Brevet/Français : La réécriture… méthodologie !

Sujet type brevet :

« J’arrête. Spasmodiquement, des détonations et grincements lugubres retentissent derrière l’écran feutré du brouillard et des neiges. Quelle ambiance ! Cela me rappelle le bruitage des trains fantômes dans les fêtes foraines. A chaque instant je m’attends à ce que le squelette de l’ingénieur Andrée surgisse de la banquise. »

Réécrivez le passage à la troisième personne et dans le système du passé, avec comme temps de base le passé simple et l’imparfait.

CONSIGNES :

· La réécriture est un exercice de transposition (de changement) qui porte toujours sur un passage du texte. On peut vous demander de changer :

les personnes (pronoms personnels et déterminants)

les temps (passer d’un présent à un temps du passé)

le nombre (passer du pluriel au singulier)

· Parfois vous n’aurez qu’un changement à faire mais parfois on peut vous demander plusieurs changements dans la même consigne :

Réécrivez le passage à la troisième personne et dans le système du passé, avec comme temps de base le passé simple et l’imparfait.

MODE D’EMPLOI

1. Bien lire la consigne de travail afin de ne pas oublier un changement.

2. Surligner dans la consigne le ou les différents changements que l’on vous demande de deux couleurs différentes.

Exemple : Réécrivez le passage à la troisième personne et dans le système du passé, avec comme temps de base le passé simple et l’imparfait.

3. Surligner dans le passage toutes les modifications orthographiques que vous allez faire : les accords sujet / verbe, les accords nom/adjectif, les accords du participe passé, changements des terminaisons des verbes…

Exemple : « J’arrête. Spasmodiquement, des détonations et grincements lugubres retentissent derrière l’écran feutré du brouillard et des neiges. Quelle ambiance ! Cela me rappelle le bruitage des trains fantômes dans les fêtes foraines. A chaque instant je m’attends à ce que le squelette de l’ingénieur Andrée surgisse de la banquise. »

4. Vous disposez environ d’un quart d’heure pour faire cet exercice, sur votre brouillon vous réécrivez le texte en sautant des lignes pour pouvoir écrire en dessous de chaque mot souligné le changement effectué

«J’arrête. Spasmodiquement, des détonations et grincements lugubres retentissent derrière

Il arrêta retentissaient

l’écran feutré du brouillard et des neiges. Quelle ambiance ! Cela me rappelle le bruitage des

lui rappela

trains fantômes dans les fêtes foraines. A chaque instant je m’attends à ce que le squelette de

il s’attendait

l’ingénieur Andrée surgisse de la banquise. »

surgît

5. Après avoir relu, vous pouvez réécrire au propre. N’oubliez pas c’est un exercice où vous pouvez gagner facilement des points, alors prenez votre temps quand même !! Faites attention, chaque erreur de recopiage est notée et vous enlève des points !


Un commentaire pour “Brevet/Français : La réécriture… méthodologie !”

  • Périer dit:

    Mon fils a eu cet exercice à faire au brevet blanc et a eu tort en écrivant « il s’arrêta ». Je trouve cette correction curieuse voire spécieuse, très piégeuse. En effet, s’il est strictement justifié sur le plan de la conjugaison de tranformer le « j’arrête » au présent en « il arrêta », sur la plan de la compréhension du texte et d’une certaine logique linguistique, je dirais presque « à l’oreille », quelque chose me choque, car un récit au présent, particulièrement dans un texte de ce genre, peut-il, à juste titre, se réécrire littéralement au passé simple en conservant la même signification? Est-ce réellement une erreur dans un « système du passé » de mettre le verbe à la forme pronominale pour donner une plus grande cohérence au récit? Je m’interroge…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.