L’usine extraordinaire

https://www.usineextraordinaire.com/wp-content/uploads/2018/08/logo-usineextraordinaire.pngVisite de l’Usine extraordinaire                au Grand Palais à Paris

jeudi 22 novembre 2018

 

GUIDE COMPLET(2)

Le Grand palais à Paris.

Compte-rendu de la sortie.

1 Qu’est-ce qui vous a étonné le plus ? Qu’est-ce qui vous a intéressé le plus ? Qu’avez-vous retenu ?

2 Lors de la visite libre, avez-vous testé des ateliers ? Lesquels ? Témoignez de votre expérience, de vos découvertes.

3 Quel a été le moment le plus marquant de la journée pour vous ? Racontez, développez.

4 L’idée que vous vous faisiez de l’usine a-t-elle évoluée ? Envisageriez-vous une orientation professionnelle dans ce secteur ? Si oui, laquelle et pourquoi ? Quel est le métier qui vous a le plus inspiré, qui vous donnerait le plus envie ?

5 Bilan de la sortie. Que vous a apporté cette sortie ?

——————————————————————————————————————–Comptes-rendus de la visite.

Ce qui m’a intéressé le plus, c’est le robot qui aide les chirurgiens à faire des opérations. J’ai retenu que les machines servent à nous aider dans la vie de tous les jours et dans le travail.Le métier qui m’a le plus inspiré est dans le domaine chirurgical. J’envisagerai peut-être une orientation professionnelle dans ce secteur. Si je travaillais dans une usine, je serai ingénieur car j’ai vu tous les bras robots qu’il y avait là-bas et j’aimerais bien en construire un, un jour.                                                                                    Nathan 4°B

Pendant la visite, nous avons appris que la réalité virtuelle aidait les chercheurs et les ingénieurs à concevoir des objets répondant aux besoins de tous. J’ai adoré apprendre que les imprimantes 3D permettaient de créer des objets plus ergonomiques, notamment dans le milieu du sport. Le métier qui m’intéresse le plus est ingénieur, même si je n’envisage pas moi-même d’en faire mon métier. En effet, cela me fascine d’apprendre comment certaines personnes font pour répondre aux besoins du plus grand nombre. Cette sortie m’a fait réfléchir sur le monde industriel et m’a appris beaucoup de choses. Esteban. 4°B

Pour moi, le moment le plus marquant de la journée était quand j’ai construit une pièce électrique avec le casque de réalité virtuelle : c’est une pièce qui sert au mécanisme des portes automatiques dans les magasins. C’était la première fois que j’utilisais cet objet et c’était amusant. On construit en manipulant des manettes comme dans un monde de robots. J’ai appris plein de choses grâce à cette sortie : les usines d’aujourd’hui sont de plus en plus connectées. Les industriels réfléchissent pour que les usines du futur utilisent le plus possible les nouvelles technologies.                                                        Téo E. 4°B

La réalité virtuelle m’a beaucoup intéressée. J’ai testé les deux stands . Dans l’un, on avait des manettes et on devait déplacer des objets. Dans l’autre, nous étions en train de visiter une usine. Le métier qui m’a donné le plus envie est celui d’ingénieur. C’est passionnant de créer des objets pour l’avenir, des robots, du matériel électronique. Maintenant, j’en connais beaucoup plus sur l’usine et les ouvriers qui y travaillent. Cette sortie était intéressante.              Juliette.4°B 

Cette sortie était très intéressante est instructive. Personnellement, elle m’a beaucoup plu et m’a appris beaucoup de choses sur de nombreux métiers. Elle a aussi été amusante et divertissante car il y avait beaucoup d’activités et de stands divers et variés : des tests de réalité virtuelle, de la robotique  jusqu’à la fabrication des coussins. Tout était expliqué par des professionnels qui répondaient avec précision à toutes les questions. Cette sortie nous a permis  de découvrir le monde industriel plus en détail , de pouvoir interagir avec les différents métiers proposés et de pouvoir aussi en découvrir.   Mathias C. 4°B

Je pensais que l’usine parlait de l’ancien temps mais en fait c’était tout l’inverse ! Je pense que le métier qui m’a donné le plus envie , c’est le photographe qui prend en photo les gens sur un fond vert pour après faire un montage.          Camille 4°B 

Le Grand Palais était magnifique, vêtu de fer et de verre. c’était très joli et très, très grand. Ce qui m’a le plus étonné, c’est tous les stands, il y en avait beaucoup comme Michelin, EDF….Les voitures en construction m’ont beaucoup intéressé car j’adore les voitures et de voir les robots les construire, j’ai beaucoup aimé. Le moment le plus marquant de la journée était la visite libre car on a pu se balader dans le Grand palais, voir différentes entreprises, comment elles fonctionnent. J’ai adoré prendre des photos sur le fond vert car c’était comme si on était dans l’usine et en plus on était en groupe. EDF m’a permis de comprendre comment ils partagent le travail, ils m’ont beaucoup inspiré. Cette sortie m’a beaucoup aidé à comprendre ce qui se passe dans une usine et le monde de l’industrie. Et pourquoi pas m’orienter vers l’univers de l’électricité.              Mathéo V. 4°B

Cette visite de l’Usine Extraordinaire m’a fait comprendre que la réalité de l’usine  d’aujourd’hui est différente de celle que j’imaginais. Je pensais que l’usine, c’était de grosses machines imposantes alors que j’ai vu de la modernité. Je pensais que les usines étaient polluantes et sales, ce qui n’était pas le cas. Ce qui m’a le plus intéressé, c’est la fabrication des oreillers. Je trouve ça amusant qu’en 30 secondes, on puisse faire un oreiller. Il y a trois matières : du duvet de canard cendré, de la mousse synthétique et du duvet de canard blanc; L’entreprise Dumas Paris fabrique deux millions d’oreillers par an.                                                                                            Ilona G. 4°B

Cette sortie était vraiment extraordinaire. Il y avait énormément de choses intéressantes : les casques VR, les bras robotisés, la frise chronologique…C’était vraiment captivant. Pour être franc, je n’ai pas tout retenu, j’ai juste retenu les bons moments avec mes amis. Ce qui était bien, c’était la visite libre. Je me suis amusé à faire des photos avec le fond vert. C’était extrêmement beau. De plus, j’ai fait un quiz sur le stand Michelin et j’ai eu 9/10. Le moment le plus marquant,  c’est quand je suis arrivé sur les lieux de la sortie, je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi grand et beau. Au début, je pensais que ça allait être nul mais j’ai vite changé d’avis en arrivant là-bas. Mon  bilan, c’est que cette « Usine Extraordinaire » porte bien son nom. C’était court mais merveilleux.          Loris G. 4°B

Les casques virtuels 3D augmentés m’ont intéressés. Nous jouons beaucoup à ce genre de jeux électronique et voir la manière de construction de cet objet m’a beaucoup plu. Je n’envisagerai pas une orientation professionnelle dans le secteur industriel car je sais depuis longtemps ce que je veux faire mais cela est une idée que j’aurai pu choisir.       Inés D. 4°B

Lors de la visite, ce qui m’a le plus étonnée, c’était la création de Michelin : un cœur conçu pour les gens qui ont des problèmes cardiaques et qui ont peu de temps à vivre. Ce qui m’a le plus intéressée, c’était la compagnie qui fabriquait des minis puces et les casques virtuels. Les combinaisons que portent les ingénieurs sont encore plus propres que celles de ceux qui opèrent les personnes. Mais surtout ce qui m’a le plus impressionnée, c’était les minis puces car une seule poussière peut les détruire entièrement.      Manon V; 4°D

Ce qui m’a surprise durant la visite du Grand Palais, c’est sa taille. J’ai trouvé que c’était vraiment très grand, très spacieux et qu’il y avait plein de choses à y voir. Il y avait beaucoup d’ateliers très intéressants à découvrir et beaucoup de choses à apprendre. Mais j’ai trouvé que ce n’était pas très clair durant la visite libre, je me suis vite perdue. Ce qui m’a aussi beaucoup déçue pendant la visite guidée, c’est que les présentateurs nous présentaient les différents métiers de l’industrie mais le problème est que l’on entendait très mal voire pas du tout et j’ai trouvé cela très dommage.              Sarah G. 4°D

Ce qui m’a étonné, c’est l’ambiance et le rassemblement de tous les stands. Je me suis intéressée quand j’ai essayé un bonhomme qui détecte les humeurs et les sentiments. J’ai retenu que même si l’industrie peut être polluante, on cherche toujours qu’il y ait moins de CO2. J’ai bien aimé le casque de réalité virtuelle. On pouvait voir un garage Toyota et c’était super d’essayer pour la première fois, même si ça fait un peu mal aux yeux.    Aimaini B. 4°D

Lors de cette visite, le stand qui m’a le plus plu est celui expliquant toutes les énergies possibles pour produire de l’électricité. je me suis rendu compte qu’on utilise l’usine pour produire beaucoup de choses, par exemple les médicaments, fabriquer des pièces de voitures etc Cette sortie m’a plu et m’a apporté de la connaissance sur des métiers car je ne les connaissais que de nom et c’était très fort.                                  Baptiste B. 4°D

J’ai retenu que Toyota voulait émettre le moins de CO2 possible en utilisant des énergies renouvelables ou de nouvelles technologies. EDF a aussi trouvé une solution pour réduire la consommation de pétrole en utilisant des énergies produites par le vent avec des éoliennes ou le soleil avec des panneaux solaires.                                Cassiopée C. 4°D

Ce qui m’a étonné le plus c’est de savoir que Michelin faisait autre chose que des pneus. Ils aident de petites entreprises à commercialiser un vélo à hydrogène qui se recharge en trois minutes, un cœur artificiel qui s’adapte au mouvement de la personne qui le porte et un distributeur de gobelets à 1 euro. On peut mettre toutes sortes de boisson (café, thé, eau, chocolat chaud) et vous ne sentirez pas la chaleur car le gobelet est fait avec une autre matière que le plastique. Puis remettez le gobelet. La machine lavera le gobelet et vous redonnera un euro et ça évitera de polluer la terre et d’avoir des déchets.                                                                                                                           Mathis P.4°D

Mon moment préféré, celui qui m’a le plus marqué est de voir l’imprimante 3D faire des coques en plastique. J’aimerais rejoindre l’usine de robotique et de prothèses pour handicapés. Je voudrais aider les gens et rendre le monde meilleur. La sortie était fantastique et merveilleuse comme si j’étais dans un pays étranger qui m’envoutait, où je  découvrais toutes ces connaissances.  Dhorian B. 4°D

 

 

 

 

L’usine extraordinaire, Paris.

http://up-magazine.info/images/1018/usine-extraordinaire1.jpg

Visite de l’exposition au Grand Palais le jeudi 25 novembre.

https://www.usineextraordinaire.com/

QUIZ

Quiz Onisep : Bousculer les idées reçues sur l’industrie:

http://kitpedagogique.onisep.fr/industrie/Quiz/Bousculer-les-idees-recues-sur-l-industrie

Quiz Onisep. Voici 10 questions pour vérifier votre culture industrielle. A vous de jouer !

http://www.onisep.fr/Mon-industrie/Dessine-moi-une-usine/Les-mille-et-un-visages-de-l-industrie/Je-teste-mes-connaissances-sur-l-industrie

Quiz – Fabriquer des avions, une histoire de pros!

http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Auvergne-Rhone-Alpes/Clermont-Ferrand/Informations-metiers/Quiz-Fabriquer-des-avions-une-histoire-de-pros

Quiz : Les métiers de l’automobile

http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Automobile/Quiz-Les-metiers-de-l-automobile

Quiz – Fabriquer des robots : une histoire de pros

http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Auvergne-Rhone-Alpes/Clermont-Ferrand/Informations-metiers/Quiz-Fabriquer-des-robots-une-histoire-de-pros

Quiz : Les métiers des industries alimentaires

http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Quiz/Quiz-Les-metiers-des-industries-alimentaires

VIDEOS : Les métiers animés

http://www.onisep.fr/Les-metiers-animes

Le travail des enfants au XIX è s à travers les archives.

Dans le cadre de l’EPI « Enfant tout un métier », portant sur la condition des enfants au XIX è siècle en France et au Royaume Uni, les élèves de 4°A, 4°C et 4°E se sont rendus aux archives départementales de Seine et Marne afin de consulter des documents sur ce sujet.

 

Un des trésors des archives : une carte du Moyen Age.

 

Ils avaient déjà abordé ce thème en cours, dans le cadre de l’EPI (projet interdisciplinaire) à travers l’étude de l’essor industriel de la société au XIX è siècle. En français et en anglais, ils avaient découvert la condition des enfants dans Les Misérables de V.Hugo et dans Oliver Twist. de Dickens.  Une visite aux archives était pour eux l’occasion de confronter les œuvres littéraires aux documents historiques, la fiction à la réalité, la petite histoire à la grande histoire. Ils ont pu prendre connaissance des journaux, textes de lois, procès verbaux qui témoignaient de la vie des enfants 150 ans plus tôt sur ce même territoire.

Voici quelques documents consultés.

(cliquez sur les documents ci-dessous pour les agrandir)

 

 

 

 

——————————————————————————————————————-

Pour aller plus loin : liens et images

http://arhfilariane.org.pagesperso-orange.fr/communes/stf_pth/travail_enfants.htm

Rédaction. En vous inspirant des auteurs étudiés, V.Hugo, Dickens, Baudelaire, et de l’iconographie ci-dessous, imaginez le portrait d’un enfant ayant pu exister au XIXè s.

  • Imaginez le décor qui forme le cadre du tableau et son éclairage.
  • Choisissez un point de vue et organisez la description dans l’espace.
  • Employez du vocabulaire
    • mélioratif et péjoratif
    • des substituts variés
    • des figures de style
Résultat de recherche d'images pour "jean béraud"

Enfants riches dans un salon de thé. Jean Beraud

Résultat de recherche d'images pour "montereau faiencerie XIX"

Image associée

Le Creusot

Image associée

Marteau pilon du Creusot

Résultat de recherche d'images pour "schneider le creusotXIX"

Le grand marteau pilon à vapeur du Creusot

Résultat de recherche d'images pour "marinier enfant XIX"

Vannier

Les enfants au travail dans les usines du XIX s.

Résultat de recherche d'images pour "marchand de journaux enfant XIX"

 

Image associée

Image associée

Vente à la criée. Marchand de journaux

Résultat de recherche d'images pour "gravures XIX enfant ramoneur"

Résultat de recherche d'images pour "gravures XIX enfant ramoneur"

Ramoneur

Résultat de recherche d'images pour "gravures XIX enfant ramoneur"

Ramoneur

Résultat de recherche d'images pour "gravures XIX enfant ramoneur"

Rémouleur

Résultat de recherche d'images pour "gravures XIX enfant"

Image associée

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "peintures enfants siglo XIX"

Rémouleur

Résultat de recherche d'images pour "peintures enfants siglo XIX"

Résultat de recherche d'images pour "une ferme au xixème siècle"

Julien Dupré

Résultat de recherche d'images pour "'enfants XIX"

Cyclop et jeu de paume

Nous sommes partis le vendredi 30 mai à une sortie pour nous récompenser de notre victoire au défi lecture. En premier, nous sommes allés à Milly la Forêt voir le Cyclop de Tinguely, créé avec Nicky de Saint Phalle et avec l’aide de ses amis. Cela a duré 25 ans. Ensuite, on est allé au chateau de Fontainebleau manger le pique-nique, on s’est baladé ensuite on a joué au jeu de paume,le sport pratiqué au Moyen Age. Nous nous sommes bien amusés et on a aussi découvert l’histoire du jeu de paume.  Puis, nous sommes repartis plus intelligents et heureux dans le bus, direction, le collège.

Cette sortie était vraiment très bien ! Le matin, nous sommes allés au cyclop, à Milly la Forêt. C’est une sculpture en forme de tête de cyclop. Il y a quelques parties de son visage qui bougeaient. On a pu entrer à l’intérieur de la tête et c’était vraiment très bien et surtout c’était très beau car tout ce qui se trouvait dedans avait une histoire. Manon G. Continuer la lecture

Paris haussmannien

Dans le cadre de l’histoire des Arts, les professeurs de français ont organisé pour tous les élèves de troisième, une sortie à Paris
Travaillant sur le thème de la société de consommation, au cours du premier trimestre, les élèves avaient étudié  des extraits du roman de Zola, Au Bonheur des Dames qui montre la naissance des grands magasins dans le contexte d’un Paris redessiné par Haussmann. Continuer la lecture

Odyssée Italienne

Voyage en Italie des élèves latinistes et hellénistes de 4ème et de 3ème, sous la conduite de Madame Guidoni, du lundi 4 Avril au samedi 9 Avril 2011. Visite des nombreux sites romains : Le forum romain, la villa de l’empereur Adrien, la villa Oplontis à Boscoréale, Herculanum, Paestum et Pompéi.

Faites-nous parvenir vos photos et n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Sortie aux Invalides par Marion, 3E.

Début de la matinée; nous sommes partis à 8h15 de la gare de Champagne pour arriver vers 9h30 à la gare de Lyon.   Pour aller aux Invalides, nous avons dû prendre le métro qui était rempli  de personnes qui allaient travailler.

Une fois arrivés devant les Invalides, nous sommes allés voir le tombeau de Napoléon qui est très grand et très impressionnant. Continuer la lecture

Sortie aux Invalides par Raiyan

Dans le cadre de l’Histoire des Arts, tous les élèves de 3è du collège sont allés voir L’Exposition « Orage de Papier » ayant pour thème la propagande  pendant la 1er Guerre mondiale. Cette exposition avait lieu aux Invalides, à Paris au mois de Novembre 2010.


Raiyan C.  3E nous livre ses impressions.


Moi et les Invalides

Ce matin là, le jeudi 4 novembre 2010, nous nous rendîmes mes amis et moi à la gare de Champagne. Le rendez vous était fixé à huit heures car nous avions un train peu de temps après pour aller à Paris.

Nous l’attendions sur le quai gris, par ces temps d’automne. Il arriva à l’heure. C’était un « petit gris » comme on les appelle, ce train de 1960-1970 peu esthétique mais fort utile en ces temps. Pour aller à Paris, il fallait faire un arrêt à la gare de Melun pour ensuite changer de train, ce que nous fîmes. Le second train était un « corail », ces trains modernes avec de nombreuses banquettes confortables mais peu de places assises. En raison du nombre, mes  camarades et moi  nous retrouvâmes dans les passages entre 2 wagons . Après ce petit voyage, nous arrivâmes à la gare de Lyon vers neuf heures et demie. Là bas, je vis tous les travailleurs obligés de faire notre voyage tous les jours dans le froid et la pluie.

Nous marchâmes à pied jusqu’au Invalides, ce  magnifique endroit servant de musée de l’armée et accueillant le cercueil de Napoléon.


Continuer la lecture

Mythologie à Fontainebleau

Sortie au Château de Fontainebleau, Avril 2010

Nous avons commencé en entrant par La Cour des adieux. Celle-ci s’appelle comme ça car Napoléon fit ses adieux par ici en 20 avril 1814 pour l’île d’Elbe . Les classes sont entrés par le Bâtiment que Napoléon a construit . Le château fut au début, un château fort du Moyen-Âge rénové par François Ier . Nous avons commencé par visiter la Galerie des assiettes.Qui n’étaient pas faites pour manger ! Au contraire, elles étaient faites pour décorer . Puis, nous sommes  allés dans différentes pièces (surtout dans des chambres) . On reconnaissait les chambres d’invités car il n’y avait pas de peinture doré sur les décorations en haut des murs . Les fresques, les toiles, les tapisseries, et les sculptures sont les décorations les plus présentes ayant pour thème : la Mythologie Romaine .

Nous sommes ensuite passés par le dernier donjon du château pour aller dans la salle de bal. Le plus important de la salle, c’était qu’on voyait des initiales des maîtresses préférés de François Ier . On les appelait « les favorites » . Après, nous avons fini dans la grande Galerie de François Ier . En effet, facile à deviner, avec tous les « F » ! Nous nous sommes ensuite regroupés pour partir manger dans la cour .Romain

Les thèmes mythologiques : décors de la Renaissance

diaporama des photos prises pendant la visite

poursuivez ensuite par un quiz

Le Cyclop

Visite du Cyclop à Milly La Forêt.

ler Avril 2010

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xd2s2e_le-cyclope-de-milly-la-foret_creation[/dailymotion]

Fantastique , magnifique !!!! Le Cyclop nous projette dans une atmosphère étrange et merveilleuse. Les miroirs disposés sur la face béante du Cyclop nous font entrer dans un univers mystérieux. Ces miroirs reflètent la beauté de la nature combinée à la lumière du jour. Un mécanisme fait rouler des sphères de métal dans des tubes géants qui traversent le visage du monstre. Et tout ça, dans un concept de 22 mètres!!! Son œil bouge de gauche à droite et ses oreilles aussi! Derrière se trouvent des objets de toutes sortes: des statues, des blocs compactés et même un wagon avec des aliens dedans! Sa langue était autrefois un toboggan! Et à l’intérieur il y a une sorte de batterie où les enfants peuvent s’amuser à en jouer.

Cette journée très centrée sur l’art antique et contemporain m’a vraiment plu car elle m’a fait découvrir des univers divers et variés. Corentin6E

Continuer la lecture

Fontainebleau :quiz

Poursuivez la visite avec un diaporama

châtbleau _3

Les rois aimaient chasser à Fontainebleau  Mais quel animal n'auraient-ils pas attrapé ?






Lequel de ces rois n'a pas séjourné au château de Fontainebleau ?






Quel est l'emblème de François 1er ?





Lequel de ces jardins n'est pas à Fontainebleau ?





Quel est l'autre nom de la la Cour du Cheval Blanc ?




A la Renaissance, François 1er fit venir de nombreux artistes italiens sauf l'un d'eux, lequel ?





Une magnifique galerie de peintures mettant en scène les héros de l'antiquité sera détruite au XVIII ème siècle. Laquelle ?





Quel poète de la cour de François 1er a écrit ces vers : Quand voirrons-nous par tout Fontainebleau De chambre en chambre aller les mascarades?




19 sources alimentent les  fontaines et bassins de Fontainebleau. Où se trouve celle qui donna son nom au château ?




Pour aller chasser, Louis XV  avait une meute de :




Quelle dame cueillit pour la première fois du muguet dans la forêt ?




Quel roi fit créer la route ronde qui ceinture la forêt pour permettre aux dames de suivre en carrosse les chasses royales ?







Expositions sur Les Misérables de Victor Hugo.

La vraie gloire de Hugo prosateur, ce sont Les Misérables (1862). Cet énorme ouvrage a été pour beaucoup un grand livre de chevet, une espèce de bréviaire à la fois littéraire et social ; j’en sais qui ne peuvent en ouvrir une page sans se mettre à relire tout le roman. Leur jeunesse est dans ce livre ; ils ont été à dix-huit ans Marius, ils ont aimé Cosette, ils ont chargé avec les cuirassiers de Waterloo, sont tombés sous leur cheval cabré dans le chemin creux d’Ohain, ou sont morts en chantant avec Gavroche sur les barricades.

Fernand Gregh ,Etude sur Victor Hugo, 1904

Départ

Vendredi 19 Décembre, à 8h.

Dans la cour de récréation, une petite troupe de Pères Noël apparaît au fil des minutes. Trêve de discussions, nous devons prendre le train pour aller à Paris, Place des Vosges pour visiter en premier La Maison de Victor Hugo puis le Musée Carnavalet.

A 8 heures, nous sommes partis du Collège et nous sommes allés à la gare à pied.

Nous avons pris le train, on s’est bien amusé. M. Desolt nous a raconté des histoires drôles. On a bien ri.


Exposition sur les Misérables.

Nous avons aussi visité une exposition sur Les Misérables qui montrait toute la pauvreté des personnages du livre.

Dans l’exposition sur Les Misérables, on avait exposé des statues et des figurines des personnages du livre.

La statue qui représentait Fantine était vraiment grande et ses cheveux touchaient le sol. Elle était nue et avait le visage triste. Cela m’a marqué car c’était la première fois que le la voyais et je ne l’imaginais pas comme ça.

Nous avons écouté des extraits des films des Misérables sur des écrans, avec des casques; C’était amusant ce genre d’animation. J’ai trouvé la partie consacrée au livre très intéressante.


Découvrez Balade avec Victor Hugo au coeur de Paris sur Culturebox !« >


Maison de Victor Hugo

Maison de Victor Hugo

Maison de Victor Hugo, Place des Vosges à Paris

La maison était bâtie sur plusieurs étages formant un L et donnant sur une école située en face du parc.

Entrés dans le musée, nous avons vu des pièces, des tableaux petits et immenses, des miroirs, des brouillons et également les plumes qui ont servi à l’écriture des Misérables.

Nous avons traversé les pièces où Victor Hugo avait vécu comme son salon, sa chambre..Les rideaux étaient assortis aux papiers peints et aux tapis. Tout était bien rangé et ordonné.

Nous avons vu des pièces magnifiques : sombres et spacieuses, il y en a une qui m’a particulièrement marqué : une pièce où l’on voyait des assiettes, des services en porcelaine avec des écritures chinoises, c’était un salon chinois.

J’ai bien aimé aussi les assiettes de Victor Hugo, elles étaient vraiment magnifiques avec leur motif peint à la perfection. C’était vraiment génial.

A notre grande surprise, sa chambre était minuscule.

Adèle Hugo, sa femme.

Ces tableaux étaient peints d’une façon !!!

On avait l’impression de pouvoir s’y projeter.

Dans la Maison de Victor Hugo,

il y avait des tableaux dont un de sa fille Léopoldine qui était morte noyée

et de sa maîtresse Juliette Drouet, une actrice.

Juliette Drouet

Ce musée portait principalement sur son livre Les Misérables.

Les brouillons étaient   partout couverts de ratures et il récrivez par dessus.C’est comme cela qu’il a écrit son roman ( ses brouillons l’ont beaucoup aidé).

Nous pouvions aussi observer des vieux livres.Ils étaient ouverts et nous avons regardé son écriture minuscule.J’ai aussi vu les plumes avec lesquelles Victor Hugo a écrit ses oeuvres.

Les Misérables ont été traduits en plusieurs langues.

Musée Carnavalet

Après une petite pause déjeuner, nous sommes partis visiter un second musée  « Le musée Carnavalet » qui retrace Paris à l’époque des Misérables, au XIXe siècle.

Affiche photgraphqiue des Misérables


L’Hôtel Carnavalet, construit en 1544 par Lescot, fut acheté par la ville de Paris en 1866. Le musée, qui a ouvert ses portes en 1880, a été agrandi avec l’annexion de l’Hôtel Le Peletier de Saint-Fargeau, construit en 1687 par Bullet. Aujourd’hui, ce musée occupe à la fois l’Hôtel Carnavalet & l’Hôtel de Saint-Fargeau ; ces deux bâtiments sont reliés par une galerie.

Dans ce musée, nous avons pu observer des représentations de la ville de Paris, des scènes des Misérables. Nous sommes allés dans une galerie de tableaux du XXe siècle et dans des salles consacrées à la Révolution française où l’on observait de nombreux objets : médaillons, pièces d’argent, gravures, textes écrits par des personnes célèbres. Au milieu de ces salles, il y avait des maquettes représentant des châteaux, des maisons et d‘autres monuments. Au centre de la cour du musée, figure la statue de Louis XIV.

Au Musée Carnavalet, j’ai appris la vie à Paris, au temps des Misérables. Sur la place de la Bastille, on avait construit un énorme éléphant pour décorer Paris mais il servait aussi à abriter quelques mendiants et quelques rats

photo de groupe devant le musée

Au musée Carnavalet, j’ai vu des enseignes énormes : une de coiffeur qui était représentée par des ciseaux gigantesques et d’autres encore plus impressionnantes les unes que les autres. Nous avons aussi aperçu des maquettes de rues ou d’arrondissements de Paris au XIX ème siècle.

Dans ce musée, nous avons vu des extraits de films, des maquettes représentant des immeubles et des maisons de l’époque. Il y avait plein de tableaux dont un qui montrait la Bataille de Waterloo. Nous avons aussi pu observer des armes ayant pu servir dans les barricades.

Un très joli musée, avec de splendides meubles, lustres et de nombreux tableaux, d’une grande perfection.