Pour mémoire

.

Pour mémoire

.

Pour que certains événements ne se répètent plus, il faut les garder en mémoire : traite négrière, esclavage et abolition, mais aussi la lettre de Guy Môquet et la Shoah.


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.