B.A.A.BA

arts appliqués

Art Gothique

« Francigenum Opus »

« Oeuvre française »

Né en’Île-de-France, ce style est une évolution du style roman. Il sera nommé style gothique à la Renaissance par référence au barbares (les Goths) et en opposition avec l’art antique.

L’architecture gothique se caractérise par l’usage du voûtement ogive, qui  en répartissant les poussées sur les nervures des piliers libère les murs de leur fonction portante. Les poussées sont étayées à l’extérieur par des arc boutant qui s’appuie sur des contreforts.

L’ensemble s’élève en hauteur, s’évide, se transforme en vaisseau de lumière qui illustre et accompagne l’aspiration et la foi des fidèles.

Plan type d'une église gothique

Plan type d’une église gothique

L’arc en ogive

Poussée de la croisée d'ogive

Poussée de la croisée d’ogive répartie sur les piliers

Coupe de la cathédrale d'Amiens

Coupe de la cathédrale d’Amiens, 1250, Gothique classique

Arc en ogive

Tracé des arcs en ogive

Evolution du style

 

Gothique première période

XIIe siècle-Ile-de -France

Caractéristiques

  • Voûte sexpartite, alternance de piles fortes et faibles
  • Contreforts
  • Nef à quatre étages : arcade, tribune, triforium, fenêtres haute
  • Travée de la Cathédrale de Noyon, 1150, Gothique primitif
  • Travée de la Cathédrale de Noyon, 1150, Gothique première période

Noyon 1150

Voûte sextpartite

Voûte sextpartite, alternant pile forte et pile faible

Noyon, quatre e?tages

Nef à quatre étages : arcade, tribune, triforium, fenêtres haute

407px-Noyon_cathedral_tribunes

Vue sur la tribune

800px-Chevet_de_la_cathédrale_de_Noyon

Chevet avec les absidioles

Gothique classique ou lancéolé

fin XIIe - mil. XIIIe siècle

Ile-de-France et Champagne

Caractéristiques

  • Voûte quadripartite
  • Fenestrage en forme de lance surmonté d'une rosace
  • Disparition des tribunes
  • Arcs boutants

Gothique lance?ole?

Remplages lancéolés. Gothique classique. Fin XIIe-mil. XIIe siècle

Reims, 1211

REIMS

Rue Robert de Coucy, Reims, Marne, France

Croisée d'ogive du bas côté, Cathédrale de Reims

Façade , cathédrale de Reims

Façade , cathédrale de Reims

Principaux édifices religieux  du gothique classique : Reims, Bourges, Amiens, Chartes

Gothique rayonnant

Mil. XIIIe - 3/4 XIVe siècle

Caractéristiques

  • Triforium ouvert
  • Ouvertures des baies plus grandes
  • Multiple rosaces et trèfles

rayonnant

Remplage rayonnant à multiple rosaces et trèfles . Gothique rayonnant. Mil. XIIIe - 3/4 XIVe siècle

Notre-Dame de Paris, 1345

Notre Dame de Paris

Notre Dame de Paris

Rose du transept nord de Notre Dame de Paris

Rose du transept nord de Notre Dame de Paris

Notre Dame de Paris, croisée des transept

Notre Dame de Paris, croisée des transept

Gothique flamboyant

Fin XIV - XVe siècle

Caractéristiques

  • Remplage en flamme
  • Dentelle de pierre

flamboyant

Remplage flamboyant : courbes et contre-courbes, en forme de flammes. Gothique flamboyant. Fin XIV - XVe siècle

Cathédrale de Rouen, 1450

Cathédrale de Rouen

Tour de la Cathédrale de Rouen

Rouen

Rose transept nord, Cathédrale de Rouen

Sculpture

La sculpture s'intègre dans l'architecture, cependant les statues colonnes acquièrent  mouvement et expressivité.

Sculptures colonnes, portail latéral, Chartes

Sculptures colonnes, portail latéral, Chartes, 1200

Sculpture colonnes, portail principal, Reims

Sculpture colonnes, portail principal, Reims

Sluter-, sculpture du trumeau, Chartreuse de Champmol_, Dijon

Sluter-, sculpture du trumeau, Chartreuse de Champmol, Dijon

Vitraux

Les vitraux de la cathédrale de Chartres (début du XIIIe) sont connus spécialement pour leur couleur bleue

Notre dame de la Belle Verrière

Notre dame de la Belle Verrière

Rose du transept nord

Rose du transept nord

Peinture

 

Gothique international

XIV et début XVe siècle

Naturalisme, détails, portraits, on appelle aussi ce style : art courtois. Il s'est étendu à toute l'Europe.

Retables

La cours de Bourgogne

Retable du Jugement dernier de Rogier van der Weyden commandé par Nicolas Rolin pour les hospices de Beaune,  peint entre 1443 et 1452

Retable de Rogier van der Weyden

Retable de Rogier van der Weyden fermé : Nicolas Rolin et son épouse Guigone de Salins sont représentés autour des deux saint patrons des Hospices de Beaune saint Sébastien et saint Antoine au centre.

Polyptyque_du_Jugement_dernier (1)

Retable de Rogier van der Weyden ouvert : Jugement dernier

Le Retable de Saint Denis 1415 - 1416 peint par Henri bellechose pour la Chartreuse de Champmol à Dijon

Henri BELLECHOSE (Connu à Dijon de 1415 à 1444) Le Retable de saint Denis 1415 - 1416

Henri Bellechose(Connu à Dijon de 1415 à 1444) Le Retable de saint Denis 1415 - 1416

Henri BELLECHOSE (Connu à Dijon de 1415 à 1444) Le Retable de saint Denis 1415 - 1416 Louvre

Extrait du site du musée du Louvre

Un art international

Simone Martini

Annonciation, Simone Martini, 1333

Annonciation, Simone Martini, 1333

Miniatures

Les très riches heures du Duc de Berry

Très Riches Heures du duc de Berry

Les frères Limbourg, Paul, Jean, Herman, commandités par le duc de Berry alors au sommet de leur art produisent les premières enluminures. D’autres artistes poursuivent l’œuvre qui échappe de la sorte à l’échelle humaine : Barthélemy d’Eyck vers 1440, Jean Colombe de 1485 à 1489. (extrait du site du Château de Chantilly)

Arts décoratifs

grille

Mobilier

 

Tissus et tapisseries

Lien : Evolution au Moyen-âge

 

Les commentaires sont fermés.