Archive pour avril, 2012

1°S Corrigé du bac blanc: le personnage de roman doit-il être un modèle?

dimanche,29 avril 2012

Corrigé de la dissertation

Le personnage de roman doit-il être un modèle ?

Vous fonderez votre réflexion sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés en classe et sur vos lectures personnelles.

 Analyse du sujet

doit-il >          et non « peut-il ». Donc nécessité absolue, impératif.

modèle >        pour le lecteur / l’auteur ?

héros vertueux

La littérature a-t-elle un impératif moral ?

(suite…)

1°S Corrigé du bac blanc: commentaire, La Bête Humaine

dimanche,29 avril 2012

Emile Zola, La Bête humaine, chapitre 11

De: « Immobile, Jacques maintenant la regardait » à « elle ne serait jamais plus à personne ».

Devoir d’Auriane:

           Depuis toujours, que ce soit dans la littérature ou au cinéma, le meurtrier est un personnage récurrent, et qui fascine autant qu’il répugne. Le roman La Bête humaine de l’écrivain naturaliste Emile Zola paru en1890 met en scène le conducteur du train La Lison, Jacques Lantier, qui est obsédé par l’envie de tuer. Le passage étudié, qui se situe au chapitre onze du roman, fait directement suite au meurtre de la maîtresse de Jacques par celui-ci.

Comment, à travers ce récit de scène de crime, Zola fait-il le portrait d’un assassin inhabituel ?

Afin de répondre à cette question, nous analyserons dans un premier temps la construction d’une scène qui suit l’assassinat, puis nous étudierons la victime et l’incompréhension de celle-ci, et nous finirons par nous focaliser sur Jacques, un personnage démesuré.

(suite…)

1STG: Corrigé du baccalauréat blanc, commentaire de Thérèse Raquin

samedi,28 avril 2012

Zola, Thérèse Raquin: le meurtre de Camille

de « Assis au fond de la barque qui coulait avec l’eau… » à « Il revint deux ou trois fois sur l’eau, jetaznt des cris de plus en plus sourds »

 

Devoir de Pauline 

Les éléments en italique sont des remarques ou des ajouts pour préciser certains points.

Commentaire :

Remarque: rédigez quelques lignes d’introduction qui présente l’oeuvre:

Avec Thérèse Raquin, son premier roman, publié en 1867, Emile Zola commence à mettre en place les principes du naturalisme, cette théorie littéraire qui considère que le roman a une valeur expérimentale, dans la mesure où il associe un tempérament, lié à une hérédité particulière et un milieu social spécifique.  Dans cette oeuvre, il nous présente deux personnages Thérèse et Laurent, que leur liaison conduit au meurtre.

La scène se passe sur un bateau, une barque plus précisément sur une rivière. Ce passage met en œuvre un meurtre lié à la volonté de faire disparaître Camille, le mari de Thérèse qui vit une histoire d’amour avec Laurent.
Comment Zola met-il en évidence la violence de la scène ?

(suite…)

Grec: Contrôle de lecture, Hécube

samedi,28 avril 2012

Euripide, Hécube

Contrôle de lecture

(les illustrations sont empruntées au site mediterranees.net)

  1. Où se passe l’action ?

L’action se passe au campement d’Agamemnon, devant les tentes où sont retenues les captives troyennes. La scène se situe non à Troie, mais en Chersonèse de Thrace (rive européenne de l’Hellespont, aujourd’hui la péninsule de Gallipoli)

Mort de Priam et de Polyxène

Enluminure du ms 50, fol.73 – 1463
Miroir historial, Paris, BNF

(suite…)

Platon: Socrate, un poisson torpille

dimanche,15 avril 2012

Ménon, 80 a et b

Traduction

(Traduction assez littérale, mais pas très élégante…)

Pour ma part, Socrate, j’entendais dire, avant même de t’avoir fréquenté que toi, tu ne faisais rien d’autre que d’être toi-même dans le doute et de faire douter les autres. Et maintenant, tel que tu me sembles du moins, tu m’ensorcelles, tu me charmes, et me tiens sous l’emprise de tes paroles magiques, à tel point que je suis désormais rempli de doute. Et s’il faut absolument faire une plaisanterie, tu me sembles être absolument le plus semblable, pour la forme et pour tout le reste, à ce poisson-torpille que l’on trouve dans la mer. Et en effet, celui-ci rend engourdi celui qui s’approche chaque fois, et qui le touche. Car, vraiment, pour ma part, je suis engourdi, en ce qui concerne l’esprit et la langue et je n’ai rien à te répondre.

Certes, au sujet de la vertu, j’ai prononcé de très nombreux discours devant de nombreux publics et tout à fait bien, du moins tel que je me semblais à moi-même. Mais maintenant, je ne peux absolument pas même dire ce qu’elle est. Et tu me sembles décider bien, en ne prenant pas la mer à partir d’ici, et en ne voyageant pas. En effet, si tu agissais ainsi, étranger dans une autre cité, rapidement tu serais mis en prison comme sorcier.

Euripide: Hécube, le pièce tendu à Polymestor

dimanche,15 avril 2012

Euripide, Hécube

Polymestor, Hécube, vers 985 à 1022

Introduction

La pièce d’Euripide laisse une large part à la parole argumentée de chaque personnage. Les épisodes se construisent sur la notion habituelle dans la tragédie d’????, d’affrontement, et chaque personnage est amené à défendre son point de vue dans une tirade assez longue à laquelle son adversaire répond par une autre tirade (par exemple la scène entre Ulysse, Hécube et Polyxène.) Mais si dans la première partie de la pièce, Hécube ne faisait que subir des décisions prises par d’autres, dans la seconde partie, elle décide de se venger de Polymestor, avec l’accord tacite d’Agamemnon. Dès lors, la scène entre la reine et le roi thrace change de tonalité : on assiste ici à une scène très vive, où les répliques s’enchaînent vite et où se met en place le piège tendu par Hécube.

De quelle manière Euripide fait-il partager au lecteur la tension dramatique de la scène ?

Hécube, mise en scène Bernard Sobel

(suite…)

Premières S: Corrigé du bac blanc: invention

lundi,9 avril 2012

 Ecriture d’invention

Corrigé proposé par MME DESCOUT

 Vous écrirez la suite du texte A extrait de Crime et Châtiment de Dostoïevski.

Votre texte prendra la forme d’un monologue intérieur dans lequel le criminel exprimera la complexité des sentiments qui l’agitent après son acte.

Vous veillerez à être en accord avec la tonalité du texte initial.

 

Impératifs formels

  • L’énonciation

–          3ème personne, comme dans le texte de Dostoïevski (pas 1ère personne !).

–          Focalisation interne (pas omnisciente !).

–          Pas de guillemets (ce n’est pas un monologue théâtral !).

  • Présentation

–          Développement minimal exigé ! Pas une page recto sous prétexte que c’est l’invention.

–          TOUJOURS construire son texte en paragraphes.

  • La teneur

–          Lexique varié et subtile des sentiments.

–          Ponctuation expressive (interrogation, exclamation) pour soutenir l’expression des sentiments/des émotions du criminel.

–          Balancement entre le remords et l’autojustification/ la légitimation du crime. Recherche du sens de ce geste criminel.

  • Langue

–          Correction : attention à la conjugaison des verbes, aux accords, à la ponctuation, aux accents et aux points sur les i.

–          Elégance du propos. Vous écrivez la suite d’un texte de Dostoïevski. Même si vous n’êtes pas Dostoïevski, vous devez vous imposer des exigences stylistiques plus grandes en invention.

Grec: Présentation des Panathénées

mardi,3 avril 2012

Grec: Hécube, tirade de Polyxène

mardi,3 avril 2012

Euripide, Hécube

Tirade de Polyxène, vers 342 à 378

Sacrifice de Polyxène (British Museum)

Introduction

Le premier épisode met aux prises Ulysse, Hécube et Polyxène. Ulysse vient chercher la jeune fille pour la conduire au sacrifice et l’immoler sur le tombeau d’Achille, conformément à ce qu’a réclamé le fantôme de celui-ci. Hécube, dans un premier temps, cherche à émouvoir Ulysse, lui rappelant le moment où elle l’a sauvé, lorsqu’il s’est introduit à Troie et a été reconnu par Hélène (Euripide, à cet égard,  modifie quelque peu l’épisode raconté dans L’Odyssée). Mais la prière d’Hécube est vaine, Ulysse ne se laisse pas fléchir. La vieille reine se tourne alors vers sa fille, en espérant que ses supplications  seront plus efficaces. Cependant le comportement de Polyxène est tout autre. Loin de supplier pour qu’on lui laisse la vie, elle revendique hautement la mort. De quelle manière Euripide fait-il de la jeune fille une véritable héroïne?

(suite…)

1S2: Corrigé du Bac Blanc

dimanche,1 avril 2012

Scènes de crimes

Corrigé élaboré avec Mme Descout.

Question sur corpus

 Dans chacun des textes, quels effets le récit de la scène de crime cherche-t-il à produire sur le lecteur et par quels procédés ?

(suite…)