l'atelier pédagogique

l'enseignement à l'école primaire dans ses évolutions

Personne n’échappe au syndrome de la tête à claques. Dans une assemblée, parmi un groupe d’élèves, face à un collègue, un parent… voilà que notre boussole intérieure désigne à notre irrésistible agacement une personne dont, là le discours péremptoire, ici l’attitude suffisante ou une vision étriquée nous font monter la moutarde au nez.

Vous sentez bien que vous avez raison mais vous voyez devant vous cette logique insensible à vos arguments, qui ne voit pas votre Monde.

Difficile de savoir faire preuve de relativisme et plus encore d’assertivité, de construire même en milieu professionnel une démarche constructive et partager sans renoncer à l’essentiel.

Difficile de ne pas se dire que l’on pourra facilement devenir la tête à claques de l’autre.

Comment s’en sortir lorsqu’on est professeur face au parent fermé (l’inverse n’est évidemment pas exclu !) ?

Ou face à ce collègue et ses vérités lapidaires criantes d’injustice ?

Self contrôle, distance.
Inviter à la reformulation. Reformuler soi même.

Vous pensez que. Dites moi si je redis bien ce que vous exprimez.
Interpréter.
Plus loin que la reformulation c’est aider l’autre à dire pourquoi il s’exprime ainsi.

Vous dites que…parce qu’à la suite de, il vous apparaît que…

Mais ensuite professionnaliser.
Vous exigez que, mais l’Institution… les textes… nous demandent de.

Il y a là un écart.

Entre cette exigence et votre volonté, un réglage à construire. Peut-être d’ailleurs votre intervention va-t-elle permettre de réguler…  et vous avez bien fait de venir.

Peut-être faut-il poser un désaccord dans ce triangle relationnel entre vous, moi et l’exigence institutionnelle qui pose le cadre et s’appuie sur des textes, une exigence démocratique, une règle extérieure à notre conflit.

Délimiter.

Toute résolution n’est pas possible…

Puis dans son intimité essayer de comprendre ce qui fait la tête à claques et surtout se redonner dans l’entre-soi des règles pour ne pas céder à la tentation de monter en épingle, de céder à la provocation. Sortir du champ magnétique de la provocation.

Et lisser son éthique avec calme et recul…. essayer !