Archive for mai, 2010

Mai 02

Dimanche 28 Mars

Ce week-end était chargé d’émotion! Samedi matin, je parlais à Jérémy sur MSN, en prenant mon petit déjeuner. Jérémy m’a dit qu’il ne serait pas connecté de la journée car il avait beaucoup de choses à faire. Sur les coups de midi, ma mère et ma soeur m’ont bien fait comprendre qu’elles ne voulaient pas rester à la maison ce week-end. Je suis resté tout seul à la maison jusqu’au dimanche soir (elles viennent juste de rentrer). L’après-midi, quand j’étais en train de me prélasser au bord de la piscine, quelqu’un a frappé à la porte. Je me suis précipité pour voir qui c’était. Jérémy était là! Il a passé le week-end à la maison. On a beaucoup ri; le match d’hier à la télé était très amusant . Il est réparti le lendemain dans l’après-midi. Il me manque tellement, ce week-end restera gravé dans ma mémoire.

0
comments

Mai 02

vendredi 26 Mars

Cet après midi, après les cours, je suis allé au parc, il faisait beau. D’ailleurs je crois qu’il fais toujours beau ici ! Je n’ai pas encore vu de pluie. Donc, j’étais au parc quand tout à coup, je suis tombé sur Matéo. Il était assis sur un banc avec une fille, elle était vraiment belle ! J’ai d’abord cru que c’était sa petite amie. Je me suis approché, la jeune fille m’a regardé dans les yeux, longtemps. C’était vraiment troublant. Puis Mateo m’a aperçu et m’a salué. La jeune fille l’a regardé puis est partie. J’ai longtemps discuté avec Matéo du parc puis de notre taille puis j’ai fini par lui demander qui était l’inconnue qui était avec lui quelques minutes auparavant. Et à ma grande surprise, il m’a avoué que c’était sa soeur ! Elle est magnifique ! J’ai invité Matéo à manger chez moi le midi. Nous avons bien rigolé. Je l’ai raccompagné vers 6 heures et il m’a montré quelques photos de sa famille.

0
comments

Mai 02

Mercredi 24 Mars

Ce matin, je suis allé en cours, les autres élèves me regardaient bizarrement. Je n’osais pas aller dans la cour car j’avais peur du regard des autres personnes. Beaucoup de personnes rigolaient de moi sauf Matéo, alors je suis allé le voir. La sonnerie a retenti. Lorsque nous sommes partis en cours, Matéo m’a dit que les autres étaient stupides de ricaner alors qu’ils ne me connaissaient pas. Je l’ai donc remercié d’être devenu mon ami.

Lorsque nous sommes arrivés en histoire, je me suis rendu compte que les moqueries cessaient. J’étais heureux.  Quand le cours s’est fini, Matéo m’a demandé s’il pouvait me raccompagner chez moi. J’ai accepté, et sur le chemin, il m’a raconté que pour lui aussi c’était pareil, que beaucoup de monde s’était moqué et que ça avait duré peu de temps. Quelques minutes plus tard, nous sommes arrivés devant ma maison et Matéo est reparti chez lui.

0
comments