Un peu de la culture d’un continent

Isat

Pour son gala de fin d’année qui se tiendra le 28 septembre, sur le thème « le Monde », l’ISAT nous commande des films qui  projetés sur 5 écrans, et des affiches de ces films qui serviront de décor aux menus

Un prix récompensera une des productions.

Le choix a été fait entre les élèves de constituer plusieurs groupes de 2 à 5 personnes, et de travailler sur le thème  « Un peu de la culture d’un continent ».

Une attention particulière est à apporter pour ne pas choquer des élèves de l’ISAT de cultures différentes, en montrant la nudité, et en faisant référence à des sujets qui pourraient être polémiques.

Nous avons rendez-vous avec les organisatrices du Gala, le 16 mai à partir de 17h au lycée, pour leur présenter nos premières pistes de réflexion : problématique (sujet de votre film), synopsis, et premiers éléments vidéo.

Bon travail !

RÉALISATIONS

Lien vers les films, les fiches des films et les illustrations

RÉSULTATS Concours

PDF rapport du jury

et le film  gagnant est…

TERRA AUSTRALIS

uriane-Phillippon-Terra-Australis

de Laure Champeau, Julie Culot, marine Dinet, Coline Gaufillet, et  Auriane Phillippon

Fiches argumentatives_Page_06

Réalisation

FICHE DE PRÉSENTATION POUR LE CONCOURS

Votre travail sera  présenté accompagné d’une fiche  qui comprendra outre le synopsis, la citation des acteurs et de la musique, une image (l’affiche), votre problématique et une synthèse, récapitulant et justifiant vos choix en terme de moyens techniques, vos partis pris esthétique….

Un peu d’aide

 Du sublime et du pittoresque, à propos de « Vue du Lac de Côme, d’Elisabeth Siméon Fort, vers 1850, d’Alain Jaubert

Tous le matin du monde d’Alain Corneau et Lubin Baugin : la rencontre de la musique de Monsieur de Sainte Colombe, de la peinture de Lubin Baugin, de l’écriture de Pascal Quignard et du cinéma d’Alain Corneau

Keith Haring :  … »J’ai créé une réalité qui reste incomplète tant qu’elle n’est pas en contact avec les idées d’un autre individu.”

Des trucs d’Arte pour tout connaître sur les techniques du cinéma : le cadrage, la lumière, la ligne d’action, le son, le montage etc, etc….

Du image par image à l’échelle du mur

Blublu MUTE

Blublu BIG BANG BIG BOOM

René Laloux

 

Déroulement/cadavre exquis ! une pub

Constitution des groupes

Amérique : Elodie, Lucine, Manon et Léa

Amérique : Fantin, Charlotte, Corentin, Emile, et Léo

Europe, Mélissande

Europe : Océane, Laurie

Afrique : Mélanie

Océanie : Laure, Julie, Coline, Marine et Auriane

Océanie : Karen, Ophélie, Isis, Alice et Océane L.

Afrique : Héloïse, Chloé, Coraline, Marion et Yaël

Asie : Jennifer et Julie

Asie : Marie, Galaad, Romain, et Solal.

Un peu de la culture d’un continent

Pour son gala de fin d’année sur le thème « le Monde », l’ISAT nous commande des films qui seront projetés sur 5 écrans, et des affiches de ces films qui seront présentées sur des chevalets ?

Un prix récompensera une des productions.

 

Le choix a été fait entre les élèves de constituer plusieurs groupes de 2 à 5 personnes, et de travailler sur le thème  « Un peu de la culture d’un continent ».

Avertissement : sont bien sûr exclus toute référence au sexe, à la violence ou à la drogue. Une attention particulière est à apporter pour ne pas choquer des élèves de l’ISAT de cultures différentes, en montrant la nudité, et en faisant référence à des sujets qui pourraient être polémiques.

Nous avons rendez-vous avec les organisatrices du Gala, le 16 mai à partir de 17h au lycée, pour leur présenter nos premières pistes de réflexion.

Bon travail !

 

Constitution des groupes

Amérique : Elodie, Lucine, Manon et Léa

Amérique : Fantin, Charlotte, Corentin, Emile, et Léo

Europe, Mélissande

Europe : Océane, Laurie

Afrique : Mélanie

Océanie : Laure, Julie, Coline, Marine et Auriane

Océanie : Karen, Ophélie, Isis, Alice et Océane L.

Afrique : Héloïse, Chloé, Coraline, Marion et Yaël

Asie : Jennifer et Julie

Asie : Marie, Galaad, Romain, et Solal.

 

en plus

un exemple de rencontre entre l’écriture, le cinéma, et la peinture : « Tous les matins du monde »

 

Les radi designers enchantent le quotidien

Comment Switch et Patrizia des Radi designers enchantent le quotidien

Sleeping cat : le design qui enchante le quotidien

Le design raconté par Robert Stadler co-fondateur des Radi designers

en anglais

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xadnh8_interview-with-designer-robert-stad_creation[/dailymotion]

en français

La trichotomie de l'objet pour l'étude de cas

Draw a human body

Daily tales

Day to Day Fiction

Sleeping cat corrigé

La cabane du rêveur

I

Search

Search informations about Shigeru Ban’s architecture in his website, and write a report  in english, on a choice of three architectures which have different structural characteristics.

A title will precede every paragraph, which will summarize the principal idea.

Getting started with Photoshop

II

Subject : Imagine a little house  (12m2) in recycled materials, for a « dreamer »

1 Model

Build a model with materials  that you bring next lesson : the house will look like the materials found.

2 Make a perspective of your house in an environment

RESOURCES

La Villa Dall’Ava, Rem Koolhas, 1984-91 : the house is a glass pavilion containing living and dining areas,with  two perpendicular apartments at each side, and a swimming pool encased in the concrete structure .

Our grand-parents’cabins  : photographies de Nicolas Henry

REPORT

You make a report, containing :

  1. A page about Shigeru Ban (pictures and text)
  2. A page about the Villa Dall’Ava of Rem Koolhas (sketch and text)
  3. The specification for your dreamer’s architecture
  4. Photography of your model
  5. A perpective of your architecture in a landscape

Dimensions des différents éléments d’architecture intérieure

How to present your photos

Joseph Müller Brockman invente la grille

[vimeo]http://vimeo.com/5127434[/vimeo]

Perspective

Travaux des élèves

Qu’est-ce qu’une affiche

Lisibilité de la page

 L’oeil du lecteur occidental est conditionné à explorer la page imprimée de haut en bas et gauche à droite.

  Les réseaux

Une annonce publicitaire ne se perçoit pas dansa totalité. L’oeil est d’abord accroché par un point particulier, puis il suit un circuit qui le mène jusqu’à un point, le dernier perçu par le spectateur.

1 l’accroche : est le point que l’on voit en premier, qui attire le regard.

2 le circuit de lecture, permet de cheminer par proximité (l’objet proche de l’accroche), ressemblance (l’objet qui ressemble à l’accroche par sa forme ou sa couleur), direction indiqué (lignes de forces indiquées), direction normale (schéma 1)

3 le verrouillage, ou dernier point perçu, il est aussi important que l’accroche.

La composition

L’oeil balaie la surface de l’image afin d’en voir la totalité. Ainsi une bonne image est celle dont la composition guide le mouvement des yeux du spectateur.

 

Composition basées sur la diagonale : mouvement

de l’accroche « Nord », au circuit qui suit la diagonale naturelle du sens de lecture (voir schéma 1), au verrouillage qui indique les destinations « exotiques » du voyage

Cassandre, années 30

Composition, symétrique basée sur un jeu de triangles : équilibrée et vivante

1 de l’accroche, le pic et les pentes, au nom du lieu et au verrouillage qui présente la calme petite bourgade et le nom de l’hotel

zoomer du grand au petit : de la montagne au havre de paix de l’hôtel

Pierre Kramer,années 30

Composition presque symétrique basée sur la verticale : étrangeté

de l’accroche, la tête de jeune femme à l’envers, au circuit, recherche d’information (le texte en petit caractère) et au verrouillage, le nom du photographe, ou le message surréaliste AA.

Werner Jeker, années 80

Ces quelques exemples célèbres sont extraits de Graphis Typography 1 | The International Compilation of The Best Typographic Design, présentés sur le site de Peter Gabor

Courrèges

 

Courrèges par Peter Knapp

 

 

Robe Courrèges par William Klein années 60

Une histoire de ….

1969

Courrèges vintage, 2000

Défilé Courrèges 1993

La zoop , voiture électrique

Les voitures électriques de Coqueline Courrèges en vidéo

Quelques voiture venues de la mode ici

La nouvelle boutique

Les repreneurs lorrains

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xr6myo_courreges-retour-vers-le-futur_news[/dailymotion]

 


Poésie en images

Entre expression plastique et design graphique

Si l’on observe les Tarots d’Elisabeth de Senneville et les Karimagologos de Karim Rashid,on remarque que des invariants rendent homogène l’identité visuelle de chaque « table » et que malgré leurs différences,  que ce sont des langages à la fois économe et chargé de sens.

Jeu de Tarots Elisabeth de Senneville, 1978

Le travail d’Elisabeth de Senneville se rapproche des graffitis : choix de  signes graphiques simples et mise en œuvre qui semble rapide : taches, traces de doigt, formes abstraites libres, couleurs vives, légende, composition dans une même rectangle. Ces invariants, les font appartenir à une même langue.

 

Le choix du « mal fait » accentue l’impression que le signe a été dessiné dans l’émotion du moment à saisir et l’urgence du message à délivrer. Le choix de la typographie des machines à écrire ancienne accentue la sensation que ces images sont des réminiscences de choses anciennes, connues, senties.

Basquiat

L’écrivain-critique d’art belge Pierre Sterckx nous présente deux tableaux de 1982, “Boy and Dog in a Johnnypump” et “Charles The King”

Elisabeth de Senneville est une styliste. Ellefera des ses tarots des imprimé ses messages pour ses robes.

E de Senneville, Défilé 1985

.

Karimagologos Karim Rashid 1998-2004

Les pictogrammes de Karim Rashid ont un aspect très simples, ils sont constitués de formes géométriques élémentaires, et s'inscrivent dans un carré qu'ils occupent en hauteur, en largeur ou dans les deux dimensions. Ils semblent ainsi faire parti d'une même langue.

Ils rappellent le travail de Jean Widmer pour le centre de Création Industriel, dont les formes issues d'une grille ont ainsi une parenté, partage une identité visuelle.

Karim Rashid va utiliser ses Karimagologos pour personnaliser des objets et sa communication graphique.

Carte de voeux

Vase symbolic

Communication graphique pour Kouple

Tatouage

SUJET

Un poème en image

Dans les planches "Tarot" d'E de Senneville et Karimagologos de Karim Rashid, on remarque que l'image et le texte se renforcent pour hypertrophier le sens de l'objet graphique/plastique et susciter nos sens (les 5)....nous mettre dans un état d'"étrangeté"... Le sens n'est pas donné, il est à chercher dans l'entre-deux poétique de l'écrit et du visuel, qui fait appel à nos sensations et notre mémoire.

  1. Vous choisirez un Tarot d'E de Senneville et un Karimalogo de Karim Rashid que vous analyserez en les comparant, sur une planche format A4 (travail personnel : analyse syntactique, pragmatique, sémantique, synthèse)
  2. Vous imaginerez des pictogrammes entre expression plastique et design graphique (en utilisant une grille) pour ré-écrire chaque mot du poème en prose "Aube" d'Arthur Rimbaud :
  • En exprimant votre ressenti.
  • Les différents niveaux de compréhension du poème d'Arthur Rimbaud, que vous avez mis en évidence en cours de français : le cheminement (émerveillé) du poète devant l'éveil de la nature, l’ascension de l'aube, le passage à l'age adulte et la "mort" de l'enfance (moment aussi éphémère que l'aube).

Présentation finale de l'ensemble du poème sur un format A2. Travail de groupe : réflexion sur la cohérence de l'identité visuelle par le choix d'invariants, choix d'une trame, d'une dimension, progression de l'écriture du graphisme de communication à l'expression plastique par exemple), puis chacun(e) étant ensuite responsable d'un mot.

 

Aube

J'ai embrassé l'aube d'été.
Rien ne bougeait encore au front des palais. L'eau était morte. Les camps d'ombre ne quittaient pas la route du bois. J'ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit.
La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.
Je ris au wasserfall blond qui s'échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse.
Alors je levai un à un les voiles. Dans l'allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l'ai dénoncée au coq. A la grand'ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre, je la chassais.
En haut de la route, près d'un bois de lauriers, je l'ai entourée avec ses voiles amassés, et j'ai senti un peu son immense corps. L'aube et l'enfant tombèrent au bas du bois.
Au réveil il était midi.

Arthur Rimbaud


Identité visuelle
La notion d’identité visuelle comprend l’ensemble des éléments graphiques permettant d’identifier une entreprise : logotype, typographie, couleurs, signalétique, dont l’usage est cadré par la charte graphique. Ces éléments sont déclinés dans une cohérence visuelle sur l’ensemble des supports utilisés et assurent une perception globale de l’entreprise et de ses valeurs.

Logotype
Le logotype plus communément appelé logo est une représentation typographique et/ou graphique d’une société, une entreprise, une institution, un organisme ou une association. Son développement correspond à l’essor de l’industrialisation ainsi qu’au besoin croissant de se démarquer de la concurrence tout en communiquant sur le marché. Le sentiment d’identité qu’il génère fait du logo un élément fédérateur de l’entreprise à même de véhiculer ses valeurs et caractéristiques. Son impact visuel dépend de sa qualité graphique et typographique dont la conception revient au graphiste. À quelques exceptions près, les logos sont fréquemment réactualisés afin de suivre l’évolution d’une entreprise : positionnement sur le marché, impact, modernisation de l’image, etc

Pictogramme
Les pictogrammes sont des signes graphiques normalisés faciles à identifier car ils doivent, au-delà des barrières linguistiques, être compris de tous. Ils constituent un ensemble d’informations imagées notamment dans les espaces publics destinés à identifier un service, un espace ou à signifier une interdiction (de fumer, de circuler…). Lisibles et faciles à repérer, ils sont le plus souvent traduits sous forme de silhouette simplifiée et stylisée dont l’aplat coloré contraste avec le support. La famille des pictogrammes englobe également des signes plus schématiques et abstraits qui nécessitent un apprentissage comme pour le code de la route.

http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-identite-visuelle/lexique.html#art

 

Organisation des groupes de 4

Groupe 1

J'ai embrassé l'aube d'été.
L'aube et l'enfant tombèrent au bas du bois.
Au réveil il était midi.

Groupe 2
Rien ne bougeait encore au front des palais. L'eau était morte. Les camps d'ombre ne quittaient pas la route du bois.

Groupe 3
J'ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit.

Groupe 4
La première entreprise fut, dans le sentier déjà empli de frais et blêmes éclats, une fleur qui me dit son nom.

Groupe 5
Je ris au wasserfall blond qui s'échevela à travers les sapins : à la cime argentée je reconnus la déesse.

Groupe 6
Alors je levai un à un les voiles. Dans l'allée, en agitant les bras. Par la plaine, où je l'ai dénoncée au coq.

Groupe 7
A la grand'ville elle fuyait parmi les clochers et les dômes, et courant comme un mendiant sur les quais de marbre, je la chassais.

Groupe 8
En haut de la route, près d'un bois de lauriers, je l'ai entourée avec ses voiles amassés, et j'ai senti un peu son immense corps.

Clever Little Bag by PUMA

Design de produit

Clever Little Bag by PUMA

Yves Behar

Shoeboxes account for millions of tonnes of waste and sadly, looking at my shoe racks, I’ve probably made a substantial contribution to that. PUMA on the other hand is on a mission to reduce its carbon, energy, water and waste « paw print », and has decided to do away with the shoebox altogether. It has launched its Clever Little Bag, a single folded sheet of cardboard in a resuable, recyclable PET bag, designed to protect shoes from the time they leave the factory until the customer gets them home.

PUMA says the new packaging and distribution system will reduce the paper used for shoeboxes by 65% and carbon emissions by 10,000 tons per year. It plans to make the remaining packaging materials fully sustainable by 2015.

 

The Clever Little Bag is the brainchild of San Francisco-based industrial designer, humanist, naturalist and fuseproject founder Yves Behar.

For the statistically-minded among you the “Clever Little Bag” concept will help PUMA reduce the water, energy and diesel used in manufacturing by more than 60% per year.

  • Approximately 8,500 tons less paper will be consumed
  • 20 million Megajoules of electricity will be saved
  • 1 million liters less fuel oil will be used
  • 1 million liters of water will be saved
  • 500,000 liters of diesel will be saved during transport, and
  • Up to 275 tons of plastic will be saved thanks to the replacement of traditional shopping bags with the lighter built-in bag

Tip from a shoeaholic: you can also use the Clever Little Bag to pack shoes when you go on holiday!

Site PUMA

Extrait du rapport d'analyse du cycle de vie présentant les projets de box  : lca-report extrait

Fonction d'usage et valeur d'estime

La fameuse boite rouge à chaussures PUMA, à part être esthétique, n'avait aucune autre fonction dans la vie courante.

La marque allemande a donc revu la conception de sa boite dans le but de diminuer l'utilisation des matières. Ce nouveau design permet d'économiser 65 % de carton, 8 500 tonnes de papier et 1 millions de litres d’eau !

 

 

Le Clever little Bag (petit sac intelligent), est constitué d’une simple page en carton protégeant les chaussures, accompagné d’un sac en matière recyclable pouvant être réutilisé une fois le produit transporté chez soi.

Il vous est demander de mettre en évidence le lien existant entre la fonction d'usage et la valeur d'estime du Clever little bag.

Cette analyse convoque une réflexion croisée sur l'objet :

  • à quoi il sert,
  • comment on s'en sert,
  • qui s'en sert,
  • son esthétique (forme/matière/couleur)
  • son système de production.Vous ferez l'analyse (dénotation) sous forme de croquis annotés, accompagnés textes courts (connotation) et d'une synthèse répondant à la question posée.

Rendu

Vous rendrez votre analyse sur plusieurs format A3 (au minimum 3) Vous veillerez à la charte graphique de vos planches.

Critères d'évaluation

Cohérence et exhaustivité de l’analyse

Maîtrise des moyens de communication et d’expression