B.A.A.BA

arts appliqués

Charlotte Perriand

Invitée au Japon en 1940, comme conseillère à l’Institut d’art industriel, Charlotte Perriand est très vite séduite par la culture japonaise qui confirme sa vision de l’occupation de l’espace. Dès 1941, elle propose une exposition Sélection, Tradition, Création dans les grands magasins Takashimaya à Tokyo et Osaka et, en 1955, elle organise à Tokyo une manifestation Synthèse des arts sur l’art d’habiter. La Maison de thé qu’elle réalise alors qu’elle a 90 ans, témoigne d’un esprit d’ordre et d’une recherche d’harmonie qui caractérisent l’ensemble de son oeuvre.

Extrait d’un article du centre Pompidou

 

Pendant son séjour au Japon en 1940, Charlotte Perriand monte une exposition illustrant l’alliance de l’Occident à l’Orient, « Sélection-Tradition-Création ».

Elle partage certaines connivences avec le mouvement Mingei (arts populaires), et sait faire comprendre que bois, bambou, tissage et laque ne doivent pas être écartés.


226_20121123-EXPO-Perriand-04-chaise-longue-bambou-1940-L300

Charlotte PERRIAND, "Chaise longue bambou", 1941

226_20121123-EXPO-Perriand-05-Synthese-des-Arts-maison-the-unesco-1993-H300

Charlotte PERRIAND, "Maison de thé UNESCO", 1993

Commentaires Clos.