B.A.A.BA

arts appliqués

Sonia Delaunay les couleurs de l’abstraction

La diffraction de la lumière

Formes circulaire soleil, Robert Delaunay, 1912

Formes circulaire soleil, Robert Delaunay, 1912

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x28eqo6_les-couleurs-de-sonia-delaunay-au-musee-d-art-moderne_creation[/dailymotion]

lien vers le site de l’exposition au MAM

Dossier pedagogique Sonia Delaunay MAM

La fabrique

En 1921, les Delaunay rentrent de?finitivement en France dans l’intention d’ouvrir un commerce de mode a? Paris. Ils emme?nagent au 19, boulevard Malesherbes. L’appartement de deux e?tages sert de lieu d’habitation, de salon de re?ception, d’atelier de couture et de salon d’essayage. Sonia Delaunay installe, en 1924, l’« Atelier simultane? » de?die? a? la cre?ation textile, au cœur de son appartement. L’artiste y emploie des ouvrie?res russes pour recopier ses projets pour tissus, dessiner et confectionner ses mode?les, tricoter des articles en maille, broder des e?charpes et manteaux. En mars 1925, elle inaugure sa propre enseigne, la Maison Sonia ou Sonia Delaunay au sein de laquelle est propose?e a? la vente une extraordinaire diversite? d’articles fabrique?s par l’atelier et vendus a? une cliente?le chic et cosmopolite : robes en mousseline peinte, pulls en laine gratte?e, peignoirs et pyjamas en soie imprime?e, bonnets d’automobiliste tricote?s, tenues de bain en jersey, manteaux en lin, chaussures brode?es, accessoires de mode, etc. Sonia Delaunay s’applique a? employer une grande varie?te? de supports et de proce?de?s artisanaux. De ces recherches techniques, formelles et coloristes, le manteau de l’actrice Gloria Swanson, brode? avec dix tons de laine diffe?rents, reste l’un des te?moins les plus spectaculaires. L’enseigne propose e?galement des tissus, cre?e?s d’apre?s les projets originaux de l’artiste : les chevrons, les zigzags, les motifs en escalier, les lignes serpentines, les rayures et les losanges, caracte?ristiques du style Art de?co. L’artiste cre?e aussi du mobilier et des tapis, comme en te?moigne le salon du boulevard Malesherbes qu’elle ame?nage entie?rement (tapisserie murale, meubles a? l’assise brode?e, tissus d’ameublement, rideaux en cre?pe de Chine, coussins, tapis). Le salon pre?sente un de?cor totalement simultaniste. Les nombreuses photographies de mode prise a? cette e?poque et publie?es dans la presse internationale te?moignent de la diversite? et de la modernite? de ses cre?ations. Sonia Delaunay peint paralle?lement de grandes compositions ou? les mode?les posent au sein de de?cors inte?rieurs ge?ome?triques (Robes simultane?es [trois femmes, formes, couleurs], 1925
.

Commentaires Clos.