Des poèmes pour Haïti !

Durant un mois des élèves des classes de Monsieur Vibert posteront sur le blog des poèmes pour Haïti. Voici deux premiers écrits réalisés par deux élèves de 4ème.

.

.

Espérance

.

J’étais chez moi entrain de me reposer quand le séisme a frappé.

Je ne pouvais plus marcher la maison s’est effondré.

Puis ce fut le trou noir

À mon réveil, j’étais blessé mon monde s’était écroulé.

Autour de moi tout n’était que souffrance, peur et désespoir.

J’avais mal, ma vue s’empourprait, je savais que je partais.

Au moment où j’allais m’endormir, j’ai entendu un cri.

Mon mal m’a abandonné quand j’ai pensé à cet enfant délaissé.

J’ai ouvert les yeux, tourné la tête, il était là à se morfondre dans sa misère.

Je lui ai souri, il m’a souri, il sentait la vie.

Je ne voulais plus me laisser repartir, il fallait survivre.

Après cette pensée il a rampé pour être à mes côtés.

Je ne sais pas depuis combien de temps je suis là,les heures,les jours

Tout se confondait.

Puis je l’ai entendu, celui qui devait nous sauver, pour ce petit ange, j’ai crié.

Ils l’ont sorti, il était en vie.

Il est sauvé, je peux enfin me reposer.

Aujourd’hui il n’a que moi.

Aujourd’hui je n’ai que lui

Tout ne s’est pas rétabli, mais au moins nous sommes en vie.


Kiliann BOREL 4e L



.

Avenir

.


Avant le séisme j’étais orphelin

Avant le séisme j’étais désolé

Avant le séisme j’avais peu de moyen

Avant le séisme je ne pouvais que rêver


Quand c’est arrivé j’ai poussé un cri

Le dernier de toute ma vie

Quand je me suis ressaisi, elle poussait son dernier soupir

J’ai gémi, elle a réagi.

Quand elle m’a entendu elle voulait revivre.

Je l’ai vue sourire et j’ai souri aussi

Quand je me suis approché je savais qu’on allait vivre.

Plus tard un sauveteur est arrivé


Après le séisme j’étais toujours orphelin.

Et j’avais encore moins de moyen

Après le séisme je l’avais elle, elle m’avait moi

Après le séisme Haïti était unie

Tout revenait à la vie

Après le séisme je suivais ta voie

Léa Lapilus


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.