

« Ces nouvelles données aideront les scientifiques NEO construire une image plus complète de la fréquence et de la portée des impacts d’astéroïdes avec la Terre», a déclaré Johnson.

 

Source neo.jpl.nasa.gov/news/news186.html

Plus d’informations: