FRIPON ouvre la chasse aux météorites

Le mardi 31 mai 2016 marque le lancement officiel de FRIPON, un réseau connecté, unique au monde, de recherche de météorites.

Les météorites sont des roches extraterrestres qui parviennent à la surface de la Terre.

Le Muséum national d’Histoire naturelle possède l’une des plus importantes collections de météorites au monde(près de 4 000 échantillons).

Parmi elles, celle d’Ensisheim tombée sur le sol alsacien en novembre 1492, ou quelques fragments de Tcheliabinsk, qui a atterri en Russie en février 2013.

10 à 20 grosses météorites tombent en France chaque année. Pourtant, une seule est retrouvée tous les 10 ans, contre une tous les 2 ans au XIXème siècle

Qui est FRIPON ?

 FRIPON: Fireball Recovery Inter Planetary Observation Network

« Il permet de détecter en temps réel, les objets sous
plusieurs angles et ainsi de calculer leurs trajectoires en 3D, leur vitesse et
leur point d’impact éventuel avec une précision de l’ordre de quelques
centaines de mètres », précise François Colas, astronome, responsable du
projet FRIPON à l’Observatoire de Paris, au sein de l’Institut de mécanique
céleste et de calcul des éphémérides.

FRIPON est une communauté entre scientifiques et grand public autour de la recherche de météorites au sol.

FRIPON: une centaine de caméras
Ces caméras sont réparties sur 22 régions de France. Leur objectif est de détecter l’entrée dans l’atmosphère de gros bolides (environ 10 par an) sous différents angles afin de recalculer leur trajectoire en trois dimensions et de prédire leur point de chute.

Fripon: caméra du Pic du Midi

Fripon: caméra du Pic du Midi/ source CNRS

Des bénévoles pour retrouver des fragments de météorites….

« On a besoin de monde pour retrouver les météorites le plus vite possible », affirme le scientifique François Colas . « On aimerait réunir une cinquantaine de personnes pour qu’en quelques jours, une semaine maximum, on puisse regarder l’ensemble de la zone de chute », précise-t-il.

Vous pouvez partager cette aventure avec le public via le projet Vigie Ciel

Télécharger le communiqué du CNRS: W10274483F W10274483F

http://www.dailymotion.com/video/x28jb3u.