Bonjour !

Bienvenue sur le blog de la classe de 1ère bac pro Laboratoire Contrôle Qualité

Vous trouverez ici le résultat du travail de recherche documentaire des élèves du lycée agricole de Bressuire, « Les Sicaudières » (79).

Dans le cadre de l’obtention de leur examen, en cours de documentation, les élèves ont effectué des recherches sur le thème de « la qualité dans notre environnement ».

 

 

 

Le bisphénol A (BPA), un danger ?

Septembre 2011, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) créait la surprise en émettant l’avis suivant : « éviter l’exposition des populations les plus sensibles et accélérer la substitution du bisphénol A dans la fabrication des plastiques ». Jusqu’à présent, en effet, l’agence s’était montrée rassurante, mais de nouvelles études ont mis en évidence les effets de ce perturbateur endocrinien sur la santé, à savoir l’altération de la fertilité, le développement de cancers,une puberté précoce… L’ANSES affirme ainsi que « ce travail met en évidence des effets sanitaires avérés chez l’animal et suspectés chez l’homme, même à de faibles niveaux d’exposition ».

En octobre 2011, les députés ont donc décidé l’interdiction de cette substance dans les contenants alimentaires. La mesure entrera en vigueur en 2013 d’abord pour les contenants destinés aux enfants de moins de 3 ans. Cette décision, très importante, n’est pas sans conséquences car le BPA est partout : boîtes de conserves, canettes, bouteilles d’eau, résines, vernis…

Les avis sont alors partagés. André Cicollela, chimiste et membre du réseau RES (Réseau environnement santé) affirme qu’il est possible de remplacer le BPA par d’autres substances… ce que conteste les industriels. Ils affirment qu’à ce jour il n’existe pas de produits de remplacement, et remettent même en cause la dangerosité du BPA. Ils déclarent toutefois poursuivre leurs recherches.

Il faudra en effet du temps pour remplacer ce composé chimique, présent partout. Les solutions devront également être exemptes de tout soupçons de dangerosité… Si une solution a été rapidement trouvée pour les biberons (sans BPA depuis le 1er janvier 2011), en réutilisant le verre par exemple, c’est plus compliqué pour les boîtes de conserves qui doivent notamment être compatibles avec des produits alimentaires corrosifs ou acides. Un délai a donc été accordé aux industriels, mais l’ANSES souhaite aller assez vite pour remplacer le BPA.

Pour le moment, seuls les biberons sont donc déclarés sans BPA, il faudra attendre 2014 pour les autres produits. En attendant, étant donné les risques « suspectés » pour la santé, peut-être est-il urgent de suivre le conseil avisé d’un professeur de toxicologie : « le simple bon sens commande de se passer chaque fois que c’est possible de ces substances ».

Récemment une équipe américaine à mené une étude approfondie sur la relation entre le Bisphénol A, les femmes enceintes et leurs nourrissons. Le BPA aurait une incidence sur la fonction thyroïdienne de la mère et l’enfant qu’elle porte. D’après l’étude cela ne toucherait que les nouveaux-nés garçons. Selon les auteurs de cette étude, les femmes et les nouveaux-nés garçons ayant un taux beaucoup trop élevé de BPA aurait souffert d’un déficit thyroïdien. L’un des auteurs de l’étude explique qu’ils n’arrivent pas à expliquer une telle différence entre les filles et les garçons. Les jeunes enfants souffrant d’un déficit thyroïdien ont un retard de croissance cognitive et motrice.

Bien qu’interdit dans les biberons le BPA est omniprésent dans les conserves alimentaires et les cannettes. le BPA devait être retiré de toute fabrication le 1er Janvier 2014 mais le sénat vient d’ajouter deux changements dans le calendrier concernant le BPA :

– dès le 1er Janvier 2013 la commercialisation des conditionnements utilisant le BPA destinés aux nourrissons et enfants sera suspendue.

– l’interdiction complete de tout conditionnement contenant du BPA qui devaient être le 1er janvier 2014 est repousser au 1er Janvier 2015.

Sachant que l’arrêt des produits contenant du BPA a été repoussée d’un an, combien de temps cela durera-t-il encore ?

Sources :

  • Dumas Cécile.- Bisphénol A : les effets à faible dose officiellement reconnus, 27/09/2011.- Sciences et avenir [en ligne].- Le Nouvel observateur du Monde.- Disponible sur le www.scienceset avenir.fr
  • Sergent,Denis.- Le bisphénol A est-il dangereux ? .- Les Dossiers de l’actualité, 02/2012, n° 142
  • Le Hir, Pierre.- Quels subsitituts au bisphénol A, bientôt interdit dans le secteur alimentaire ? .- Le Monde, 07/10/2011, n°20749
  • Foing, Dominique.- L’Europe doit-elle interdire le bisphénol A ? .- 60 millions de consommateurs, 05/2009, n°438
  • Bisphénol A : et maintenant… la thyroïde.-le courrier de l’ouest, Jeudi 18 octobre, n°20705