Une séance TICE en cours de français en utilisant Twitter, rien de plus simple : deux idées faciles d’activité à mettre en place, basées sur une séance expérimentée avec des collégiens, avec les fonctionnalités basiques de l’outil de microblogging.

Activité 1 : compléter un incipit ou des premiers vers

Séance d’une heure en groupe classe.

Au préalable, avec une adresse de messagerie, les élèves ont ouvert un compte sur Twitter. L’occasion de leur rappeler qu’ils ne sont pas obligés de donner toutes leurs informations personnelles en créant un compte. Ils ont le droit d’utiliser un nom d’emprunt et d’indiquer la localité de leur choix.

Puis ils s’abonnent au compte de leur enseignant.

L’enseignant, propose ensuite des débuts de vers, des premières phrases de livres ou de chanson, que chacun doit compléter.

Cliquez sur l’image pour lire les tweets.

En se rendant sur chaque profil d’élève, l’enseignant peut faire des commentaires à l’oral ou à l’écrit en utilisant la boîte de dialogue directe (conseils de réécriture voire suppression de tweets, etc.).

Remarque : en reprenant le tweet du professeur, il arrive souvent que les élèves fassent des fautes (sur 5 ou 6 mots recopiés, c’est un peu rageant…). C’est encore l’occasion de leur rappeler que comme avec un énoncé, reprendre les termes sans faire de fautes doit être un réflexe.

Cliquez sur l’image pour lire les tweets.

Activité 2 : écrire des cadavres exquis

Séance d’une heure.

Les élèves s’abonnent au compte de 5 autres élèves (on constitue des petits groupes à l’intérieur du groupe classe pour plus de flexibilité dans l’activité, les élèves ne devant pas attendre trop longtemps leur tour, et pour des raisons techniques, car on ne peut dépasser 140 caractères).

L’activité consiste en un jeu d’écriture : une première personne poste un premier tweet plutôt court, que le deuxième doit compléter en reprenant le premier tweet, etc. Lorsque l’on arrive au cinquième élève, le tweet est considéré comme achevé. Le sixième propose un nouveau premier tweet, et ainsi de suite.

Cliquez sur l’image pour lire les tweets.

Cela donne un résultat amusant, et c’est stimulant pour les élèves, qui attendent avec impatience leur tour ! Lorsqu’on arrive à trouver les moyens de stimuler l’écriture des élèves, c’est sans doute qu’une partie de l’exercice est réussi… Le lecteur sera indulgent devant les quelques fautes d’orthographe ou de grammaire qu’il pourra relever.