B.A.A.BA

arts appliqués

DMA2

WORSHOP DE RENTRÉE – ARTS APPLIQUÉS / ATELIERS

Déroulement du projet de synthèse

PDF : Déroulement projetDéroulement projetPréparer son oral d’accréditation

Quelques conseils

– Une présentation orale n’est pas une relation par le menu de votre démarche, même résumée.

Le temps de présentation est court, vous devez donc synthétiser, c’est à dire organiser.

– En introduction mettre l’auditoire au courant du plan de votre développement lui permet de mieux vous suivre et vous comprendre.

– Dans le développement sélectionnez les références (documentaire, sémantiques, plastiques) qui sont importantes. Laissez de côté celles qui le sont moins, même si elles figurent dans votre dossier. Les enseignants pourront y venir si nécessaire.

– Ce qui veut dire que votre dossier n’est pas une copie conforme de votre oral.

– Vous pouvez choisir de vidéo-projeter vos documents pour soutenir votre oral, nul besoin de projeter les textes dans ce cas.

Proposition de plan pour l’oral de l’accréditation

Introduction

– Énoncée la thématique générale et la ou les problématique(s) qui vous sont personnelle(s)

– Annoncé les hypothèses/pistes créatives que vous allez présenter en expliquant la thématique qui lui est propre et qui fait lien avec votre problématique

Développement

Présenter chaque hypothèse en convoquant les recherches dans les 4 impulsions et les analyses qui permettent

1 – d’étayer votre présentation, de développer votre réflexion

2 – de présenter les questionnements qui ont émergé de vos recherches divergentes et qui permettent de comprendre les 1ère pistes créatives

3 – de justifier vos choix en fonction de la thématique générale et de votre problématique

Conclusion

Vous pouvez présenter une hypothèse de contexte et une demande dont vous montrez qu’elle est justifiée par rapport à vos questionnements et à la piste créative que vous choisirez de développer

PDF : Oral d’accréditation

AIDE AU RAPPORT DE SYNTHESE

ENSEIGNEMENTS ARTISTIQUES

Expression plastique (fondamentale et appliquée)

Composition d’Art Appliqué au domaine

Histoire des Arts, Techniques et Civilisations(particulièrement

orientée vers l’étude du cadre de vie),

considérées comme support essentiel a la formation professionnelle

afin d’aider l’élève a programmer son propre travail et enrichir

ses moyens d’expression par:

La collecte d’informations

La pratique de diverses techniques de transformation de l’information en actions signifiantes

On vous demande :

Capacité d’analyse

Méthode

Qualités d’expression

Conception

Technique

Technologie du domaine

UN RAPPORT DE SYNTHÈSE

En introduction

Annoncez votre projet contextualisé, le thème général auquel il se rattache et votre problématique (dans l’ordre qui vous convient).

Annoncer sa problématique d’entrée de jeu facilite la compréhension de votre démarche par le jury. Vous pouvez aussi annoncer le plan de l’oral :  nommer les différents axes/principes de votre démarche propre,  mettre en évidence les pivots de sa démarche, ce qui a été décisif pour la faire avancer.

En développement

3 points à organiser dans l’ordre que vous voulez et à faire s’interpénétrer au besoin….

1 Expliquez comment votre problématique se rattache au thème général en présentant et analysant les éléments cruciaux de la phase préliminaire, recherches divergentes et convergentes : un choix judicieux de vos recherches appliquées , sémantiques, plastiques et documentaires.

2 Présentez et analysez les principes dégagés à partir de vos recherches grâce aux synthèses que vous avez effectuées régulièrement (prise de recul) et qui vous ont amené à formuler votre problématique.

3 Présentez la proposition développée, son contexte et le cahier des charges, les choix que vous avez opérés à partir de (justifiés par) votre problématique, en faisant référence aux recherches plastiques, sémantiques, documentaires et appliquées.

Chaque exemple doit être suffisamment explicité c’est-à-dire observé/ analysé et que vous en déduisez une notion importante pour éclairer votre projet.

En conclusion

faites un retour sur la thématique générale et comment vous vous y rattachez. Faites un bilan de ce que ce projet vous a apporté en terme professionnel, connaissances, autonomie, savoir-faire …

1 Les années 50, les grilles de Mise en Page

Un travail sur l’hyper lisibilité

Lien vers la page du site de Peter Gabor consacrée à Josef Müller Brockman

2 Neville Brody

Les années 80 la Postmodernité 

La grille détournée

 3 La typo-plasticienne de la fin des années 80

The man who kill the grid

Lien vers la page consacrée à David Carson sur le site de Peter Gabor

Lien vers le site de David Carson

Que dit David Carson ?

 

Cette double page de David Carson est composée en 2 parties qui forment un rectangle d’or. On voit dans le carré de gauche, une représentation humaine de couleur rouge sur un fond jaune uni solaire. Ses formes sont géométriques, un cou très allongé reliant une grosse tête à un petit buste. Le  nez, la bouche et les seins sont représentés graphiquement. Symétriquement, une silhouette dessine un arc de cercle dans le rectangle de droite. C’est un buste de femme photographiée en contre jour, flou ecomme mangée de lumière du côté où elle est tournée, vers le carré jaune. Ces 2 formes féminines (?) restent énigmatiques parce que leurs formes et leurs couleurs sont simplifiées et ainsi les font ressembler à des idoles primitives. 3 autres éléments nous induisent dans cette interprétation. Ils sont eux aussi assez mystérieux : 2 bandes bleues claires en arc de cercle et terminées par des sortes de doigts symbolisant peut-être des bras en mouvement. Ils entourent une formes embryonnaire verte. Ce qui peut nous éclairer pour l’interprétation de ces signes est sans doute le texte qui  lui fait pendant et se compose dans la partie haute de page de droite. Elle relie le carre jaune et le rectangle photographique. Les mots « what gives unity and coherence to intuition is feeling » se superposent et forment une vague. Les lettres sont de différentes tailles et la césure n’est pas à sa place. Le texte est à peine lisible car les mots se chevauchent, on peut le lire différemment, feeling et intuition pouvant s’interchanger…. Encore du mystère… Or dans son travail, David Carson laisse la place à l’expression libre plutôt qu’à exprimer la « visibilité/lisibilité » du message. Pour lui , la cohérence de la composition est une recherche perpétuelle d’équilibre entre intuition et ressenti (intuition and feeling). On pense bien sûr à l’équilibre du surfer (et l’on sait que Carson en est un) dont les bras forment un arc de cercle, à l’avant et à l’arrière du corps (comme les arcs de cercle bleu ciel), cherchant la sensation sur la crête de la vague, mais aussi cherchant une compréhension intuitive, une osmose (coherence), à faire un (unity) avec les forces de la nature. On pense au formes d’art que l’on dit primitives dont les canons de représentation s’écartent de l’idéal figuratif occidental, au bénéfice de l’expressivité : les silhouettes humaines, la forme embryonnaire ont une présence énigmatique et primordiale, rappelant la naissance… jusqu’à l’eau (la mer)…. Cette composition invente (fait naître) un autre  langage graphique en brisant toutes les règles de la lisibilité… Tout cela est en quelque sorte exemplaire du travail graphique de David Carson, nommé dans le milieu des graphistes « The  Man who killed the grid ». A la trame constructive qui assure la cohésion des compositions de Brockmann par exemple et est représentative de l’exigence de l’école graphique Suisse, il oppose ici les arts primitifs. Quand au rectangle d’or, ce rapport que l’ont ressent comme harmonieux, on le trouve dans l’art depuis l’antiquité et dans la nature, du nautile à la pomme de pin. Tout cela dit la richesse d’un langage qui se renouvelle sans cesse en puisant intuitivement ces ressources dans  notre héritage, qu’il soit personnel, culturel ou  issus de notre rapport à la nature.

Lien vers le PDF : Brockman Brody Carson

PDF : Aide au rapport de synthèse

Lien vers Des débuts sur In design

La photographie 

Ou comment parler et mettre en valeur la singularité de son travail ? Des exemples

Lien vers un dossier du Centre Pompidou : La photographie contemporaine mise en scène

La nouvelle objectivité allemande

La photographie objective allemande, des années 70 à nos jours

Une école initiée par Berndt et Hilla Becher à Düsseldorf.

Objectivité, neutralité, refus de l’expression, photographies documentaires, typologies, inventaires, manipulation de l’image pour la rendre frontale …

Andreas Gursky, Axel Hütte, Candida Höfer, Klaus Mettig, Thomas Ruff, Elger Esser, Beat Streuli, Thomas Struth.

Commentaires Clos.