B.A.A.BA

arts appliqués

David Carson : Design and discovery TED2003 · 22:39 · Filmed Feb 2003, transcription

0:11J’avais réclamé des diapositives sans vraiment leur laisser le choix jusqu’à – il y a quelques jours mais on m’a refusé l’accès à un projecteur de diapositives (rires) Je les trouve, en fait, beaucoup plus émouvants — (rires) — et personnels, et ce qui est chouette avec un projecteur de diapositives c’est qu’on peut effectivement focaliser le travail, contrairement à PowerPoint et d’autres programmes. Alors, j’admetsqu’il faut – il y a certaines concessions et, vous savez, si vous utilisez un projecteur de diapos, vous ne pouvez pas faire en sorte que la mauvaise typographie apparaisse du fond ou du coté, ou du haut ou du bas mais peut-être que c’est un compromis acceptable que de compromettre cela au profit de la focalisation. (rires) C’est une pensée. Juste une pensée. Et il y a un coté sympa avec les diapositives qui se coincent. Et la chose que vous espérez réellement c’est qu’occasionnellement elles prennent feu, ce que nous ne verrons pas ce soir.

1:23Sur ce, affichons la première diapositive Ceci, comme bon nombre d’entre vous ont probablement devinéest une cannette de bière récemment vidée au Portugal. (rires) Ceci — Je venais d’arriver à Barcelone pour le première fois, et j’ai pensé — j’avais volé toute la nuit, j’ai levé les yeux, et je me suis dit, waouw, quelle pureté. Vous arrivez dans ce grand aéroport, et ils ont juste un B. N’est ce pas vraiment cool ?Tout est devenu plus simple en design, et là on a ce méga aéroport et mon Dieu, j’ai juste — j’ai pris une photo. J’ai pensé, mon Dieu, c’est la chose la plus cool que j’ai jamais vu dans un aéroport. Jusqu’à quelques mois plus tard, je suis retourné dans le même aéroport — même avion, je pense — et j’ai levé les yeux, et il était écrit C. (rires) Ce n’est qu’à ce moment là que j’ai réalisé que c’est tout simplement la porte dans laquelle j’allais débarquer. (rires)

2:26J’ai une grande croyance dans les émotions du design, et le message qui est transmis avant que quelqu’un ne vienne à lire, avant qu’ils ne reçoivent le reste l’information; quelle est la réponse émotionnelle qu’ils ont au produit, à l’histoire, à la peinture — peu importe ce que c’est. C’est ce domaine du design qui m’intéresse le plus, et je pense que ceci est pour moi une version vraiment claire et très simplifiée de ce dont je suis entrain de parler. Ceci sont quelques portes de garage peintes de manière identique, situées l’une à coté de l’autre. Voici la première porte. Vous avez compris, le message est passé. C’est assez clair. Regardez la seconde porte y a-t-il un quelconque autre message. OK, devant laquelle vous gareriez-vous? (rires) Même couleur, même message, mêmes mots. La seule chose qui soit différente est l’expression que le propriétaire individuel de la porte a ici ajouté à l’ouvrage — encore une fois, lequel est le tueur psychopathe ici? (rires) Pourtant ce n’est pas ce qui est écrit; ce n’est pas la peine que ce soit écrit. Je me garerais probablement devant l’autre.

3:34Je suis sur qu’un grand nombre d’entre vous sont au courant que le design graphique est devenu beaucoup plus simple dans les cinq dernières années environ. C’est devenu tellement simple que c’est déjà entrain de revenir, d’une certaine manière, de l’autre coté et devenir un petit peu plus expressif. Mais j’étais à Milan quand j’ai vu ce panneau, et j’ai été très heureux de voir qu’apparemment cette idée de minimalisme avait été traduite par l’artiste graffeur. (rires) Et ce graffeur est passé a rendu ce panneau un petit peu meilleur et a continué son chemin. (rires) Il n’en a pas trop fait comme ils ont tendance à faire.(rires)

4:10Ceci est pour un livre édité par Metropolis. J’ai pris des photos, et ceci est un panneau d’affichage en Floride et soit ils n’avaient pas payé la location, soit ils n’ont plus voulu continuer à payer la location du panneau, et les gens du panneau d’affichage étaient trop radin pour enlever la totalité de l’affiche donc ils en ont juste arraché quelques sections. Et j’argumenterais que c’est probablement même plus efficaceque le panneau d’affichage pour ce qui est de la capacité à capter votre attention, vous faire regarder dans cette direction. Et avec un peu de chance vous ne vous arrêterez pas et n’achèterez pas ces immondes trucs de Pécan — Stuckey’s.

4:40Ceci est tiré de mon deuxième livre. The End of Print » et a été réalisé en même temps qu’un film, produit avec William Burroughs. Et « The End of Print » en est à sa cinquième impression. (rires) Lorsque j’ai contacté William Burrows pour la première fois au sujet de sa participation il a dit non; il a dit qu’il ne pensait pas que c’était la fin de l’impression. Et j’ai dit, bien, ça me va; j’aimerais juste avoir tes idées sur ce film et ce livre, et finalement il a accepté. Et a la fin du film, il dit avec sa formidable voix que je n’arrive pas à imiter mais je vais en quelque sorte essayer, mais pas vraiment, il dit « Je me souviens être allé à une exposition intitulée, « Photographie: La Fin de la Peinture » Et ensuite il dit,  » Et, évidemment, ce ne l’était pas du tout. » Donc, apparemment quand la photographie était entrain d’être perfectionnée, il y avait des gens qui allaient partout en disant voilà: vous venez de détruire la peinture. Les gens ne vont plus prendre que des photos maintenant. Et bien sur, ce n’était pas le cas.

5:42Donc, ceci est tiré de « 2nd Sight » un livre que j’ai écrit sur l’intuition. Je pense que ce n’est pas le seul élément en design, mais probablement le plus important. C’est quelque chose que tout le monde possède. Le problème n’est pas de l’enseigner; en fait, la plupart des écoles ont tendance à négliger l’intuition en tant qu’élément de votre processus de travail car ils ne peuvent pas le quantifier: il est très difficile d’enseigner les quatre étapes du design intuitif aux gens, mais nous pouvons vous apprendre les quatre étapes de la belle carte de visite ou du communiqué. Donc elle a tendance à être négligée. Ceci est une citation d’Albert Einstein, qui dit, « L’intellect n’a pas grand chose à faire sur la route qui mène à la découverte. Il se produit un bond dans la conscience — appelez le intuition ou ce que vous voulez — et la solution vous vient, et vous ne savez ni d’où ni pourquoi. » C’est un peu comme quand quelqu’un dit, qui chantait cette chanson? Et au plus vous essayez d’y penser, au plus la réponse s’éloigne de vous, et à la minute où vous arrêtez d’y penser, votre intuition vous donne la réponse, dans un sens.

6:44J’aime cela pour plusieurs raisons. Si vous avez eu des cours de design, il vous enseigneraient que vous ne pouvez pas lire ceci/ Je pense qu’au final vous pouvez et, surtout, je pense que c’est vrai. « Ne prenez pas la lisibilité pour de la communication. » Le fait qu’une chose soit lisible ne signifie pas que cela communique. Surtout, cela ne signifie pas que cela communique la bonne chose. Donc, quel est le message transmis avant s’intéresse à la substance? Et je pense que c’est un domaine qui est souvent négligé.

7:12Ceci est un travail avec Marshall McLuhan. Je suis resté et j’ai travaillé avec sa femme et son fils, Eric, et nous avons trouvé près de 600 citations de Marshall qui sont juste incroyables dans l’avance qu’elles ont sur leur temps, prédisant tellement de ce qui s’est passé dans la publicité, la télévision, le monde des médias. Et donc ce livre s’appelle « Probes ». Qui est un autre mot pour citations. Et c’est — un grand nombre d’entre elles ne sont jamais — n’ont jamais été publiées avant, et en gros, j’ai interprété les différentes citations. Donc, ceci était le sommaire original. Quand j’en ai eu terminé il faisait 540 pages, et ensuite l’éditeur, Gingko Press, a fini par le réduire considérablement: il fait un peu moins de 400 pages maintenant. Mais j’ai décidé que j’aimais ce sommaire — J’aimais son apparence — donc je l’ai gardé.(rires) Il n’a plus aucun rapport avec le livre quel qu’il soit, mais c’est une belle image, je pense. (rires)

8:11Donc, quelques images du livre: ici McLuhan dit, « Les nouveaux média ne sont pas des ponts entre l’Homme et la Nature; ils sont la Nature. » « L’invention de l’impression supprima l’anonymat, soutenant des idées de renommée litéraire et l’habitude de considérer l’effort intellectuel comme un propriété privée. » ce qui n’avait jamais été fait avant l’impression « Quand les nouvelles technologies s’imposent à des sociétés habituées de longues dates à des technologies plus anciennes des craintes de tous genres en résultent. » « Alors que les gens sont lancé dans la création d’un monde totalement différent, ils créent toujours des images vives du monde précédant. » Je déteste ce truc. C’est dur à lire. (rires)(applaudissements) « Les gens de l’âge électronique n’ont d’autre environnement possible que le globe, et pas d’autre occupation possible que le recueil d’informations. » Voilà. C’est tout ce qu’il voyait comme options. Et il n’était pas très loin.

9:24Ceci est un projet pour Nine Inch Nails. Et je le montre seulement parce qu’il semble être devenu pertinent tout à coup, c’était juste après le 11 septembre. Et j’avais récemment découvert un abris anti-aérien dans le fond d’une maison que j’avais acheté à Los Angeles que l’agent immobilier ne m’avait pas montré. (rires) Il y avait un abris, apparemment construit pendant la crise des missiles à Cuba pendant les années 60. Et j’ai demandé à l’agent immobilier ce que c’était quand nous passions à coté, et il me dit: « C’est quelque chose en rapport avec le système d’évacuation des eaux usées. » J’ai dit, OK; c’est bon.Finalement j’y suis descendu, et c’était un vieux trucs circulaire rouillé, et deux lits, et très horrifiant et étrange. Et aussi, étonnamment , c’était fait dans une sorte de métal de mauvaise qualité, et ça avait complètement rouillé de part en part, et de l’eau partout, et des araignées. Et j’ai pensé, à quoi ont-ils pensé? On penserait à du ciment,probablement, ou quelque chose. Peu importe, je m’en suis servi pour un couverture du DVD des Nine Inch Nails, et j’ai aussi réparé l’abri avec du ruban adhésif, et c’est prêt. Je pense que je suis prêt. Donc.

10:36Ceci est une expérience, vraiment, pour un client, Quicksilver, dans laquelle nous prenions ce qui était une séquence de six prises et nous essayions d’utiliser l’impression comme medium pour inciter les gens à aller sur internet. Donc, c’est une séquence de six prises. J’ai pris une prise, que j’ai ajustée de différentes manières. Et là une petite ligne de texte dit, Si vous voulez voir la séquence entière —comment ce ride était — allez sur le site web. Et j’imagine qu’une grand nombre d’enfants surfeurs sont allé sur le site pour avoir la séquence complète. Je n’ai aucune manière de vérifier, donc je pourrais avoir tout faux. (rires) Je n’ai pas le site. C’est juste cette partie.

11:14Ceci est un groupe dans New York appelé la Coalition pour un Environnement Sans Fumée qui m’a demandé de faire ces posters. Ils ont été affiché de manière sauvage à travers New York City. Vous ne pouvez réellement — en fait, vous ne pouvez pas le voir en entier — mais la deuxième ligne est la plus gratifiante d’une certaine manière. Elle dit, « Si les compagnies de cigarettes peuvent mentir, alors nous aussi. » Mais– (rires) (applaudissements) — mais je l’ai fait. Ils ont littéralement été affiché de manière sauvage dans New York en une nuit, et il y avait certainement des gens qui se retournaient, vous savez, des gens qui fument et, « Urgh! » (rires) Et l’intention était bien de donner une apparence sérieuse. Ce n’était pas une typographie grunge ou autre; cela donnait l’impression de pouvoir être vrai. Bref.

12:02Des posters pour le Atlantic Center for the Arts, une école en Floride.

12:05Ceci m’étonne. C’est un produit que je viens de découvrir. J’étais dans les Caraïbes pour Noël, et je suis juste soufflé qu’à notre époque ils essayent encore de vendre — ils ne le vendront pas — qu’ils aient pensé que les gens avaient besoin d’éclaircir la couleur de leur peau. C’était soit un ancien produit avec un nouvel emballage, ou produit tout neuf, et j’ai juste pensé, Ouch! Comment cela peut il encore se produire?

12:27Je fais de nombreuses séances de travail partout dans le monde, vraiment, et cette tâche particulière était de proposer un nouveau symbole pour les portes des toilettes. (rires) J’ai eu l’impression que cette solution était l’une des plus efficaces. Les étudiants les ont en fait découpé et placé dans les bars et les restaurants ce soir là, et j’ai toujours cette image de ce couple âgé qui va utiliser les toilettes… (rires)

13:06J’ai fait quelques travaux pour Microsoft il y a quelques années. C’était une campagne mondiale de marketing. Et ce qui a été intéressant pour moi — ma formation est la sociologie; je n’ai pas eu de cours de design, et parfois les gens disent que ça explique pas mal de choses — mais c’était très intéressantcar je n’avais pas a vendre de produit; ils essayaient juste d’améliorer l’image de Microsoft. Ils pensaient que certaines personnes ne les aimaient pas. (rires) J’ai découvert que c’était très vrai, en travaillant sur cette campagne dans le monde entier.

13:38Et notre but était de les rendre un peu plus humains, et ce que j’ai fait c’était de rajouter du texte et des gens dans la pub, ce que la campagne précédente n’avait pas, et personne ne se souvenait d’eux, et personne ne les avait référencé. Et nous essayions de faire passer c’était, hey, quelques uns des gens qui travaillent là sont en fait des gens biens; certains ont même des amis et une famille, et ce ne sont pas des personnes horribles. Et la campagne du parapluie était « Dieu merci, nous sommes lundi » Nous avons donc essayé de prendre ce — ce qui était perçu comme négatif: leur esprit de compétition sur développé, leur, leurs heures de travail interminables — pour le tourner en quelque chose de positif et ne pas essayer de s’en dissocier. Vous savez: Dieu merci c’est lundi — J’ai le droit de retourner à mon petit bureau, entouré de faux murs gris et d’entendre les conversations de tous les autres pendant 10 heures et ensuite retourner à la maison.

14:21Mais peu importe, c’est une des pubs dont je suis le plus satisfait, parce qu’elles étaient toutes dirigées vers l’art d’une manière élaborée, et celle-ci j’ai pensé qu’elle faisait en fait penser que la fille était entrain de regarder l’ordinateur. Il est écrit, « Émerveillez vous partout ». Et il y a ce morceau du software. Et c’est sous cette forme que cette pub a fait le tour du monde. En Allemagne, ils ont fait un petit changement sans me demander — ils n’avaient pas à le faire, parce que c’était fait à travers des agences — mais on va voir si vous arrivez à trouvez la différence. C’est ainsi que la pub a fait le tour du monde l’Allemagne a fait un léger changement à cette pub. (rires)

14:54Bon, il y a en quelque sorte deux problèmes ici. Si vous mettez un enfant dans la pub, choisissez-en un qui à l’air vivant. (rires) J’ai la sensation que cet enfant est là depuis des semaines. Il espère juste que ça redémarre… (rires) Et ensuite, comme me l’a expliqué l’agence, ils ont dit, « Ecoutez, nous n’avons pas de petits hommes verts dans notre pays; pourquoi mettrions nous des petits hommes verts dans nos pubs, par exemple? » Je comprends leur logique. Je suis en désaccord total avec celle-ci. Je pense que c’est une approche très mesquine, le monde est certainement beaucoup plus global, et je suis sur que les personnes d’Allemagne auraient pu supporter une petite fille noire assise devant un ordinateur, pourtant nous ne saurons jamais.

15:39Ceci est un travail de Ray Gun. Et l’idée de ce magazine était de lire les articles, écouter la musique, et essayer de l’interpréter. Il n’y a pas de quadrillage, il n’y a pas de système, il n’y a rien de prévu. Ceci est un préliminaire pour Brian Eno, et c’est simplement mon interprétation personnelle de la musique. Ca c’est des rockstars qui parlent des profs qu’ils ont désiré à l’école. Il y a beaucoup de bons articles dans Ray Gun. Et j’ai eu la chance de trouver une photographie d’une prof assise sur des livres. (rires)

16:12Un article sur Brian Ferry — vraiment ennuyeux — donc j’ai mis tout l’article en Dingbat. (rires) On pourrait — on pourrait le faire ressortir; le mettre en Helvetica ou quelque chose: ça c’est l’article. J’imagine que vous pourriez finir par le décoder, mais ce n’est vraiment pas bien écrit; cela n’en voudrait vraiment pas la peine. (rires)

16:38Ayant fait de nombreux magazines, je suis très intéressé par la manière dont les grands magazines gèrent les grandes histoires et j’étais très curieux de voir comment Time et Newsweek allaient gérer le 11 septembre. Et j’ai été fondamentalement très déçu de voir qu’ils avaient choisi de montrer la photo qu’on avait déjà vu un million de fois, qui était en fait le moment de l’impact. Et People magazine, j’ai pensé,avait pris la meilleure photo. C’est un peu une typographie de cheval, mais la texture — le second avion qui est sur le point de percuter: c’était plus aguicheur, si on peut dire — ce n’est pas le bon mot — sur cette couverture que dans le Time ou Newsweek.

17:13Mais une fois que je me suis plongé dans le magazine, il y a quelque chose de dérangeant, et ça a continué. Sur la gauche on voit des gens mourir; on voit des gens qui courent pour sauver leur vie. Et sur la droite on apprends qu’il y a une nouvelle façon de soutenir vos seins. La page de droite tant désirée n’a pas été abandonné au profit du sujet. Regardez l’image de cette femme — qui peut imaginer ce qu’elle est entrain de vivre? — et la parallèle dit: « Il sait parfaitement comment me donner la chair de poule. » Oui, il saute d’un immeuble. C’est — malheureusement, cet exemple fonctionne en quelque sorte en double page.

17:43Et ça continuait à travers tout le magazine. Cela ne s’en allait pas. Ceci dit: ‘Un propre convient à tous. »Ce jour là a fait de nombreux orphelins et on voit ici un corps sans vie être évacué. Il me semble que probablement même une page blanche aurait été plus appropriée. Et celle-ci est sûrement la pire: deux femmes, regardant dans la même direction, portant des jeans. L’une — personne ne peut imaginer ce qu’elle endure; l’autre est préoccupée par sa pose de mannequin et le lait.

18:13Et — J’ai donné une conférence quelques mois après ceci à New York, et après des gens sont venus me voir et m’ont dit — en fait ils m’ont envoyé un mail — et ils ont dit qu’ils avaient apprécié la conférence, et que lorsqu’ils sont retourné à leur voiture, ils ont trouvé un mot sur leur voiture qui leur faisait penser que peut-être New York était entrain de redevenir New York après cet évènement — cela faisait quelques mois. Ceci est ce qu’ils ont trouvé sur leur voiture. (rires) Il n’y a que quelques rares occasions où vous seriez content de trouver ceci sur votre voiture, mais cela semblait indiquer que nous étions entrain de revenir.

19:01Ceci est mon bureau. Quelqu’un m’a dit aujourd’hui que des choses appelées dossier existaient, mais je ne sais pas ce que c’est. Ceci sont mes notes pour le discours — il pourrait y avoir un lien de corrélation ici. On termine.

19:14Ceci je l’ai vu dans l’avion, en arrivant, pour des nouveaux produits tendance. Je ne suis pas sur que ce soit une amélioration, ou une bonne idée parce que si vous ne passez pas déjà assez de temps devant votre ordinateur vous pouvez maintenant avoir une assiette intégrée dans le clavier et là plus besoin de faire semablant — que vous ne passez pas vraiment vos journées assis à votre bureau et que vous mangez et travaillez de toute façon; maintenant il y a une assiette, et ce serait vraiment, vraiment pratiquede prendre une part de pizza, puis taper un petit peu, puis… Je ne suis simplement pas convaincu du progrès.

19:42Si vous avez un jour douté de la puissance du design graphique, ceci est un signe assez générique qui signifie littéralement, « Votez pour Hitler ». Rien d’autre. Pour moi c’est une illustration extrême du pouvoir de l’émotion du design graphique même si en fait c’était un poster assez générique à l’époque.

20:00La suite? La suite ce seront les gens. L’augmentation de l’attrait de la technicité renforce l’importance des personnes à un point jamais atteint auparavant. On doit se servir de qui on est dans notre travail.Personne d’autre ne peut le faire: personne d’autre ne peut se servir dans vos origines de vos parents, de votre éducation, de votre expérience de la vie. Si vous laissez cela arriver, c’est vraiment la seule façon de faire un travail unique et vous apprécierez aussi beaucoup plus votre travail.

20:24J’adore le ready-made; l’écriture manuscrite revient en force, et j’ai pensé que ceci était un très bon exemple des deux. La dame fait de la pub pour son pit-bull qu’elle a perdu. Il est gentil — elle a souligné gentil — c’est probablement pour cela qu’elle l’appelle Hercules ou Hercles. Elle ne sait pas l’écrire. (rires)Mais plus important encore, elle est prête à vous donner 20 dollars pour chercher son pit-bull. Et je pense, ouais, c’est ça, Je vais partir à la recherche d’un pit-bull perdu pour 20 dollars. J’ai l’image des gens entrant dans des petites allées appelant Hercles, et vous vous faites charger par ce truc et vous partez, s’il te plait Hercles; soit gentil. (rires) Je suis sûr qu’elle n’a jamais retrouvé le chien parce que j’ai pris l’affichette. (rires)

21:08On m’a demandé de faire un discours à une conférence à Sacramento il y a quelques années. Et le thème était le courage, et ils m’ont demandé de parler du courage que cela demande d’être un designer graphique. Et je me suis rappelé avoir vu cette photographie de mon père qui était pilote d’essai, et il m’a dit que quand tu t’engageais à devenir pilote d’essai, ils te disaient qu’il y avait 40 à 50 % de chancesque tu meures au travail. C’est plutôt élevé par rapport à la plupart des emplois. (rires) Le gouvernement fait un avion; et vous dit, va voir si celui-là vole, vous iriez? Certains volaient; d’autres pas.

21:40Alors j’ai réfléchi aux décisions que je dois prendre entre, par exemple, serif ou sans-serif. (rires) Et pour la plupart, ce ne sont pas des décisions qui mettent en péril ma vie. Pourquoi ne pas faire des expériences? Pourquoi ne pas s’amuser un peu? Pourquoi ne pas mettre un peu de vous même dans le travail? Quand je donnais des cours, je demandais toujours aux étudiants Quelle est la définition d’un bon travail ? En tant que prof, après avoir reçu toutes les réponses, on aime leur donner la réponse juste.Et la meilleure que j’ai entendue — je suis sur que certain d’entre vous l’ont déjà entendue — la définition d’un bon travail est : Si vous pouviez vous le permettre — et que l’argent n’était pas un problème —feriez-vous le même travail ? Si oui, vous avez un super travail. Si non, qu’est-ce que vous foutez ? Vous aurez le temps de vous ennuyer quand vous serez mort. Merci beaucoup.

Commentaires Clos.