France-Antille parle de notre action pour la protection des îlets !

Voici l’article écrit par Maurice DAMASE le 30/03/2010


Le collège Bébel en marche pour la protection des îlets

L’ilet caret, paisible en fin de journée. Ça se passe de tout commentaire. (photo de golden lady).

Vendredi dernier, douze élèves de 5e, accompagnés de trois professeurs, ont entrepris une journée d’observation des îlets Blanc et Caret qu’il faut continuer à protéger. Cette action s’inscrit dans le cadre d’un projet mis en place il y a trois ans.

Le Parc national de la Guadeloupe a signé un partenariat avec le rectorat consistant à réaliser une étude avec des élèves de tous les niveaux sur la protection du Grand Cul-de-sac marin, dans un objectif de développement durable. L’idée est de voir comment assurer la protection de la faune et de la flore, tout en préservant les activités économiques et touristiques, ainsi que les habitudes de la population fréquentant les îlets. Depuis trois ans, le collège Bébel a adhéré à ce projet et mène une étude qui tourne autour de l’îlet Blanc, situé au large de Sainte-Rose. Les élèves de 5e et de 4e qui travaillent sur le projet ont déjà interrogé des professionnels de la pêche sur leur activité dans le Grand Cul-de-sac marin et tout ce qu’ils constatent au niveau de la pollution, de la diminution des poissons, de la qualité de l’eau…
En faire une réserve naturelle
Vendredi dernier, douze d’entre eux sont allés plus loin dans leurs recherches, en se penchant sur l’aspect touristique. Ils se sont déplacés sur l’îlet Caret, un site très visité et très exploité pour interroger les prestataires qui accueillent des touristes sur le site, cinq jours par semaine. Après avoir constaté les dégâts causés par l’érosion, qualifié la faune et la flore, ils ont entrepris une action citoyenne, en donnant un véritable coup de peigne à l’îlet.
Et si le groupe s’est attardé à l’îlet Caret, c’est parce que celui-ci reste un exemple qui permettra de voir comment préserver l’îlet blanc avec sa faune et sa flore, en empêchant son envahissement d’ici quelques années. L’objectif est de continuer à protéger le site et d’en faire une réserve naturelle pour les oiseaux, les crustacées, les mollusques…
2 Nettoyage et sensibilisation Après une petite baignade, les élèves ont mis leurs gants pour nettoyer l'îlet Caret, en procédant au tri sélectif. Cette action citoyenne avait pour but de rendre le site plus propre, mais surtout de sensibiliser tout le monde.2 Nettoyage et sensibilisation Après une petite baignade, les élèves ont mis leurs gants pour nettoyer l’îlet Caret, en procédant au tri sélectif. Cette action citoyenne avait pour but de rendre le site plus propre, mais surtout de sensibiliser tout le monde.
3 L'hécatombe des cocotiers Entre octobre et décembre 2009, plusieurs cocotiers sont tombés un par un, à cause de la forte houle venant du Nord. Sans la protection de la barrière de corail, l'îlet reste vulnérable.3 L’hécatombe des cocotiers Entre octobre et décembre 2009, plusieurs cocotiers sont tombés un par un, à cause de la forte houle venant du Nord. Sans la protection de la barrière de corail, l’îlet reste vulnérable.
4 Coline constate les dégâts « Il y a environ quatre mois, le sable arrivait derrière les carbets et à proximité de la digue qui, aujourd'hui, est complètement recouverte par l'eau » , a expliqué Coline Charabie (à gauche), qui vient souvent sur le site avec sa famille.4 Coline constate les dégâts « Il y a environ quatre mois, le sable arrivait derrière les carbets et à proximité de la digue qui, aujourd’hui, est complètement recouverte par l’eau » , a expliqué Coline Charabie (à gauche), qui vient souvent sur le site avec sa famille.
5 La diversité des fonds préservée Avant de quitter l'îlet Blanc, les élèves et leur professeur d'EPS ont exploré les fonds. Ils ont été fascinés par leur splendeur et leur richesse. Concombre ou étoile de mer, toutes ces merveilleuses découvertes ont été remises dans le milieu naturel.5 La diversité des fonds préservée Avant de quitter l’îlet Blanc, les élèves et leur professeur d’EPS ont exploré les fonds. Ils ont été fascinés par leur splendeur et leur richesse. Concombre ou étoile de mer, toutes ces merveilleuses découvertes ont été remises dans le milieu naturel.
6 Toutes les observations notées La deuxième partie des travaux a consisté à observer l'état de l'îlet Caret, ce qu'on peut trouver sur le sable et dans l'eau. Un petit groupe a tout noté pour la suite.6 Toutes les observations notées La deuxième partie des travaux a consisté à observer l’état de l’îlet Caret, ce qu’on peut trouver sur le sable et dans l’eau. Un petit groupe a tout noté pour la suite.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.