Le nucléaire pour les nuls…

29 01 2013

Le mot « nucléaire » vient du latin « nucleus », qui signifie « noyau ». L’énergie nucléaire est conçue grâce à la radioactivité (la transformation de certains atomes).

Pour produire de l’électricité nucléaire, il faut utiliser de l’uranium. Au contact de neutrons (particules élémentaires de l’atome), l’un des atomes de l’uranium se casse : c’est ce qu’on appelle une « fission » qui va libérer beaucoup de chaleur, et qui est ensuite transformée en électricité.

Elle permet de produire de l’électricité, mais elle est aussi utilisée pour des fonctions militaires (propulsion de sous-marins) ou médicales (radiothérapie).

N = Neutron ; U-235 = Uranium ; Cs-140/Rb-92 = parties de l’uranium ; MeV = Méga Electron Volts (1,60217646×10-19 Joule)

Sarah L.




Le hamster le plus petit au monde

28 01 2013

Le hamster de Roborovski est originaire de la Mongolie, de la Russie et du nord de la Chine. C’est le plus petit hamster du monde, il mesure entre 4 et 6 cm pour environ 15 grammes et vit de 2 à 3ans. Ce petit animal est nocturne (il vit la nuit). Il peut se reproduire à n’importe quel moment de l’année et peut avoir de 4 à 6 petits par portées.

Il est omnivore et mangent presque tout, même si les légumes sont à éviter. Certains aliments peuvent être toxiques pour lui (par exemple tout ce qui est sucré, agrumes, grenade, kiwi, viande, arachides, pommes de terres…). Ses principaux prédateurs sont les oiseaux de proies et les renards.

Les hamsters de Roborovski sont des animaux nerveux et timides qui ne conviennent pas aux enfants. Ils sont difficiles à apprivoiser, n’aiment pas être pris dans les mains et n’aiment pas sortir de leur cage. C’est aussi un des animaux présents dans la salle de l’atelier « animaux et environnement » du collège.

Le hamster de Roborovski de l’atelier « animaux et environnement »

Un vidéo d’un reportage de la BBC sur le hamster dans son milieu naturel.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=-dlXYLtEhPY[/youtube]

Océane C.




Les phasmes, rois du camouflage

23 01 2013

Phasme vient du mot grec phasma qui veut dire fantôme. Tout comme eux, le phasme opère la nuit, c’est une espèce nocturne, le jour cet insecte reste immobile. Cet insecte presque invisible a cependant des prédateurs, outre son aptitude au camouflage, il est également capable de faire croire qu’il est mort, c’est la catalepsie.  A la tombée de la nuit, le phasme peut  enfin se nourrir ! Le phasme se nourrit de feuilles généralement différentes selon l’espèce.

Les femelles pondent 2 à 3 œufs par jour (variable selon l’espèce). La reproduction peut être sexuée, mais la plupart du temps en élevage il y a une multiplication asexuée. Ce type de reproduction ne donne naissance qu’à des femelles.

En France il y a trois espèces de phasmes :

  • Bacillus rossius

  • Colonopsis gallica

  • Pijnackeria hispanica

 

L’espèce élevée en classe (S.V.T.) est une espèce indonésienne : Carausus morosus.

Carausius morosus, ou le sosie officiel de la branche de lierre

Une vidéo pour en savoir plus sur ces nouveaux animaux de compagnie…

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=u1pTwN1854Q[/youtube]

Raphaël C.




L’effet de serre, un coup de chaud sur la planète.

22 01 2013

Un phénomène naturel

L’effet de serre est un processus naturel permettant de conserver la chaleur du soleil. La plus grande partie de la chaleur de la planète provient de la chaleur du soleil , notre atmosphère absorbe et réfléchit une partie de cette chaleur changeant l’équilibre thermique. Ainsi l’atmosphère « isole » la Terre du vide spatiale comme une serre pour les plantes, d’où le nom d’effet de serre donné à ce phénomène entièrement naturel. Le schéma ci-dessous montre la répartition de l’énergie solaire reçue.

 

A propos du réchauffement climatique

Les gaz produits par les activités de l’Homme (notamment le dioxyde de carbone) affectent l’atmosphère et augmente l’effet de serre naturel. On craint au pire le déclenchement d’un effet « boule de neige » où les glaces polaires vont fondre et provoqué la montée des eaux. Or les glaces peuvent contenir des gaz (On parle de clathrates de méthane, un gaz à fort effet de serre), pourrait provoquer un emballement de l’effet de serre . On suppose que l’extinction massive d’espèces lors du Permien-Trias a été causée par un tel emballement. Il est également estimé que de grandes quantités de méthane pourraient être libérées de la toundra sibérienne qui commence à dégeler. Il parait donc primordial pour l’Homme de trouver une solution durable dans son développement afin de contrôler la quantité de gaz émis par ses activités.

 

Une expérience illustrant l’impact des gaz à effet de serre

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=EL2xvwWj0Hc[/youtube]

 

Mathias D.