B.A.A.BA

arts appliqués

100 ans de Graphisme suisse

| 0 Commentaires

Max Bill, Negerkunst – Prähistorische Felsbilder Südafrikas – Kunstgewerbemuseum Zürich, Affiche, 1931

Carlo Vivarelli, Merce svizzera, 1952

Merce svizzera = marchandise suisse

Rappelons que l’arbalète est l’arme de Wilhelm Tell, héros fondateur de la Suisse

Josef Müller-Brockmann, Moins de bruit, affiche, 1960

Cornel Windlin, mit – ohne – dank – Stadt Zürich – Schauspielhaus – Saisonvorschau 2009/10 gratis bestellen

Affiche pour la saison 2009-2010 de l’opéra de Zurich.

Une attitude, une approche plus qu’un style commun lie tous ces hérauts du design graphique suisse.

Comme le dit fièrement le dossier de presse, le design graphique suisse est un « produit pionnier et de haute qualité ». Qui exerce son  influence et son attrait bien au-delà des frontières suisses, en France notamment. Et pas seulement en typographie: la signalétique et l »emblématique logo du Centre Pompidou par exemple ont été conçus en 1977 par le suisse Jean Widmer, et revisités de 1997 à 2000 par Ruedi Baur. Rappelons aussi l’apport d’un Rudi Meyer ou d’un Peter Knapp au graphisme français, et on pourrait ainsi prolonger la liste…

Pour autant, existe-t-il un design graphique suisse? C’est la question sous-jacente à la rétrospective en cours 100 ans de Graphisme Suissejusqu’au 3 juin 2012, au Museum für Gestaltung (musée du design) de Zurich. Non, évidemment, il n’y a pas d’école ou style unique suisse qui perdurerait depuis 100 ans. Mais on remarquera une unité, une attitude qui rapproche les différents acteurs. Un sens de la construction, de la géométrie partagé avec l’Allemagne depuis le modernisme des années 30. Une utilisation fréquente de la typographie à l’appui du propos. Et un pragmatisme, dans la  publicité notamment, en décalage avec le lyrisme latin.

http://www.pixelcreation.fr/graphismeart-design/graphisme/100-ans-de-graphisme-suisse/

Laisser un commentaire