La petite fille et le lutin, écrit par Cynderella

15:25 J'écris un conte

Il était une fois une petite fille si moche  que son regard rendait très malade les autres qui en mouraient. À l’école, tous les enfants se moquaient d’elle et ses parents en rigolaient. Elle vivait  dans un très beau château.

Un jour, elle décida de partir très loin de chez elle car elle en avait assez de sa laideur. En sortant de chez elle, elle vit un lutin si pauvre que personne ne voulait s’approcher de lui. Il était aussi moche qu’elle. Elle lui donna de l’argent, il lui dit : « Voilà, tu n’es plus pauvre. »

  Ils traversèrent des pays inconnus ensemble. Ils virent un boucher qui leur proposa de s’arrêter manger chez lui. La fille avait très faim et le pauvre garçon aussi donc ils  rentrèrent. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que ce n’était pas vraiment boucher. Il voulait à tout prix les tuer parce qu’il voulait s’emparer du royaume ! Une vielle dame arriva en courant :

–         Vite vous devez partir, cria-t-elle.

–         Mais on arrive à peine, répondit la jeune fille.

Elle leur expliqua qu’il allait les tuer s’ils restaient là. Ils étaient effrayés et ils partirent à toute allure. La petite était effrayée, la vieille dame la rattrapa et lui dit qu’il y avait quelqu’un qui pourrait l’aider pour son problème. Les deux partirent à la recherche de cet homme.

Cinq jours passèrent, enfin ils y étaient arrivés au royaume enchanté. Elle tapa à la porte mais personnes n’ouvrit donc elle se permit d’entrer. Le vieil homme était là  en train de travailler sur une nouvelle potion magique. Il se tourna et dit : «  Je vous attendais mademoiselle. » Il prit la potion et la versa sur  elle. Elle était magnifique. Elle remercia le vieil homme et partit avec le lutin qui était lui aussi devenu un ravissant jeune homme. Et depuis ce jour, tout le monde l’admira comme une vraie princesse.                                                                                                                                                    

Morale : Vilain visage n’est pas vilain cœur !

Laisser un commentaire

Votre commentaire