Archive du categorie: ‘Russie-URSS

Et si les Soviétiques avaient gagné la course à la Lune ? Mardi, 2 septembre 2014

Et si les choses ne s’étaient pas passées comme elles se sont passées ? Que se serait-il passé si… ? Les cours d’histoire ne laissent généralement pas de place à cette question, mais elle nourrit depuis longtemps un courant littéraire appelé l’uchronie, qui s’illustre aussi plus récemment en BD. La collection « Jour J », chez Delcourt, est consacrée à ces « et si ? ». Le premier volume porte sur la conquête spatiale. Les Américains, on le sait, après avoir été distancés par les Soviétiques dans les débuts de l’aventure spatiale, ont mis les bouchées doubles pour être les premiers sur la Lune et y sont arrivés de peu en 1969. Et si les Soviétiques avaient gagné cette course ? Le monde aurait-il été différent ensuite ?

La réponse est ici décalée et assez drôle dans le traitement des interactions entre  protagonistes (Russes et Américains fraternisant autour de la vodka et du haschisch) ou dans celui de certains personnages réels (Poutine pas vraiment sous son meilleur jour), et plus optimiste que beaucoup d’œuvres du genre, ce qui n’exclut pas un certain degré de violence. On peut regretter quelques développements inutiles qui donnent trop d’importance à des personnages qu’on aurait pu cerner plus vite, mais l’ensemble est plaisant et se lit facilement.

Les Russes sur la Lune ! par Duval, Pécau et Buchet, Delcourt, collection Jour J, 2010.

Thème : la conquête spatiale, les relations internationales dans les années 1970-80.

Demandez le programme : Première et Terminale.

C’est proche du programme ? Le rapport est forcément assez lointain puisqu’on est dans l’uchronie et non dans l’histoire. Mais on y comprend bien que la conquête spatiale fut un enjeu majeur de la guerre froide et un élément de la course aux armements qui a entraîné la ruine de l’URSS.

Unknown  Unknown-1

En savoir plus ?

Stalingrad Khronika, dans le feu de l’action Mardi, 15 avril 2014

Cette BD est disponible en 2 volumes ou en intégrale. Le récit se déroule à Stalingrad pendant le siège de la ville par les nazis en 1942. A la fin du volume de l’intégrale, une page documentaire raconte la bataille et son importance comme tournant de la Seconde guerre mondiale. La BD raconte l’histoire de quatre personnages qui doivent travailler ensemble pour réaliser un film de propagande à la gloire de l’armée soviétique : Yaroslav, le jeune réalisateur, Kazimir, un commissaire du peuple chargé de veiller à l’exécution de la mission, Simon, un ancien prisonnier qui est là pour aider Yaroslav, et Igor, un soldat qui doit les guider dans la ville. On comprend vite que les motivations personnelles et les ordres de mission réels de chaque personnage sont plus compliqués qu’ils n’y paraissent. Le danger n’est pas seulement dans les combats, dont l’ambiance est magnifiquement rendue par le graphisme dépouillé pour représenter les ruines de la ville, mais aussi en chacun d’eux et en ceux qu’ils rencontrent, qu’ils soient allemands ou soviétiques. Dans ce chaos, l’artiste n’est qu’un outil au service du régime, et si besoin est, un outil parfaitement interchangeable.

Stalingrad Khronika, de Sylvain Ricard et Franck Bourgeron, éditions Dupuis, 2013 (pour l’intégrale).

Le thème d’histoire concerné : la Seconde guerre mondiale

Demandez le programme : Première.

C’est proche du programme ? Oui et non. Le récit concerne un épisode encore une fois survolé dans un turbo-programme qui s’attarde peu sur l’événementiel. La bataille de Stalingrad n’est pas racontée pour elle-même dans cette BD, en revanche celle-ci permet d’aborder le thème du totalitarisme à travers la question de la liberté d’opinion et du statut de l’artiste.

9782800157467_1_75

 

9782800157467_pg

En savoir plus ?