L’accord de l’adjectif qualificatif

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

L’ adjectif qualificatif  s’ accorde en genre (masculin ou feminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le nom qui le qualifie. Les marques du pluriel sont  s ou x.

Il ne faut pas confondre l’adjectif avec le nom.

ex Un felin  (determinant plus nom).

Un comportement felin ( determinant plus nom plus adjectif ).

Tags : ,

Le plus-que-parfait

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

Le-plus-que-parfait est construit avec l’auxiliaire être ou avoir à l’imparfait + participe passé.

ex: Hier, j’avais mangé une pizza.

Tags :

L’ accord du nom

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

Le nom s’ accorde en genre ( masculin ou féminin ) et en nombre ( singulier ou pluriel).

La marque du pluriel est S ou X.

Tags : ,

Les compléments circonstanciels

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

Il existe plusieurs sortes de complements, il y a :

  • le complément circonstanciel de temps (CCT),
  • le complément circonstanciel de lieu (CCL),
  • le complément circonstanciel de manière (CCMa),
  • le complément circonstanciel de moyen (CCMo).

exemple : Je vais au collège à 7h35. Je vais au collège  (quand ?)  à 7h35 (CCT).

Je vais au collège. Je vais (où ?) au collège (CCL).

Je vais au collège à pieds. Je vais au collège (comment ?) à pieds (CCMo).

L’interjection

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

L’interjection est un mot qui exprime ou renforce une exclamation ; elle peut être utiliséets seulets. Elle manifeste une attitude ou une réaction affective du locuteur (surprise, indignation … ) ; on l’utilise aussi pour marquer certains actes (appeler, se moquer … ) ou pour évoquer des bruits (onomatopées : plouf vlan, cocorico, hi-han, etc.).

 

Ah! (sentiment vif de plaisir, admiration, douleur, etc. ou insistance, rappel)
Aïe!
(douleur physique, contrariété)
Bah!
(indifférence, insouciance)
Bof!
(indifférence, lassitude)

Eh (la surprise)
Fi!
(dédain)
Ha!
(souvent redoublée: rire)
Hé! Hé!
(appréciation ou moquerie)
Hé!, Hep!, Ho! Holà! Ohé
(interpellation)
Hein! ou Hein ?
(surprise, étonnement, question)
Hé là! (mise en garde)
Hélas!
(plainte, regret)
Hello!
(salut, interpellation)
Heu! ou Euh!
(souvent redoublée: embarras, doute)
Hi!
(répétée: rire)
Ho!
(étonnement ou indignation)
Hop! Hop là! Houp
! (pour stimuler, faire sauter par jeu)
Hou! (pour railler, faire honte ou pour faire peur)
Hourra! (enthousiasme, acclamation)
Hue! (pour faire avancer un cheval)
Hum! Hem!
(doute, réticence)
Oh! (surprise, admiration, emphase)
Ouille! ou Ouïe
(douleur physique)
Ô!
(pour invoquer: ô ciel! ô mon Dieu!)
Ouf!
(soulagement)
Peuh!
(indifférence, dédain)
Pff(t), Pfut!
(indifférence, mépris)
Pouah! (dégoût)
Psitt! Pst!
(pour appeler, attirer l’attention)
Youp!
(pour encourager un mouvement)
Youpi!
(joie)
Zou!
(pour encourager un mouvement vif)
Zut!
(mécontentement, déplaisir)

 

et toutes les onomatopées dont l’orthographe est relativement libre…

La préposition

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

La préposition, ou locution prépositionnelle, est un mot invariable qui sert à accrocher un groupe du nom à un verbe, à un autre mot, à une phrase.

Elle sert à introduire un mot ou un groupe de mots et en fait un complément.

 

Exemples : je pars en vacances ; il mange à la cantine ; Raul revient de la piscine…

Ses propriétés :                                                                   Exemples

 

  • 1. Introduit un nom
  • 2. Introduit un adverbe
  • 3. Introduit un adjectif
  • 4. Introduit un groupe prépositionnel
  • 5. Introduit une phrase enchâssée avec verbe conjugué
  • 6. Introduit une phrase enchâssée avec verbe à l’infinitif

 

  • À l’aide d’un clou.
  • Depuis longtemps.
  • Rien de pareil.
  • Pour dans deux semaines
  • Sans que nous arrivions à l’atteindre.
  • Avant d‘être libre.
Principales prépositions : à, après, attendu , avant , avec , chez , concernant , contre , dans , de , depuis , derrière , dès , devant , durant , en , entre , envers, excepté, hormis , hors , jusque , malgré , moyennant , outre , par , parmi , passé , pendant , plein , pour , près , proche , sans , sauf , selon , sous, suivant , supposé , sur , touchant, vers , vu

Principales locutions prépositives : à cause de, afin de, à force de, à l’égard de, à moins de, à travers, au bas de, au haut de, au lieu de, au milieu de, au prix de, auprès de, autour de, avant de, d’après, de façon à, de peur de, du côté de, en bas de, en face de, en plus de, face à, faute de, frâce à, hors de, jusqu’à, jusque dans, loin de, lors de, par-dessous, par-dessus, près de, proche de, quant à, quitte à, vis-à-vis de

 

Remarque :  Il ne faut pas apprendre cette liste par coeur, mais simplement la lire en entier chaque fois que l’on rencontre un de ces mots.

 

L’adverbe

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

L’adverbe est un mot invariable (sauf tout). Il s’ajoute à un énoncé, à la phrase, à certains constituants de la phrase pour en préciser ou en modifier le sens ; l’adverbe ne modifie pas un nom:

  • o ils sont restés debout
  • o nous partirons ensemble
  • Un seul adverbe peut varier: tout, devant une consonne ou un h muet.

L’adverbe peut amener des informations liées :

  • au temps: ici, quelquefois, parfois, sitôt, bientôt, aussitôt, tantôt, tard, dernièrement, immédiatement, tout de suite, d’antan, naguère et jadis:
  • au lieu: Y (est pronom adverbial lorsqu’il signifie dans cet endroit-là: je vais y aller); ci-dessus, ci-dessous, ci-devant, là-dessus, là-haut, ci-joint, ci-inclus, ci-gît…
  • à la manière: bien, comme, mal, volontiers, nouvellement, singulièrement, prudemment… précisément grièvement, obscurément, expressément…
  • à la quantité: quasi, davantage, plus, moins…

Le déterminant démonstratif

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

Ce, cette, cet, ces sont des déterminants que l’on emploie lorsque l’on montre, lorsque l’on désigne du doigt.

                                                                        GN

 

                     DéT                                             N                                            Suite N

 

                     ce                                              carré                                         bleu

                     cet                                            acteur                                        célèbre

                     cette                                       journée                                       ensoleillée

                     ces                                     personnages                                  célèbres

                     ……                                   ………………                                  ……………..

Cet est utilisé devant des noms masculins commençant par une voyelle ou un h muet.

                                                Exemples : cet homme, cet éléphant, cet ami, cet enfant…

Homophones :

  • § Attention: se est un pronom; on peut le remplacer par me, te
  • § Attention: ses est un déterminant possessif; on peut le remplacer par mes, tes
  • § Attention: sept est un chiffre.

Le déterminant possessif

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

Un déterminant possessif accompagne le nom pour indiquer à qui appartient ce qui est désigné.

  • § mon chien ma chienne mes chiennes
  • § ton lit ta chambre tes habits
  • § son sac sa chemise ses jouets
  • § notre frère nos parents
  • § votre voiture vos skis
  • § leur maison leurs souliers

son livre = c’est le sien

ses cahiers = ce sont les siens

 

Homophones :

  • § Attention: sont est une forme du verbe être. On peut le remplacer par étaient.
  • § Attention: ces est un déterminant démonstratif
  • § Attention: mont est un nom signifiant «montagne»
  • § Attention: m’ont, t’ont à verbe avoir. On peut remplacer par m’avaient, t’avaient
  • § Attention: tond et tonds sont des formes du verbe tondre
  • § Attention: leur est un aussi un pronom (voir fiche 63)
  • § Attention: ça est un pronom (= cela, ceci)

La majuscule

Je révise ma grammaire Aucun commentaire

En principe, on met une majuscule :

1.   Au premier mot d’une phrase, après un point, un point d’exclamation ou d’interrogation :

            «  L’orage approchait. Un vent violent se mit à souffler. Tais-toi ! L’averse crépita. »

2.-  Aux noms propres de lieux, de personnes :

            Vevey, Lausanne, Paris; Dupont, Maillard, Jacques, Sonia, la place Blanche, le Mont-Blanc

3.-  Aux titres et termes de politesse :

            Je vous prie, Madame, de bien vouloir…

Monsieur le Président, Monsieur le Directeur, …

4.-  Au titre d’un livre, d’une oeuvre artistique, d’un journal :

            Il lisait « Le tour du monde en 80 jours ». Il achète le « Journal du Nord-Vaudois »

A Paris, j’ai vu la Joconde.

 

Attention :   Les adjectifs faisant référence à des noms propres ne prennent pas de majuscule : un Romain, mais : un soldat romain ; un Parisien, mais : une baguette parisienne ; un Lausannois, mais : un monument lausannois ; un Italien, mais : un joueur italien

« Billets précédents Billets suivants »