l'atelier pédagogique

l'enseignement à l'école primaire dans ses évolutions

A la question posée par un jeune collègue : « est-il interdit ou trop tard pour faire un PPRE en mai ? « 

Il n’est pas interdit d’aider l’élève en difficulté, que ce soit en janvier ou en mai… Aucune décision ne saurait soustraire à cette obligation. Un programme d’aide de cinq ou six semaines, à raison de trente minutes par jour peut vraiment faire avancer les choses…

On voit des dynamiques de fin d’année… et ce n’est pas un volontarisme de pacotille s’il se communique à l’élève en montrant qu’il existe plusieurs chemins, plusieurs moments, plusieurs temps pour apprendre. A nous de les débusquer.