Archive de 2 septembre 2014

Et si les Soviétiques avaient gagné la course à la Lune ? Mardi, 2 septembre 2014

Et si les choses ne s’étaient pas passées comme elles se sont passées ? Que se serait-il passé si… ? Les cours d’histoire ne laissent généralement pas de place à cette question, mais elle nourrit depuis longtemps un courant littéraire appelé l’uchronie, qui s’illustre aussi plus récemment en BD. La collection « Jour J », chez Delcourt, est consacrée à ces « et si ? ». Le premier volume porte sur la conquête spatiale. Les Américains, on le sait, après avoir été distancés par les Soviétiques dans les débuts de l’aventure spatiale, ont mis les bouchées doubles pour être les premiers sur la Lune et y sont arrivés de peu en 1969. Et si les Soviétiques avaient gagné cette course ? Le monde aurait-il été différent ensuite ?

La réponse est ici décalée et assez drôle dans le traitement des interactions entre  protagonistes (Russes et Américains fraternisant autour de la vodka et du haschisch) ou dans celui de certains personnages réels (Poutine pas vraiment sous son meilleur jour), et plus optimiste que beaucoup d’œuvres du genre, ce qui n’exclut pas un certain degré de violence. On peut regretter quelques développements inutiles qui donnent trop d’importance à des personnages qu’on aurait pu cerner plus vite, mais l’ensemble est plaisant et se lit facilement.

Les Russes sur la Lune ! par Duval, Pécau et Buchet, Delcourt, collection Jour J, 2010.

Thème : la conquête spatiale, les relations internationales dans les années 1970-80.

Demandez le programme : Première et Terminale.

C’est proche du programme ? Le rapport est forcément assez lointain puisqu’on est dans l’uchronie et non dans l’histoire. Mais on y comprend bien que la conquête spatiale fut un enjeu majeur de la guerre froide et un élément de la course aux armements qui a entraîné la ruine de l’URSS.

Unknown  Unknown-1

En savoir plus ?

Putain de guerre ! Mardi, 2 septembre 2014

Jacques Tardi n’a pas attendu le centenaire de la première guerre mondiale pour publier une BD sur le sujet. Avec son style graphique si reconnaissable, et qui rappelle les gravures du peintre Félix Vallotton, il dénonce dans Putain de guerre le militarisme, la hiérarchie militaire et tous les organisateurs de cette boucherie dont sont victimes les simples soldats. Les deux volumes se composent de deux parties chacun : une partie dessinée, qui raconte la guerre du point de vue d’un jeune ouvrier parisien, à hauteur de tranchée, sans prise sur les événements ni vue d’ensemble, mais avec lucidité et ironie désespérée, et une partie historique rédigée et illustrée de nombreuses photos d’archives. L’horreur vue d’en bas mise en relation avec les choix et les objectifs vus d’en haut.

Le résultat est une BD aussi prenante et émouvante qu’instructive.

Putain de guerre ! de Tardi et Verney, Casterman, 2008.

Thème : la première guerre mondiale.

Demandez le programme : Première, toutes séries.

C’est proche du programme ? Oui dans la description du vécu des Poilus pour le thème sur « l’expérience combattante ». La partie historique est beaucoup plus détaillée et pointue que les programmes, mais constitue une lecture intéressante et éclairante sur le déroulement chronologique de la guerre.

Unknown Resize_of_fin-3

En savoir plus ?