Franmania

LE SUBJONCTIF DANS LES RELATIVES

Le subjonctif dans les propositions relatives

1.    Propositions relatives essentielles

Dans les propositions relatives essentielles, l’uti­li­sation du subjonctif introduit une nuance de but. Il est toujours uti­li­sé dans une relative dont l’antécédent est déterminé par un déterminant indéfini ou est un pronom indéfini (quelqu’un/quelque chose/rien etc.).

Il nous faut une voiture dans laquelle on puisse voyager confortablement à cinq.

Je voudrais un appartement qui me permette d’héberger des amis plus facilement.

Je cherche un appartement, mais je n’ai encore rien trouvé qui me plaise.

Il n’y a personne qui soit capable de me l’expliquer??

Je cherche quelqu’un qui veuille garder des enfants le mercredi.

S’il n’y a pas de nuance de but, on uti­li­se l’in­di­ca­tif?:

Je connais quelqu’un qui veut garder des enfants le mercredi.

J’ai trouvé un appartement qui me permet de recevoir plus de monde.?

2.     Complément de superlatif

Dans une relative restrictive après un superlatif, on uti­li­se en général le subjonctif dans les phrases dé­pen­dant des cons­truc­tions : c’est le plus + adjectif + que/qui…. Les adjectifs seul, unique, premier et dernier sont assimilables à des superlatifs?:

C’est le plus beau tableau que j’aie jamais vu.?

C’était la plus merveilleuse musique qu’il nous ait été donné d’entendre.

C’est le témoignage le plus sérieux que nous ayons recueilli.

C’est l’hôtel le moins cher que vous puissiez trouver ici.

C’est la seule solution qu’on puisse envisager.

La première personne que nous ayons vue était un Finlandais?!

Dans ces cas, l’in­di­ca­tif reste cependant possible aussi.

 

Le subjonctif s’emploie dans la subordonnée relative si l’antécédent du pronom relatif est un superlatif ou les mots le premier, le seul, le dernier, pour exprimer l’incertitude.

 

Ce sont les seules fautes que j’aie vues.

(je n’ai pas trouvé d’autres fautes que celles-ci, mais il y en a peut-être d’autres)

 

Ce sont les seules fautes que j’ai vues.

(voilà les seules fautes que j’ai vues)

 

C’est le plus beau musée que j’aie visité.

(à mon avis, je n’ai jamais visité un musée plus beau)

 

C’est le plus beau musée que j’ai visité.

(j’ai visité le musée qui est le plus beau)

 

Je cherche un étudiant qui soit parfaitement bilingue.

(je souhaite qu’il y ait un tel étudiant, et je cherche)

 

Je cherche un étudiant qui est parfaitement bilingue.

(je sais qu’il y a un tel étudiant, et je le cherche)

 

3.    Le subjonctif peut s’employer dans la subordonnée après les verbes de pensée et de déclaration à la forme négative ou interrogative

Le subjonctif peut s’employer dans la subordonnée après les verbes de pensée et de déclaration à la forme négative ou interrogative. Cependant, si l’on veut insister sur la réalité du fait plus que sur le doute, on emploie l’indicatif.

 

Je ne crois pas que ce soit là le plus court chemin.

(à mon avis, ce n’est pas le plus court chemin)

 

Il ne croit pas que c’est le plus court chemin.

(je suis certain que c’est le plus court chemin, mais il pense que non)

 

4.    Après la conjonction que

 Le subjonctif s’emploie normalement après la conjonction que remplaçant la conjonction si.

 

Si vous venez dans la région et que vous désiriez me rencontrer, appelez-moi la veille.

5.    Attraction modale

Le subjonctif s’emploie souvent dans une subordonnée complément d’objet qui dépend elle-même d’une autre subordonnée dont le verbe est au subjonctif (attraction modale).

 

Bien que Paul prétende que sa femme sache l’anglais, elle n’en comprend pas un mot.

Le verbe sache est au subjonctif parce qu’il dépend de prétende qui est lui-même au subjonctif : on appelle cela l’attraction modale.