Comment les plantes ressentent-elles la gravité ?

Les plantes sont capables de sentir des inclinaisons mêmes très faibles. Pourtant, le mécanisme végétal pour mesurer la gravité est composé de grains microscopiques, un outil de détection de l’inclinaison très peu précis a priori. Des chercheurs du CNRS, de l’Inra et de l’Université Clermont Auvergne ont expliqué ce curieux paradoxe en observant que ces grains sont agités en permanence dans les cellules végétales, ce qui confère au système granulaire des propriétés proches de celles d’un liquide, comme dans un niveau à bulle. Ces résultats ont été publiés le 30 avril dans PNAS

Germe de blé et statolithes

© Yoel Forterre/Olivier Pouliquen/PNAS Redressement d’un germe de blé initialement incliné et zoom une cellule montrant l’empilement de statolithes (micrograins d’amidon) à l’origine de la détection de la gravité par les plantes.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF : CP Statolithes FrWEB