B.A.A.BA

arts appliqués

Marqueterie

L’origine du mot « ébéniste »

Le travail  de l’ébéniste consiste à réaliser un meuble décoré de marqueterie (placage de pièces de bois qui vont dessiner des motifs) à la différence du menuisier qui réalise des meubles en bois massif. L’origine du mot vient du cabinet d’ébène de style Louis XIII

Le bois

duramen L’aubier est la couche de bois tendre située entre l’écorce et le bois dur(duramen), c’est l’aubier qui véhicule la sève et l’eau. Les qualités de l’aubier laissent à désirer en terme de durabilité, il est donc préférable de privilégier des bois purgés d’aubier (débarrassés de leur aubier). Le duramen est plus résistant et durable et présente des teintes plus sombres que le blanc-jaune de l’aubier. Le duramen est pour certaines essences invulnérable aux insectes xylophages.

Le Placage

le-placage-histoire-0Sciage du bois de placage au XVIIIe siècle

   

L’évolution de la marqueterie au XVII et XVIIIe siècle

De la peinture de bois à la marqueterie Boulle, Style Louis XIV, XVIIe

Le style Rocaille, marqueterie Régence et Louis XV

Le Néoclassicisme : marqueterie géométrique du XVIIIe, Styles Transition et Louis XVI

˜

En plus

XVIIe siècle : Le style Louis XIV

Louis XIV décide de créer un style français fondé sur l’idéal antique fondé sur deux valeurs : l’ordre et la raison (synonyme de bon sens). C’est ce qu’on appelle le classicisme. La longévité des œuvres antiques explique la considération dont elles font l’objet. Le goût pour l’apparat, les décors abondants et la symétrie en fond un style somptueux, majestueux et emphatique, qui sert l’image de la Monarchie absolue.

XVIIIe : Le rocaille Régence et Louis XV et le néoclassicisme Transition et Louis XVI

Dans le domaine des arts, Louis XIV vieillissant voulait « de l’enfance répandue en toutes choses ». Sous la régence, cette tendance à la légèreté s’accentue. Elle s’épanouit pendant le règne de Louis XV. Le goût de l’élégance, du confort, et des beaux objets se répand jusque dans les rangs de la bourgeoisie. Mais, dans la seconde moitié du siècle, les philosophes s’insurgent contre les tendances libertines de la société, auxquelles ils associent le style rocaille. Ils prônent un retour aux vertus de la Rome antique et républicaine, qui deviendront en grande partie l’idéal révolutionnaire.

Fiches PDF récapitulatives style-peinture

˜

Et encore

L’analyse méthodique

Histoire de l’art

En anglais :

Les commentaires sont fermés.