Quiz. Le Cid. figures de style

Les figures de style

dans

Le Cid de Corneille.

Va, cours, vole et me venge. I.5. Don Diègue.





J'attire en me vengeant sa haine et sa colère;
J'attire ses mépris en ne me vengeant pas.
I.6 Rodrigue





En cet affront mon père est l'offensé,
Et l'offenseur le père de Chimène !
I. 6 Stances de Rodrigue.




Ô rage! Ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !
I. 4.Don Diègue




Ma plus douce espérance est de perdre l'espoir.
L'infante I2




Montrez-lui comme il faut s'endurcir à la peine,
Dans le métier de Mars se rendre sans égal,




Mon nom sert de rempart à toute la Castille.
 I.3. Le Comte





Pour moi ! mon ennemi ! l'objet de ma colère !
L'auteur de mes malheurs ! L'assassin de mon père !
Pour désigner Rodrigue sans le nommer, Chimène emploie des  :




Qu'il goûte sans rougir les fruits de sa victoire.
IV.5. Quelle figure emploie Don Diègue pour évoquer la gloire :





 Rodigue.

 -Pour venger son honneur il perdit son amour
  Pour venger sa maîtresse il a quitté le jour,
V. 5.





Puisque pour me punir le destin a permis
Que l'amour dure même entre deux ennemis.
V.3. Dans ces vers, l'infante exprime sa peine à travers une figure, laquelle ?





Ton bras est invaincu mais non pas invincible.
II. 3.  Don Rodrigue





Cette obscure clarté qui tombait des étoiles.
IV 3. Rodigue





Et la terre , et le fleuve, et leur flotte, et le port,
Sont des champs de carnage, où triomphe la mort.
IV.3. Rodrigue




Chimène. - Va, je ne te hais point.
Don Rodrigue. -                                   Tu le dois.
Chimène. -                                                                  Je ne puis. 
III.4. Pour exprimer son amour, Chimène emploie :




Rodrigue. - Fer qui cause ma peine,
M'es-tu donné pour venger mon honneur ? 

I.6. Rodigue s'adresse à son épée, il utilise :  




Don Diègue. - Va, quitte désormais le dernier des humains,
            Passe, pour me venger, en de meilleures mains
I.4

Pour se désigner ou désigner son fils, Don Diègue emploie : 




Don Fernand. - Sois désormais le Cid : qu'à ce grand nom tout cède;
              Qu'il comble d'épouvante et Grenade et Tolède
IV.3 Don Rodrigue reçoit le nom de "Cid". Cette dénomination s'accompagne de :




Don Fernand. -  Sois désormais le Cid : qu'à ce grand nom tout cède ;
                Qu'il comble d'épouvante et Grenade et Tolède,
Acte Iv. 5




Dans la dernière tirade de la pièce, le roi donne un conseil à Rodrigue, quelle figure emploie-t-il ?
Espère en ton courage, espère en ma promesse. 






Laisser un commentaire