Baisse inquiétante du stock des gros poissons dans nos océans

La quantité de gros poissons baisse dangereusement

Entre 1880 et 2007, selon une étude de l’IRD, la quantité des gros poissons présents dans les océans a diminué de deux tiers.

200 modèles simulant les écosystèmes marins à travers le monde ont été étudiés sur une période allant de 1880 à 2007

« Ces modèles ont été réalisés à partir des données sur l’habitat, l’écologie et les conditions d’alimentation de plus de 3 000 espèces de poissons. 68 000 estimations de la biomasse en poissons en différents points du globe tout au long de la période. Ils ont ainsi retracé l’évolution des ressources halieutiques dans l’espace et dans le temps, révélant l’effondrement au siècle dernier des populations de grands prédateurs. » source IRD

L’homme est responsable de cette baisse de la quantité des gros poissons

« Plus de la moitié (54 %) de cette perte de biomasse » s’est produite au cours des 40 dernières années, c’est-à-dire depuis le début de la pêche industrielle dans les années de 1970.

Les stocks de ces gros poissons ( thons, mérous, requins et autres prédateurs supérieurs) s’effondrent: D’après la liste rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN)  12 % des espèces de mérous, 11 % de thonidés ou encore 24 % de requins et de raies sont menacées d’extinction.

gros poisson : requin_baleine_04

gros poisson :un requin baleine @ Jon Hanson Certains droits réservés

Des conséquences  sur les chaînes alimentaires et sur  l’équilibre des écosystèmes

Les gros poissons mangent les plus petits…

img449

 les prédateurs sont moins nombreux et la quantité des petits poissons augmente …
ex: les sardines et les anchois sont  deux fois plus nombreux .

 

La flèche rouge signifie: « est mangé par « 

 

 

« Cette étude montre ainsi que la structure trophique des écosystèmes marins a changé à une échelle globale au cours du 20e siècle, passant d’océans peuplés pour une large part de grandes espèces à des espaces dominés par les petits poissons.Les océans  sont maintenant peuplés pour une large part de grandes espèces à des espaces dominés par les petits poissons , à la durée de vie courte et plus vulnérables aux fluctuations de l’environnement « constate l’IRD

Voir le communiqué de l »IRD: Actualité+scientifique+n°470