B.A.A.BA

arts appliqués

Le Langage classique de l’architecture : partie 2

Partie 2

Le Néoclassicisme du XVIIIe et XIXe , l’Art Déco et le Style Moderne

 

Un point de vue du XVIIIe siècle sur l’évolution de la hutte au temple, William Chambers, 1759

 

Deuxième moitié du XVIIIe

L’importance grandissante du Tiers État qui aboutira à la remise en cause de la monarchie et l, la redécouverte d’Herculanum et Pompei, la lassitude pour les formes de plus en plus complexes du rococo, vont amener les architectes à rechercher dans l’Antiquité, simplicité, vérité et naturel. Le rôle des philosophe du siècle des Lumières, a aussi son importance dans ce revirement du goût, et ce retour à la raison et à la sobriété.

 

L'Eglise Sainte Geneviève de Soufflot, 1754-90

Ange-Jacques Gabriel, Petit Trianon, 1762

 

Robert Adam, Kedleston house, 1760-71

Les jardins romantiques

Vue sur le Jardin anglais du Petit Trianon

Différents édifices ponctuent un jardin ordonné avec naturel : les fabriques classiques comme le Temple de l'Amour, rustique comme le Hameau de la Reine ou naturel comme la Grotte.

Hameau de la Reine, la Tour de Malborough

Jardin aménagé dans le goût romantique de l'époque, avec des fabriques, glacière, grotte, ruines, par le marquis de Girardin... JJ Rousseau y séjourna et y mourut. Il reste son cénotaphe sur l'île des Peupliers.

Temple de la philosophie

Parc Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville

 

Une architecture utopiste

Salines d'Arc et Senans, Pavillon du Directeur, Nicolas Ledoux, 1775

Etienne Louis Boullé
Cénotaphe à Newton, 1784

Le début du XIXe

Madeleine, Vignon, 1806-1842

Karl Friedich Shinkle
Altes Museum, Berlin,1823-30

Début du XXe

Au début du XXe siècle, le recours à la simplicité formelle classique s'exprime dans l'architecture historiciste aussi bien que dans l'expression de la modernité rationnelle et fonctionnelle.

 

Eglise du Steinhof, 1905,Vienne d'Otto Wagner représentatif de la Sécession viennoise

Heinrich Tessenow, Maison de la culture de Dresde, 1910

Peter Berhens, Turbinenhalle AEG, Berlin, 1909

Palais de Chaillot, Jacques Carlu, Louis-Hippolyte Boileau et Léon Azéma , 1936 construit pour l' exposition universelle de 1937, des « Arts et Techniques dans la Vie moderne »

Reims Art déco

La ville de Reims a été presque entièrement détruite par les bombardements de la 1 ère guerre mondiale, et reconstruite après-guerre dans le style déco.

8-14 Place Drouet-d'Erlon

Architecte, J.M. gars lin, sculpteur E. Sedley

Exemple de décor typique du style Art déco : décors de bas relief géometrisés, ou l'on reconnaît des éléments d.ornementation à l'antique

Draperies, gouttes, triglyphes, perles, guirlandes de fleurs organisés symétriquement.

74 rue de Savoye

Architecte, Paul Bouchette

Une fenêtre serlienne tripartite, une corbeille sculptée dans un fronton triangulaire et des ferronneries en motifs d'urnes

2-4 rue Cérès

Architecte François Le Cœur

Architecture de béton dans le style d'Auguste Perret, modernisant l'ordre colossal et la frise d'entrelacs

Le Corbusier, Villa Savoye, Poissy, 1929

L'architecture de la dictature empreinte aussi le décorum de l'antiquité, comme image du pouvoir, Albert Speer, Nouvelle Chancellerie, Berlin, 1936-39, détruit

Adalberto Libera, Le palais des Congrès de Rome, 1938

 

XXe La postmodernité des années 80

Contre la "dictature" du fonctionnalisme et son "formalisme académique", les architectes vont préférer une architecture de la complexité ou s'exprime le "désordre de la vie" (Robert Venturi).

Robert Venturi,Vanna  Venturi House, 1962-64

Piazza d'Italia, Charles Moore, 1978, New Orleans

Mickael Graves, Public service building, Portland, 1982

Aldo Rossi, Il Palazzo, Fukuoka, Japon, 1986

Ricardo Boffil, Belvédère de Cergy Saint Christophe, 1985

Commentaires Clos.