B.A.A.BA

arts appliqués

le XXe siècle

Courtes vidéos sur l’histoire du design du XXe siècle : Cité du design de Saint Etienne

Le design du XXème siècle en phrases clé

Les débuts de la modernité et du fonctionnalisme

Au début du XXe, l’architecte américain Louis Sullivan écrit que « la forme suit la fonction », «Form follow fonction », induisant que l’esthétique d’une architecture devait découler de sa fonction.

L’architecte autrichien Adolf Loos publie « Ornament und Verbrechen », « Ornement est crime« , livre dans lequel il s’oppose à l’architecture éclectique et académique de la fin du XIXe siècle dans laquelle les éléments de décor sont plaqués sur la façade et donc sans rôle structurel.

Après la 1ère guerre mondiale Walter Gropius écrit en parlant de la 1ère école d’arts appliqués qu’il a fondé à Weimar en 1919 : « Le Bauhaus veut servir au développement d’un habitat conforme aux besoins de l’époque, du simple ustensile ménager à la maison préfabriquée… Pour concevoir un récipient, une chaise, un bâtiment, de manière à ce qu’il fonctionne correctement, on doit d’abord étudier leur nature. Car ils doivent atteindre leur but, c’est à dire et emplir pratiquement leur fonction, être durable, bon marché et beau. »

De la naissance du design industriel à la la société de consommation des années 60-mil.70

Dans les années 30 Raymond Loewy définit son travail de désigner par les principes : « Ce qui est inutile est laid. Ce qui est laid se vend mal. » et « La beauté par la fonction et la simplification« .

A partir des années 50 jusqu’aux milieu des années 7O, l’objectif du design fonctionnel est d’atteindre l’unité de la forme, ce qui s’avère possible grâce aux nouveaux matériaux issus de l’effort de guerre, et en particulier les matières plastiques : la coque polyester de la chaise DAR de Eames (1950), la chaise tulipe d’Eero Saarinen (1956) et la Verner Panton (1967) tout d’une pièce.

Dans les années 70 Dieter Rams répertorie les « dix principes pour un bon design » mettant en avant les qualités de discrétion, de practicité, d’innovation, et d’honnêteté.

De la critique de la société de consommation à la postmodernité des années 80

Déjà en 1968 un contestataire écrivait sur un mur de la Sorbonne « Objet,cache toi« 

En 1976 création du studio Alchimia : Nouveau Design et production expérimentale de petites série manifestes, pour échapper à la standardisation et à la profusion d’objets de consommation.

1981 Ettore Sottsass crée le groupe Memphis qui prône une nouvelle façon d’habiter l’espace, et met l’imagination au pouvoir.

Extrait de Bibliographie TDC 564/565 oct 1990, et Le Design, tableaux choisis. Ed. Scala

Le XXe _Page_1

 

Le XXe




Chronologie du XXe

Commentaires Clos.