Fenêtre sur cour : critiques.

Collège au cinéma :

Fenêtre sur cour de Hitchcock.

Dans le cadre de Collège au cinéma, les élèves de 4ème ont vu Fenêtre sur cour de Hitchcock et ont rédigé des critiques de films.

Critique de Lucie M. 4°D

Le film Fenêtre sur cour réalisé en 1953 par Alfred Hitchcock met en scène les acteurs James Stewart, Grace Kelly et Thelma Ritter. Voici le résumé de l’histoire :

Jeff est un homme qui habite en ville dans une résidence. Il a la jambe plâtrée, il est donc condamné à rester assis devant sa fenêtre par une chaleur accablante et à observer ses voisins. Parmi eux, un homme très suspect fait des allers-retours depuis son appartement avec une grosse valise. Jeff mène l’enquête dans son fauteuil.

Le film est tourné de façon à ce qu’on se mette dans la peau de Jeff, c’est à dire limité dans les mouvements. Il n’y a pratiquement qu’une seule façon de filmer : champ/contre champ et seulement deux endroits : l’appartement de Jeff et la cour. Ce qui rend ce film unique en son genre, c’est le fait de prendre une l’histoire banale d’un homme plâtré et de la rendre intéressante. Le suspens est très bien mis en place, surtout à la fin, car la manière de filmer ne nous permet de voir que ce que Jeff lui même peut observer, de même, on entend aucune parole distincte, seulement des petits bruits : cela fait que nous imaginons ce qui peut bien se passer dans les autres appartements.

C’est un film très bien réalisé qui mélange plusieurs choses : enquête, romance, angoisse, suspens et humour ce qui rend le film tout public et appréciable par toutes sortes de personnes. En bref, c’est un film magnifique.


Critique d’Annabelle C. 4°D

Fenêtre sur cour est un film réalisé en 1953 par Alfred Hitchcock. Avec James Stewart dans le rôle principal (Jeffries) , Grace Kelly dans le rôle de Lisa Freemont (spécialement crée pour elle) et Thelma Ritter dans le rôle de Stella.

Jefferies, photographe professionnel coincé dans son deux pièces à cause de sa jambe plâtrée fait passer le temps en regardant ses voisins par la fenêtre. A force de regarder leurs quotidiens, il connaitra leurs histoires et leurs problèmes.

Ce films ne comporte presque que des champs et contrechamps, avec Jeff qui regarde ses voisins, et nous qui regardons Jeff. Tout le long du film, nous découvrons la vie de tous les habitants à travers leurs fenêtres. Le suspense est présent, on ne sait pas si il y a eu meurtre ou non. On se retrouve aussi impuissant, quand on voit à la fenêtre le danger que courent les habitants d’en face.

Ce film est en général assez intéressant et bien réalisé. Le fait qu’il ne se passe que dans une cour nous permet de connaitre l’environnement et de se fondre dans le film. On a l’impression d’être dans l’appartement de Jeff et d’épier les voisins. Les prises de vues amplifient le suspense et la peur.
Fenêtre sur cour est un bon film, bien réalisé et intéressant à regarder.


1 réflexion sur « Fenêtre sur cour : critiques. »

  1. Ping : Hitchcock biographie | Au pied de la lettre

Laisser un commentaire