« Le val de la morte embrassée » de Michel Honaker

val

Le très secret Lord Denholm, ancien magnat de la presse accorde une interview à une jeune journaliste « free-lance » Jubella Sinocare. Lors de cette étrange rencontre, Jubella découvre le manoir de Denholm Mansion, croise Ivan, le serviteur coiffé d’un chapeau à bougies, admire un chef d’oeuvre caché de Turner « Le Val de la morte embrassée » tandis que Lord Denholm évoque l’histoire des Eveilleurs…Le lendemain Lord Deholm est retrouvé assassiné. Envoûtée par le tableau et intriguée par la révélation de Lord Deholm, Jubella se lance dans une enquête aussi périlleuse que fantastique…

Tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment plein de rebondissements : suspense, amour, fantastique, voyage, trahison, quête d’identité, Bien contre le Mal…et tout cela en un seul volume ! 

Derniers titres de l’auteur au catalogue

« Chasseur noir » COLLEGE

« Le département du diable » COLLEGE

« Je suis CharLiberté ! » de Arthur Ténor

charlibertéExtrait de la quatrième de couverture

Choqué par les attentats du 7 janvier 2015, et particulièrement par le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, un collégien de 15 ans prend brutalement conscience que les valeurs de la République, ses valeurs sont en danger. Sa réaction est de créer un journal satirique, avec trois camarades de sa classe de 3ème, dont un dessinateur talentueux. Pourtant, très vite ils doivent faire face à des réactions qui visent à réduire, voire anéantir leur libre expression…

 La liberté d’expression est quelque chose de fragile et c’est en risquant de la perdre qu’on ressent un vide immense : démonstration et transposition dans un  collège au lendemain des attentats de janvier 2015. Un texte percutant, drôle, tragique, émouvant. La clarté du propos est une nouvelle fois la signature de l’auteur. Un titre à part, qu’on se le dise…

Du même auteur 

« L’enfer au collège » BIBLIOTHEQUE 6°

« Il s’appelait …le soldat inconnu » COLLEGE

 « A mort l’innocent! » COLLEGE

« Né maudit » COLLEGE

« Le chat sur le mur » de Deborah Ellis

chatClaire est morte à 13 ans, quelque part aux Etats-Unis. Elle s’est réincarnée dans le corps d’un chat errant à Bethléem en Cisjordanie. A la suite d’une course-poursuite avec d’autres chats errants, elle se retrouve dans une maison palestinienne devenue poste d’observation pour deux soldats israéliens. C’est l’occasion de raconter ses souvenirs de jeune adolescente américaine loin de sa vie d’aujourd’hui. Mais les événements vont se précipiter et le chat-Claire, bien malgré lui, va se retrouver au coeur du conflit qui déchire cette région du monde non sans avoir fait la connaissance du petit garçon qui se cache dans la maison…

Entre le conte fantastique et le roman historique, ce texte ne peut pas laisser indifférent. Deborah Ellis nous offre un message de paix grâce à ce chat qui comprend toutes les langues et qui aime les hommes tels qu’ils sont. Ce livre interroge sur le sens à donner à sa vie.

« Books can help us remember what we have in common ». Deborah Ellis

Du même auteur au catalogue

« Parvana : une enfance en Afghanistan » COLLEGE

« Le voyage de Parvana » COLLEGE

Sur le conflit israélo-palestinien 

« Israël-Palestine : une terre pour deux » de Gérard Dhôtel DOCUMENTAIRE

« Israël: L’Etat inachevé » de Gilles Paris DOCUMENTAIRE

« Refuges » de Annelise Heurtier

refuges Été 2006. Mila, une jeune italienne, revient avec ses parents sur l’île paradisiaque de son enfance, Lampedusa. Malgré un drame familial, va-t-elle réussir à renouer avec le cours de sa vie ? Depuis le continent africain, les voix de Amir, Saafiya, Amanuel, Meron, Pietros, Meloata, Gebriel, Awat se font entendre. Ils sont jeunes, Erythréens, fugitifs et en quête d’une terre où ils auront la vie sauve. Arriveront-ils tous à quitter l’enfer et rejoindre, vivants, le paradis ? Lampedusa sera-t-elle l’île de tous les refuges ?

Cette fiction donne un nom et une voix à ceux qui traversent au péril de leurs vies terres et mer. Donner une identité à ceux que l’actualité traite en masses anonymes, c’est rappeler qu’il s’agit d’êtres humains. Les destins croisés de Mila et des jeunes Africains mettent en perspective la vie de chaque côté de la Méditerranée. Ile de paradoxes, au carrefour des deux mondes, Lampedusa devient le territoire magnifié des refuges et de l’espoir.

C’est un livre émouvant, redonnant de l’humanité à un sujet traité quotidiennement par les informations.

Ailleurs sur le blog

« Barsakh » de Simon Stranger LYCEE

Expo CDI  « Les migrants »

Ailleurs au catalogue

« Moi, Félix, 10 ans sans papiers » de Marc Cantin COLLEGE
« Moi, Félix, 11 ans Français de papier » de Marc Cantin COLLEGE
« Anka » de Guillaume Guéraud LYCEE
« Clandestin » de Eliette Abecassis LYCEE
« Un clandestin aux paradis » de Vincent Carle COLLEGE
« Territoire interdit » de Emmanuelle Heidsieck COLLEGE

« On bosse ici, on reste ici ! La grève des sans-papiers, une aventure inédite » de Pierre Baron DOCUMENTAIRE
« Paroles clandestines » de Virginie Lydie DOCUMENTAIRE

Du même auteur 

« Sweet sixteen » COLLEGE LYCEE 

Défi photos Avril 2016 : Couleurs de printemps !

Pour fêter le printemps, les documentalistes vous proposent de leur envoyer votre meilleur cliché ayant pour thème les couleurs de printemps !

photographer-868106_1280

Comment faire ?

1- Je prends des photos de végétaux, d’animaux, de minéraux, de paysages etc; j’exclue les selfies et  toute représentation humaine;

2- Je sélectionne celle que je préfère; j’ai le droit de retoucher mes images tant que le thème est respecté…

3- J’envoie mon cliché préféré à l’adresse du CDI en compressant l’image à 800X600 pixels; je recevrai dans les plus brefs délais un message accusant réception de mon image et me demandant mon accord pour la diffusion de mon cliché sur le blog du CDI.

4- A la fin du défi, mon cliché sera publié sur le blog du CDI afin de réaliser une expo virtuelle.

[email protected] CDI

[email protected]

Jonquille et muscari

Jonquille et muscari

« Les regards des autres » de Ahmed Kalouaz

regardDepuis son entrée en 6e, Laure est victime de harcèlement. Mais la situation a empiré ces derniers mois. La bande d’Alice l’a prise pour cible. Les insultes et les coups se succèdent. Tout a commencé par la publication d’une photo la montrant trop proche d’Eric, le bon élève, le rêveur que les autres appellent Le Barjot. Au fil des jours, ils sont devenus amis. Mais les autres se moquent de cette amitié. Laure a peur, n’ose pas en parler aux adultes qui l’entourent : ses parents, ses professeurs, la CPE. Alice l’a prévenue : si elle parle, si elle balance, les filles lui mettront « la tête en vrac ». Et pourtant, Laure voudrait parler, faire cesser cette souffrance, la sienne et celle des autres victimes souvent plus jeunes qu’elle. Elle cherche à comprendre les motivations des harceleurs en discutant avec Léo qui fait partie d’une bande. Peu à peu, elle s’isole, s’enferme dans le silence et la souffrance, sèche les cours. Ses résultats scolaires s’en ressentent. Trouvera-t-elle une « clairière » où elle pourra se reposer, s’apaiser et puiser la force pour sortir de ce piège ?

Un très beau récit d’Ahmed Kalouaz qui trouve les mots justes pour décrire la souffrance quotidienne de Laure face au harcèlement, sa solitude face aux insultes. L’auteur montre comment ces violences morales ont des conséquences sur la vie scolaire mais aussi la vie familiale, combien il est difficile de se construire lorsque l’on est constamment rabaissé. Mais il explique aussi qu’il est possible de sortir de cette spirale en parlant aux parents, aux adultes du collège, aux associations. Grâce à une écriture concise et l’utilisation d’un vocabulaire précis, le lecteur est dans la tête de Laure et ressent sa souffrance et son désarroi. Un message fort.

Autres articles du blog
« L’enfer au collège » de Arthur Ténor COLLEGE
« De la rage dans mon cartable » de Noémya Grohan LYCEE
« Ma réputation » de Gaël Aymon LYCEE

Autres titres au catalogue
« Elliot »de Graham Gardner COLLEGE
« La fille seule dans le vestiaire » de Hubert ben Kemoun COLLEGE
« Je ne suis pas un singe » de Virginie Lou COLLEGE
« Lettre à Line » de Amélie Billon COLLEGE

« Stop au harcèlement » de Nora Fraisse DOCUMENTAIRE

« Aussi loin que possible » d’Eric Pessan

pessanAntoine et Tony n’ont rien prémédité, rien comploté. Ce matin-là, ils ont fait la course sur le chemin du collège. Comme ça, pour s’amuser, pour savoir qui des deux courait le plus vite. Mais au bout du parking, ils n’ont pas ralenti, ni rebroussé chemin, ils ont continué à petites foulées, sans se concerter. La cité s’est éloignée et ils ont envoyé balader leurs soucis et leurs sombres pensées. Pour Tony, la hantise de se faire expulser vers l’Ukraine et d’avoir à quitter la France. Pour Antoine, la peur de prendre une nouvelle dérouillée parce que son père a envie de se passer les nerfs.  Ils se sentent capables de courir pendant des jours, tant qu’il leur restera une once de force.

C’est un roman « physique ». On ne sait si c’est la tête qui soutient les jambes ou les jambes qui conduisent les pensées bien plus loin qu’on ne l’aurait imaginé. C’est un roman où le souffle a beaucoup d’importance, le souffle de la vie, de l’amitié, de la solidarité et de la capacité à outrepasser ses propres limites. Pour les ados, un roman qui fait grandir…

Mariannick, doc.

Les chimères des 4è BEHIJ

Tout le monde connaît les licornes et les sirènes, le monstre du Loch Ness et l’abominable homme des neiges… Bien évidemment, toutes ces créatures farfelues ne sont que le fruit de l’imagination humaine. Par contre, il existe bien des espèces animales surprenantes peu connues ou pas encore découvertes.

Vous trouverez, dans une boîte exposée au CDI des fiches sur ces animaux extraordinaires. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ils existent, ou ont existé !



abezebroux1
abezebroux2 belereauc1 belereaux2 cermacroco1 cermacroco2 chescoit1 chescoit2 chevrescameau1 chevrescameau2 craptue1 craptue2 falon1 falon2 grelemoulez1 grelemoulez2 kangoilion1 kangoilion2 ouistiti1 ouistiti2 scalezacerf1 scalezacerf2 tortours1 tortours2 tortue epic1 tortue epic2 vassoclacule2

 

« Ma réputation » de Gaël Aymon

ma reputLaura, 15 ans, préfère la compagnie des garçons, celle de Jimmy, Sofiane et Théo. Les mimiques travaillées, les soirées filles, c’est pas trop son truc. Mais lorsqu’elle repousse les avances de Sofiane, ses amis lui tournent le dos et Laura se retrouve isolée et vulnérable. Seule en cours, seule au self, seule dans les couloirs. Les pires ragots circulent à son sujet sur les réseaux sociaux, la rumeur enfle et l’isolement de Laura grandit. Jusqu’à sa rencontre avec Joséphine, élève solitaire et marginale comme elle, qui va l’aider à relever la tête et à dénoncer le harcèlement dont elle est victime.

Comment une élève sans problème, bien dans sa peau, bascule du jour au lendemain dans le cauchemar le plus absolu. Il a suffi d’une seule image postée par on ne sait qui sur Internet pour que le regard des autres se fasse cruel. Peu à peu, celui-ci s’immisce dans l’âme de la victime et la démolit peu à peu. Seule, une aide extérieure peut aider. Ce livre au ton vrai peut aider aujourd’hui de nombreux ados affrontés à ce problème. A lire donc !

Mariannick, doc.

Autres articles du blog
« L’enfer au collège » de Arthur Ténor COLLEGE
« De la rage dans mon cartable » de Noémya Grohan LYCEE
« Les regards des autres » de Ahmed Kalouaz COLLEGE

Autres titres au catalogue
« Elliot »de Graham Gardner COLLEGE
« La fille seule dans le vestiaire » de Hubert ben Kemoun COLLEGE
« Je ne suis pas un singe » de Virginie Lou COLLEGE
« Lettre à Line » de Amélie Billon COLLEGE

« Stop au harcèlement » de Nora Fraisse DOCUMENTAIRE

Anne Bihan

anne bihanNée en Bretagne, Anne Bihan s’envole pour la Nouvelle Calédonie un jour de mai 1989. Sa vie et son oeuvre sont depuis profondément traversées par cet archipel d’Océanie dont elle partage durablement le destin.

 Poète et dramaturge, auteure d’un court roman Miroirs d’îlesde nouvelles et d’essais divers, notamment sur les écritures océaniennes et les questions de genre, elle a été lauréate en 2003 d’une bourse du Centre National du Livre pour son parcours d’écriture théâtrale, et invitée de la Comédie Française en 2006 dans le cadre de la semaine de l’Océanie. Une dizaine de ses pièces ont été crées en scène, en Bretagne et en Océanie.

Invitée du Festival franco-anglais de poésie à Melbourne (Australie) en 2008, elle est régulièrement publiée en revue (La Traductière ; Sillages d’Océanie ; l’Archipel des lettres ; Episodes Nouvelle-Calédonie ; Litterama’ohi ; Le Mâche-Laurier ; Carnavalesques ; etc..).

En 2009, sa nouvelle Trois fragments d’épiphanie a paru dans Au nom de la fragilité : des mots d’écrivains, recueil collectif publié aux Éditions Érès sous la direction de Charles Gardou, avec le soutien de Tahar Ben Jelloun.

Les Éditions Bruno Doucey ont publié d’elle fin 2011 un recueil, Ton ventre est l’océan qui lui a valu d’être lauréate du prix de poésie Camille Lemercier d’Erm ; elle est également présente dans Nouvelles calédoniennes, aux éditions Vents d’ailleurs.

De janvier à avril 2013, elle a été accueillie en résidence d’écriture au sémaphore du Créac’h sur l’île d’Ouessant.