Le Slum de Dharavi

Le Slum de Dharavi  est le plus grand bidonville d’Asie. Situé à Bombay il compte 1 million d’habitants sur 223 hectares. Il est composé de plusieurs réseaux avec des petites ruelles, il y a des écoles, des mosquées ; il y a aussi des industries spécialisées dans le textile, dans la poterie, dans le cuir et encore plusieurs autres domaines.  Malheureusement le bidonville est sur un terrain qui est convoité par les promoteurs immobiliers mais les habitants  ne veulent pas la rénovation du slum car ils veulent raser le bidonville pour en faire un quartier résidentiel. Les habitants se battent pour garder leur slum mais les promoteurs ne veulent rien entendre. Le problème c’est que le slum génère 500 millions d’euros juste dans l’industrie du textile : c’est un enjeu économique énorme pour les habitants du slum.          

Le slum de Dharavi est né en 1880. Depuis il s'est fortement agrandi. La population recensée en 2001 dans le bidonville de Dharavi s'élevait à 600.000 personnes. Ce chiffre est revu à la hausse par les acteurs de terrain (Organisations Non Gouvernementales ou chercheurs) et approcherait le million de personnes réparti en 100.000 familles. Ces estimations portent la densité à 17.000 habitants/km2. On compterait dans ces bidonvilles 1 latrine pour 1.440 personnes. Cela entraine une hygiène deplorable et une grande exposition aux maladies et infections.

location of Dharavi slum

Dharavi est le fruit de flux migratoires successifs. Parmi cette diversité, on peut distinguer : les potiers Kumbhar essentiellement issus de Saurashtra (Gujarat), les tanneurs du Tamil Nadu et d'Azamgarh (Uttar Pradesh), les travailleurs de maroquinerie et du textile du Maharashtra et du Bihar. (Sur la carte, le Slum de Dharavi se situe à Mumbai ; on peut situer dharavi dans le petit carré).

Bombay est officiellement appelée Mumbai depuis 1995.  Mumbai était l’ancien nom de la ville avant l’arrivée des Portugais au XVIe siècle qui ont appelé la ville « Bom Bahia » ce qui signifie la "bonne baie".

Quentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *