Réchauffement global de la Terre:2013 confirme la tendance

Tendance au réchauffement global de la Planète: des scientifiques de la NASA montrent que  2013 est la  septième année la plus chaude depuis 1880, mettant en évidence une tendance à long terme de la hausse des températures mondiales.

« 2013 confirme un changement climatique en cours. »Dr Gavin Schmidt, NASA Goddard Institute for Space Studies

global average temperature

La température moyenne du globe a augmenté d’environ  0,8 ° C depuis 1880 .

Image de prévisualisation YouTube

NB: les tons rouges et jaunes indiquent des températures supérieures à la moyenne.( la partie continentale des États-Unis ont connu la 42e année la plus chaude jamais enregistrée;en Australie, 2013 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée)

Les causes de ce réchauffement global de la terre

Ces scientifiques soulignent que les conditions météorologiques peuvent toujours causer des fluctuations de la température moyenne d’une année à la suivante.

Mais ce sont les augmentations continues des niveaux de gaz à effet de serre dans l’atmosphère terrestre qui entraînent une hausse à long terme des températures mondiales, donc du réchauffement global: chaque année consécutive ne sera pas nécessairement plus chaude que l’année précédente, mais avec le niveau actuel des émissions de gaz à effet de serre, les scientifiques s’attendent de chaque décennie  suivante soit plus chaude que la précédente.

Les gaz à effet de serre à l’origine du réchauffement à long terme

Le dioxyde de carbone est un gaz à effet de serre qui emprisonne la chaleur et joue un rôle majeur dans le contrôle des changements du climat de la Terre. Il est produit naturellement et mais il est également émis par la combustion de combustibles fossiles pour l’énergie.

Les émissions d’origine humaine augmentent donc le niveau de dioxyde de carbone dans l’atmosphère de la Terre: il est actuellement plus élevé qu’à n’importe quel moment dans les 800.000 dernières années.

Le niveau de dioxyde de carbone dans l’atmosphère était d’environ 285 ppm en 1880, la première année de l’enregistrement de la température du GISS ( NASA Goddard Institute for Space Studies) .

En 1960, la concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, mesurée à la National Oceanic and (NOAA) Mauna Loa Observatory Atmospheric Administration à Hawaï, était d’environ 315 ppm. Cette mesure a atteint un sommet l’an dernier à plus de 400 ppm.

L’analyse de la température globale  au GISS est compilée à partir des données météorologiques de plus de 1000 stations météorologiques à travers le monde, des observations satellitaires de la température de surface, et des mesures de la station de recherche en Antarctique…

NB: trois analyses de la température globale du Globe(GISS ,  Met Office Hadley Centre au Royaume-Uni et   National Climatic Data Center de la NOAA à Asheville) ont été réalisées, elles utilisent des méthodes légèrement différentes, mais dans l’ensemble, leurs tendances montrent   leur accord sur ce réchauffement climatique .

  • Le GIEC confirme le réchauffement climatique

“Le réchauffement climatique ne fait aucun doute et est désormais attesté par l’augmentation observée des températures moyennes de l’air et de l’océan, la fonte généralisée de la neige et de la glace et l’augmentation du niveau moyen de la mer” (GIEC, rapport 4).

 

climat

Evolution du climat : volume 1 du 5e rapport du GIEC:

Consacré aux « éléments physiques du climat , ce volume 1 évalue les aspects scientifiques du système climatique et de l’évolution du climat. Sa rédaction a impliqué des scientifiques auteurs du monde entier, parmi lesquels 17 français, principalement du CNRS, du CEA, de Météo-France, du CNES et de différentes universités (notamment l’UPMC, l’UVSQ, l’UJF et l’UPS)

  • Voir le résumé provisoire en français à l’attention des décideurs duvolume 1 du 5e rapport d’évaluation du GIEC ici: ONERC_SPM_V3c PDF
  • Document ci dessous sans liens actifs:

Résumé à l’attention des décideurs du volume 1 du 5e rapport d’évaluation du GIEC

L’Etna est entré en éruption le 26 Octobre 2013

l’Etna est en  éruption depuis  le 26 octobre 2013: Le plus haut volcan européen a émis un épais nuage de cendres, tandis qu’une coulée de lave s’écoule actuellement sur ses flancs.

Image de prévisualisation YouTube

  • Quelques rappels sur l’Etna:
-Il est situé en  Sicile(Italie), prés de Catane (une des villes les plus peuplées de  Sicile).
L’Etna est le volcan le plus actif d’Europe, et l’un des plus actifs au monde( environ cent éruptions au cours du XXe siècle).
 Du haut de ses 3350 mètres, il domine la côte est de la Sicile et la ville de Catane.
  • C’est un stratovolcan : »Un stratovolcan est un appareil volcanique qui s’est édifié au cours de plusieurs phases éruptives par l’accumulation et l’alternance, plus ou moins régulière, de coulées de lave (phase d’activités effusives) et de couches pyroclastiques (dépôts de retombées issus des projections – phase d’activités explosives). « 
  • Ce volcan possède une structure interne complexe:Ses éruptions effusives  se déroulent souvent à partir de fissures éruptives ouvertes sur les flancs de la montagne. Ses manifestations explosives de type strombolien se produisent dans les quatre cratères sommitaux de l’Etna. La plus grande partie des produits éruptifs de l’Etna sont émis sous forme de coulées de lave qui atteignent parfois la mer Méditerranée.
  • L’origine du volcanisme de l’Etna?   l’Etna se situe dans une zone de subduction  à la  limite entre la plaque Afrique et la plaque Eurasienne… Quelques rappels sur la tectonique des plaques ici Pour en savoir plus, cliquez ici
  • Cliquez ici pour revenir à la page  d’accueil du site