L’Humanité en péril (Claudia)

Posted by on 17 novembre 2019

L’HUMANITÉ EN PÉRIL

Centre de Recherches Scientifiques Cosmologiques, Baltimore, Maryland…

– On y est presque ! Je pense que, cette fois, on devrait essayer quelque chose d’un peu plus gros qu’un dé.
– Toujours aussi optimiste, Moira, tu ne vois pas qu’on est là depuis deux ans et qu’on n’y est pas arrivés. On devrait arrêter et commencer à faire ces projets qui intéressent tellement Doc.
– Les projets de Doc sont très ennuyeux, ils sont là depuis plus de dix ans, et tu veux laisser le nôtre où on est à un pas de le faire marcher. Tu es d’accord avec lui, Lisa ?

– Bien sûr que non, tu sais qu’il a Doc sur un piédestal. Sérieusement, Al, tu devrais arrêter d’être son chouchou et avoir la tête dans nos travaux.
– D’accord avec toi Lisa- interrompt Doc, en entrant dans la chambre. – Comment ça va, mon équipe préférée ?
– On allait bien jusqu’à ce qu’Al se comporte comme un rabat-joie. La barrière spatio-temporelle s’est ouverte, mais le dé est sorti au bout de 5 secondes.
– Que proposes-tu, Moira ? – a interrogé Doc Brown.
– Je ne sais pas, peut-être qu’on devrait essayer quelque chose de plus grand, mais pas trop, comme… – elle regarde autour pour trouver la taille parfaite- une pomme!

 

Centre des Recherches Spatiales, Waltidore, Marians’land, Nouvelle Terre…

– Josh ! Viens voir ça.
– Que s’est-il passé Emma ?
– Un portail a été ouvert et un bloc est tombé, la loi interdit l’utilisation de portails à tout citoyen qui n’est pas impliqué dans un travail de recherche. J’ai appelé toutes les entreprises scientifiques et aucune n’a autorisé l’utilisation de portails au cours des dernières 24 heures, de plus, n’a pas déclenché l’alarme de l’activité spatio-temporelle.
– Ça veut dire qu’il n’a pas pu être envoyé de notre planète !
– Josh, je pense qu’on peut sauver la population du virus mutant !
– Emma, non, on ne peut pas impliquer une autre planète dans tout ça. Si quelque chose tourne mal, nous serions responsables de la destruction d’une planète. Ils nous tueraient!
– C’est pourquoi j’ai elaboré un plan, nous allons écrire les précautions sur les tablettes de pyrite et envoyer un échantillon du virus dans une boîte de Petri soudée pour qu’il ne se répande pas pendant le voyage. Calcule les coordonnées de l’ouverture initiale du portail.

 

Centre de Recherches Scientifiques Cosmologiques, Baltimore, Maryland…

– Doc, Moira ! – crie Al anxieux.
– Je suis là. Dites-moi ce qui s’est passé ? Dépêchez-vous, Doc et moi avons Lisa toute seule au laboratoire.
– Tu vas pas le croire ! On nous a rendu la pomme !
– Qu’est-ce que tu dis, Al ? – demande Doc.
– Oui, monsieur Brown, mordue mais ils nous l’ont rendue. Moira, tu avais raison ! Comment j’ai pu être si stupide, la pomme a dû être la première chose que nous aurions essayé.
– Comment ! – se sont exclamés Moira et Brown.
– Oui, mais on n’a pas le temps de fêter ça, l’humanité est en péril. Appelez Lisa vite, c’est elle qui peut empêcher une catastrophe presque imminente.

– Al, explique-toi ! – lui a demandé Moira nerveuse.
– La pomme est revenue il y a 30 minutes et, il y a 5 minutes, la brèche s’est rouverte et, cette fois, elle a apporté une boîte de Petri soudée et des planches de pyrite avec des inscriptions laser. Il semble qu’il y ait une planète miroir de la Terre, et ses habitants sont en danger à cause de cette chose – a déclaré Al en signalant la boîte de Petri – apparemment c’est un virus qui transperce presque tout, s’il se met dans le sang, il le tourne en glace. La seule chose qu’ils ont découvert pour l’attraper, c’est le verre, mais il doit être parfaitement fermé et lisse, il pourrait s’échapper sinon et il est très dangereux, parce qu’il peut se diviser à tout moment et, quand il veut, il a juste besoin d’un peu de sang pour grandir.
– Lisa! – Ils ont crié bouche bée, tous les trois.

– Qu’est-ce qui se passe ?
– Tu pourrais être l’héroïne d’une planète sur le point de mourir.
– Al ! qu’est-ce que je t’ai dit de jouer avec les trucs de Moira et Doc? Tu sais qu’ils explosent entre tes mains et tu sais comment Moira est énervée.
– Lisa, je le dis littéralement !
– Je voudrais que tu trouves un moyen d’en finir avec ça, mais tu dois toujours le garder dans la vitre et tu ne peux le toucher sous aucun prétexte. – lui a expliqué Doc sur un ton sérieux.
– Une planète miroir de la Terre nous l’a envoyé par une brèche spatio-temporelle. Finalement, nous avons réussi à téléporter la pomme.
– Je suis content, Moira, mais je ne sais pas si je peux, j’ai besoin de trop de temps.

Toute la presse et les moyens de communication de la Nouvelle Terre, un an après…

¡Le sauvetage est arrivé! Josh Benward et Emma Wilson du Centre de Recherches Spacialles en colaboration avec une équipe de scientifiques d’une planète amie ont tué le virus. Toutes les amibes qui effrayaient notre monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *